1,4 million pour la santé mentale au travail

Stéphane Guay, Martin Gagnon, Yvon Charest, Marc Corbière,... (Photo fournie par la Fondation)

Agrandir

Stéphane Guay, Martin Gagnon, Yvon Charest, Marc Corbière, Louis Vachon, Carole Morin  et Yvan Gendron.

Photo fournie par la Fondation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
lapresseaffaires.com

La Fondation de l'Institut universitaire en santé mentale, en partenariat avec la Banque Nationale et iA Groupe financier, lançaient le 3 avril dernier la Chaire de recherche en santé mentale et travail, une première au Québec. Cette chaire, dotée d'un fonds de départ de 1,4 million$, sera dirigée par Marc Corbière, chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal) et professeur titulaire au département d'éducation et pédagogie - Counseling de carrière, de l'Université du Québec à Montréal.

L'objectif de la création de cette chaire est de mettre au point de nouvelles stratégies d'intervention efficaces afin d'aider non seulement les employés aux prises avec la maladie, mais également tous les autres acteurs concernés tels les gestionnaires, les professionnels en ressources humaines, les intervenants en santé mentale, les collègues de travail, les syndicats et les assureurs.

« Il est nécessaire que tous ces acteurs clés connaissent bien leur rôle, puissent avoir accès rapidement aux informations concernant l'employé et soient en mesure de communiquer entre eux, autant durant le congé de maladie que pendant le retour progressif ou la réinsertion sur le marché du travail régulier », explique M. Corbière.

Pour atteindre cet objectif, le chercheur promet de développer des outils pratiques tels des questionnaires et des applications qui amélioreront les interventions en milieu de travail et favoriseront un retour durable et en santé pour les employés en absence.

« Le développement des connaissances dans le domaine de la santé mentale et du travail doit nécessairement reposer sur la science, sur des données probantes, sur une revue des approches innovantes partout dans le monde, sur des expertises spécifiques. Voilà pourquoi je me réjouis de la création de cette chaire et du soutien qu'elle obtient de la Banque Nationale et de iA Groupe financier », affirme Yvan Gendron, président-directeur général du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal.

Dans une société industrialisée comme le Québec, les organisations sont de plus en plus confrontées aux problèmes de santé mentale en milieu de travail. En rendant possible la création de la chaire, la Banque Nationale et iA Groupe financier espèrent contribuer à réduire la stigmatisation entourant la divulgation du trouble mental en milieu de travail.

De son côté, la Fondation de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal se réjouit des retombées espérées d'un tel investissement au niveau de la recherche en santé mentale et travail.

« Grâce à la création de cette chaire, les organisations pourront, dans un avenir rapproché, repérer et soutenir plus efficacement les personnes aux prises avec un trouble mental et ainsi faciliter leur retour au travail ou leur maintien en emploi », soutien Martin Gagnon, président du conseil d'administration de la Fondation.

Étaient également présents Stéphane Guay, directeur scientifique du Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal, Yvon Charest, président et chef de la direction d'iA Groupe financier, Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale, et Carole Morin, directrice générale de la Fondation.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer