Un million pour le cancer

William Brock entouré de survivants de la leucémie....

Agrandir

William Brock entouré de survivants de la leucémie.

lapresseaffaires.com

Associé du cabinet d'avocats Davies Ward Phillips & Vineberg, William Brock a entrepris plusieurs grandes initiatives pour faire progresser le traitement contre les cancers du sang, y compris, récemment, la publication de l'ouvrage Portraits d'espoir. Le lancement du livre, qui paraît simultanément en anglais sous le titre Portraits of Hope, a eu lieu le 21 juin lors d'une réception à l'Université de Montréal.

Le livre présente près de 50 survivants de la leucémie, notamment Saku Koivu, Paul Henderson et John Gomery. Il réunit des photographies prises par William Brock et la photographe montréalaise Angela Boismenu. Les profits de la vente seront versés à la recherche sur le cancer par l'intermédiaire du Fonds William Brock en enseignement et recherche sur les cancers du sang. Ce fonds a été créé en novembre 2006, en hommage aux soins qu'il a reçus à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. À ce jour, le Fonds a permis de réunir plusd'un million de dollars pour la recherche sur le cancer.

En septembre 2004, William Brock a reçu un diagnostic de leucémie myéloïde aiguë, sept ans après le décès de son père, qui avait reçu le même diagnostic. Il a été traité à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, un hôpital de recherche affilié à l'Université de Montréal, recevant notamment une transplantation de moelle osseuse rendue possible grâce à un don de son frère, qui est médecin.

« À travers les histoires de celles et de ceux qui ont confronté la terreur de la leucémie et qui en ont triomphé, j'espère que mon livre en inspirera d'autres et qu'il les encouragera à donner généreusement à la recherche. Car c'est grâce à elle que l'on peut espérer que de nombreuses autres personnes atteintes de leucémie pourront un jour affirmer : J'ai combattu la leucémie, je suis vivant, je suis fort et j'en serai éternellement reconnaissant », a déclaré Me Brock.

« Les maladies sont de plus en plus complexes et les moyens de financement institutionnels de la recherche ne sont malheureusement pas suffisants pour répondre aux besoins croissants de notre société », a déclaré Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. « La Fondation William Brock et d'autres initiatives qui réunissent des fonds pour la recherche sont essentiels pour l'avancement de la science et, éventuellement, découvrir des cures. Ce florilège de témoignages inspirants et d'images magnifiques est porteur d'un message d'espoir pour les survivants et leurs proches, et pour tous les professionnels de la santé et les chercheurs. William mérite notre reconnaissance et notre admiration. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer