Doit-on vendre soi-même ou choisir un courtier?

Dossiers  »

Savoir+: Immobilier

Savoir+: Immobilier

Consultez nos articles sur l'achat, la vente, le financement ou la rénovation d'une propriété. »

C'est la question de l'heure. Au Québec du moins. Parce qu'au Canada  anglais... (Photo fournie par istockphoto.com)

Agrandir

Photo fournie par istockphoto.com

Valérie Vézina.
Valérie Vézina, collaboration spéciale
La Presse

C'est la question de l'heure. Au Québec du moins. Parce qu'au Canada anglais et aux États-Unis, les propriétaires font traditionnellement appel à un courtier pour vendre leur maison ou leur appartement. Avantages et inconvénients de faire affaire ou non avec un intermédiaire.

Mise en marché

Sans courtier - Le vendeur s'occupe de la mise en marché de la maison. Il détermine le prix. Il peut annoncer son bien sur les réseaux sociaux, des sites web spécialisés sauf sia.ca. S'il est muté ou malade, il n'est pas présent pour accueillir d'éventuels visiteurs.

Avec courtier - Le courtier se charge de la mise en marché. Il établit la valeur marchande d'après sa connaissance du secteur et du marché. Il publie une inscription sur le réseau MLS, peut-être dans des médias aussi. Il pourra l'annoncer sur le marché international. Il s'occupe des visiteurs. Certains courtiers ne feront visiter que des consommateurs préqualifiés, voire préautorisés au financement hypothécaire. Un bon courtier filtrera les curieux et ne fera pas perdre de temps à un vendeur.

Coût

Sans courtier - Pas de commission.

Avec courtier - Une commission doit être versée au courtier, généralement 5-6% du prix de vente. La publicité est prise en charge par le courtier.

Négociation et émotions

Sans courtier - L'émotivité entre en jeu. Le vendeur négocie un bien auquel il peut être très attaché.

Avec courtier - Le courtier négocie avec l'acheteur sans la charge émotive d'un propriétaire.

Conditions et documents

Sans courtier - Le vendeur décide de ses conditions. Il doit les communiquer à l'acheteur, y compris les délais et les garanties, le cas échéant. Date d'occupation? Valeur du spa?... «Les formulaires disponibles un peu partout sont généralement bien faits, dit le notaire David Dolan. Le courtier a des réflexes juridiques. Quand il n'y a pas de courtier et que vous êtes laissé à vous-même, ce n'est pas interdit d'aller voir un notaire (pour vous rassurer).»

Avec courtier - Le courtier apporte chez le notaire les documents requis lors de l'acte de vente, incluant un certificat de localisation valide et à jour.

Risques

Sans courtier - Tout vendeur s'expose à des poursuites.

Avec courtier - «La vente est devenue plus complexe qu'il y a 10 ans», estime le porte-parole de Re/Max Québec, Marc Lacasse. Par exemple que fera l'acheteur si la maison a servi à la culture du cannabis? Quelle promesse d'achat privilégier si plusieurs sont faites en même temps?»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer