L'ouest du pays pèse sur les activités canadiennes de Couche-Tard

En excluant certains éléments des deux périodes comparables,... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

En excluant certains éléments des deux périodes comparables, le bénéfice net de Couche-Tard aurait été d'approximativement 303 millions, contre 301 millions pour le troisième trimestre de l'exercice 2016, soit une augmentation de 0,7%.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

La situation économique précaire dans l'ouest du pays a pesé sur les activités canadiennes d'Alimentation Couche-Tard au troisième trimestre en dépit de l'ajout de centaines de stations-service Esso à son réseau.

Pour la période de 16 semaines terminée le 29 janvier, les ventes de marchandises et de carburant dans les établissements ouverts depuis au moins un an ont fléchi d'environ 1%, a indiqué mardi la multinationale lavalloise, en dévoilant une performance trimestrielle en deçà des attentes, ce qui a fait reculer son action en Bourse.

Après neuf mois, les ventes comparables de marchandises ont seulement progressé de 0,3%, alors que la hausse a été de 0,4% en ce qui a trait au carburant.

Dans son rapport trimestriel, l'exploitant de dépanneurs et de stations-service fait valoir que ses ventes comparables canadiennes sont «toujours affectées par l'économie fragile de l'ouest du pays».

Néanmoins, la contribution des acquisitions a stimulé les ventes canadiennes d'articles et de carburant, qui ont été de 1,65 milliard de dollars au troisième trimestre, en progression de 58%.

Au total, Couche-Tard a engrangé bénéfice net de 287 millions US, ou 50 cents US par action, en hausse de 4,7%, alors que son chiffre d'affaires s'est établi à 11,4 milliards, en hausse de 22,3%.

Abstraction faite des éléments non récurrents, son bénéfice ajusté a légèrement progressé de 0,7%, à 303 millions US, ou 53 cents US par action.

Les analystes sondés par Thomson Reuters tablaient sur un chiffre d'affaires de 11 milliards US et sur un profit ajusté par action de 66 cents US.

«Malgré les turbulences observées dans l'ensemble du secteur du commerce de détail au cours du trimestre, nous continuons d'observer des résultats positifs», a souligné le président et chef de la direction de Couche-Tard, Brian Hannasch.

À la Bourse de Toronto, en milieu de séance, le titre de l'exploitant de dépanneurs et de stations-service abandonnait 5,06%, ou 3,13 $, pour se négocier à 58,67 $.

Exception faite d'un recul au Canada, les ventes des établissements ouverts depuis au moins un an - un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail - ont progressé de 1,9% aux États-Unis et de 2,5% en Europe.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer