Loblaw s'attend à une croissance de ses activités alimentaires

Loblaw est la plus importante chaîne d'épiceries du... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Loblaw est la plus importante chaîne d'épiceries du Canada. Elle est aussi propriétaire de la chaîne de pharmacies Shoppers Drug Mart (la bannière Pharmaprix, au Québec), des vêtements Joe Fresh et des services financiers PC Finance.

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Aleksandra Sagan
La Presse Canadienne
TORONTO

La plus grande chaîne canadienne de supermarchés a livré de meilleurs résultats financiers que prévu à son quatrième trimestre, et elle s'attend à voir ses activités alimentaires croître malgré les baisses de prix.

Les Compagnies Loblaw ont affiché un bénéfice net de 201 millions $, soit 50 cents par action, pour le dernier trimestre de l'exercice 2016. Ce résultat était en hausse de 57 % par rapport à celui de la même période un an plus tôt, ce qui était notamment attribuable à des améliorations opérationnelles et à certains éléments non récurrents.

Le détaillant, qui exploite la bannière Provigo au Québec, a réduit ses prix au cours du trimestre, essentiellement ceux des fruits et légumes frais, de la viande et des produits de boulangerie, a expliqué le président et chef de la direction de Loblaw, Galen G. Weston, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

«Les consommateurs répondent à ces baisses de prix», a-t-il affirmé, ajoutant qu'il était encore trop tôt pour dire si cette tendance se poursuivrait pendant le reste de l'année.

La société de Brampton, en Ontario, poursuivra l'expansion de son programme «Cliquez et ramassez», offert dans 100 magasins. Cette initiative permet aux consommateurs de commander des produits en ligne, puis de les ramasser en magasin. La livraison à domicile pourrait être offerte à l'avenir, a précisé M. Weston.

«Nous nous questionnons beaucoup sur la livraison à domicile», a-t-il dit, avant de préciser qu'un tel service ne devrait pas être offert dans un avenir rapproché. Selon lui, les consommateurs de Loblaw semblent préférer pouvoir ramasser leur commande au moment qui leur convient le mieux plutôt que d'attendre à la maison qu'elle leur soit livrée.

«Pour l'instant, nous croyons certainement que «Cliquez et ramassez» est ce qui intéresse le plus les clients.»

Les revenus de Loblaw ont grimpé de 265 millions $ au quatrième trimestre, pour s'établir à 11,13 milliards $.

Sur une base ajustée, le bénéfice par action de Loblaw s'est chiffré à 97 cents au plus récent trimestre, comparativement à celui de 87 cents affiché un an plus tôt.

Les revenus de Loblaw étaient supérieurs aux attentes des analystes, qui visaient un chiffre d'affaires de 10,98 milliards $, tandis que le bénéfice ajusté par action était conforme aux prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Au quatrième trimestre de 2015, Loblaw avait réalisé des revenus de 10,87 milliards $ et un bénéfice net de 128 millions $, ou 31 cents par action.

Le segment de l'alimentation au détail, en excluant les ventes d'essence, a vu les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an grimper de 1,1 %. Chez ses pharmacies Shoppers Drug Mart - Pharmaprix, au Québec -, ces ventes comparables ont augmenté de 3,4 %.

Outre ses supermarchés et ses pharmacies, Loblaw détient aussi la marque de vêtements Joe Fresh, les services bancaires PC Finance et une participation dans la société de placement immobilier Propriétés de Choix.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer