Les résultats de Sobeys devront s'améliorer, affirme son nouveau patron

Les résultats financiers de la deuxième plus grande chaîne de supermarchés au... (Photo Andrew Vaughan, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Photo Andrew Vaughan, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
STELLARTON, N.-É.

Les résultats financiers de la deuxième plus grande chaîne de supermarchés au Canada «ne sont pas aussi bons qu'ils devraient l'être», mais les actifs et les employés de la société devraient lui permettre d'améliorer sa performance, a estimé mercredi le nouveau chef de la direction de Sobeys.

La société mère de l'épicier Sobeys, Empire, a affiché mercredi un léger profit, après avoir réalisé une énorme perte au troisième trimestre de l'an dernier, alors que son ancien patron avait inscrit une dépréciation d'actifs situés dans l'Ouest canadien.

Mais en excluant les dépréciations, les profits d'Empire pour le plus récent troisième trimestre ont chuté de 58 % à 34,6 millions. Ses revenus ont reculé de 137,4 millions pour s'établir à 5,89 milliards.

«Nous avons (...) tout ce qu'il faut, notamment les employés et les actifs, pour renouer avec le succès», a fait valoir le chef de la direction d'Empire, Michael Medline, dans un communiqué émis avant une conférence téléphonique.

«La direction doit adopter un plan de match énergique qui permettra de surmonter les difficultés liées aux coûts et à l'approche client et de remettre Empire sur la voie de la croissance rentable à long terme. Nous aurons besoin de temps pour ce faire, mais nous y parviendrons», a poursuivi M. Medline, qui, avant de se joindre à Empire en janvier, était le chef de la direction du détaillant Canadian Tire.

Le communiqué ne précisait pas comment ou quand Empire croit pouvoir atteindre les objectifs de M. Medline.

Outre la bannière qui porte son nom, Sobeys est aussi le propriétaire des enseignes IGA, Bonichoix, Marchés Tradition et Rachelle Béry.

L'analyste Irene Nattel, qui s'intéresse au secteur canadien du détail pour RBC Dominion valeurs mobilières, a indiqué dans un court billet que les résultats du troisième trimestre d'Empire «n'étaient pas moins bons que prévu».

La société de Stellarton, en Nouvelle-Écosse, a réalisé un bénéfice net de 30,5 millions pour la période de 13 semaines close le 4 février, soit 11 cents par action. Cela était supérieur aux attentes de Mme Nattel, qui visait un bénéfice par action de 7 cents.

Un an plus tôt, Empire avait affiché une perte nette de 1,37 milliard, soit 5,03 $ par action, essentiellement en raison de la dépréciation de la chaîne Safeway - que Sobeys avait achetée pour accroître sa présence dans l'Ouest canadien.

L'action d'Empire prenait mercredi après-midi 76 cents, soit 4,6 %, à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 17,30 $.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer