Le cellulaire et l'internet rapportent gros à Québecor

Il s'agit des premiers résultats financiers publiés par... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, archives LA PRESSE)

Agrandir

Il s'agit des premiers résultats financiers publiés par Québecor depuis le retour de Pierre Karl Péladeau à titre de PDG.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Propulsé par des revenus de téléphonie mobile et d'internet en forte progression, Québecor a renoué avec la rentabilité au dernier trimestre de 2016, avec un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 123,3 millions de dollars, ou 1,01 $ par action. L'an dernier pour la même période, l'empire médiatique, maintenant dirigé par Pierre Karl Péladeau, avait rapporté une perte de 34,8 millions.

Le bénéfice ajusté du quatrième trimestre 2016 a été supérieur aux attentes et s'est établi à 84,7 millions, soit 0,69$ par action. Les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,60$ par action. Il s'agit d'une hausse consistante de 46% par rapport à la même période en 2015, alors qu'on avait rapporté un bénéfice ajusté de 58 millions, ou 0,47$ par action.

Au final, pour l'année 2016, les revenus se sont élevés à 4,02 milliards, en hausse de 3,2% par rapport à l'année précédente. L'embellie est surtout attribuable au secteur des télécommunications, dont les revenus représentent 78% de l'ensemble des activités de Quebecor et qui ont connu une hausse de 4,8% en 2016.

1,6 million de clients Internet

« Nos clients continuent de répondre avec enthousiasme à l'offre de Vidéotron, s'est félicité par communiqué Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction. La base de clientèle au service mobile de Vidéotron a d'ailleurs franchi le cap des 900 000 lignes au début de 2017, confirmant ainsi le positionnement de Vidéotron parmi les chefs de file en téléphonie mobile au Québec.»

Plus précisément, ce sont les revenus de téléphonie mobile (+26,4%) et d'internet (+6,3%) qui sont les grands responsables de la hausse des profits. À eux deux, ces secteurs ont vu leurs revenus augmenter respectivement de 106,7 et 58 millions en un an.

Au 31 décembre 2016, Vidéotron comptait 893 900 lignes de téléphonie mobile et 1,6 million de clients Internet par câble.

Médias en difficulté

À l'inverse, le secteur média a encore connu une année difficile, avec des revenus en baisse de 3,9% en un an. Le réseau TVA et la chaîne TVA Sports, par contre, ont connu une bonne année avec des revenus en hausse de 2,3%, pour s'établir à 427,6 millions. Globalement, les nombreuses propriétés médiatiques de Quebecor ont rapporté 938 millions en 2016, contre 975,8 millions l'année précédente.

« Les grands bouleversements dans l'industrie des médias, tant au Québec qu'ailleurs dans le monde, ont été à l'origine de la mise en oeuvre de plusieurs mesures de transformation destinées à nous adapter à ces changements », a précisé par communiqué Julie Tremblay, présidente et chef de la direction de Groupe Média.

Elle a rappelé qu'on a annoncé le 2 novembre dernier des «changements à [la] structure organisationnelle» qui ont entraîné l'abolition de 220 postes.

Sport en hausse

Certaines activités de Vidéotron, notamment la télédistribution (-2,8%) et la téléphonie par câble (-7,2%) ont également poursuivi leur décroissance. Le nombre de lignes téléphoniques par câble est ainsi passé de 1,31 à 1,25 million.

Quant à la division Sports et divertissement, qui comprend notamment la gestion du Centre Vidéotron, elle a rapporté 34,6 millions en 2016, contre 23,2 millions un an plus tôt.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer