Torstar revoit à la baisse la valeur de ses journaux

Le président de Torstar, David Holland.... (Photo Chris Young, archives PC)

Agrandir

Le président de Torstar, David Holland.

Photo Chris Young, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Aleksandra Sagan
La Presse Canadienne
Toronto

L'éditeur Torstar, propriétaire du quotidien au plus fort tirage du pays, prévoit une autre année difficile après avoir encaissé une perte de 234,5 millions au quatrième trimestre, surtout en raison de la perte de valeur de ses journaux.

La perte comprend 213,3 millions en éléments sans effet sur la trésorerie liés à la baisse de valeur des actifs de ses activités poursuivies. Cela inclut 130,6 millions dans le groupe Metroland Media, un regroupement de petits journaux, et 70,5 millions dans le groupe Star Media, dans lequel se trouve le principal quotidien de l'entreprise, le Toronto Star.

«Metroland Media Group et Star Media Group devraient continuer de faire face à des défis en 2016 en raison du déplacement continu des dépenses en publicité», a déclaré le vice-président exécutif et directeur financier de Torstar, Lorenzo DeMarchi, lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, mercredi.

Le déclin des ventes de publicités imprimées a été modéré, a-t-il dit, mais il est difficile de prévoir si cette tendance se poursuivra cette année compte tenu de l'évolution constante du marché de la publicité et de l'instabilité économique.

Les annonceurs ont réagi positivement au lancement de Star Touch, la version pour tablette numérique du Toronto Star lancée il y a cinq mois, a affirmé John Cruickshank, président de Star Media Group.

En janvier, l'application avait été téléchargée plus de 200 000 fois, et les utilisateurs la lisent trois fois par semaine en moyenne, a-t-il indiqué. Mais David Holland, président et chef de la direction de Torstar, a souligné que la croissance de l'audience de l'application était moins rapide qu'espérée.

Le lectorat de Star Touch augmente moins vite que celui de La Presse+, selon M. Cruickshank. Il a attribué cette situation au fait que le Toronto Star continue de publier un journal papier, tandis que La Presse a aboli son édition imprimée en semaine au début de l'année. Il a aussi estimé que la dynamique du lectorat était différente dans les marchés anglophone et francophone.

L'entreprise s'attend à faire des investissements nets de 10 millions cette année dans Star Touch, principalement durant la première moitié de l'année. L'an dernier, les dépenses en investissements nets dans l'application ont été de 14 millions avant impôts.

L'entreprise prévoit atteindre le seuil de rentabilité avec sa plateforme numérique d'ici 2017, a spécifié M. Holland.

L'application s'inscrit dans les initiatives de Torstar en vue d'un avenir axé sur le numérique, a-t-il ajouté, tout comme l'a été la récente acquisition de VerticalScope, une entreprise nord-américaine de médias numériques.

«Nous sommes au coeur d'une transition significative, a-t-il dit. Nous ne nous attendions pas à ce que cette transition soit facile, mais nous croyons qu'ultimement, elle en vaudra vraiment la peine.»

La transition s'est traduite par des mesures de réduction des coûts, notamment par la sous-traitance de l'impression du Toronto Star. Ce changement devrait permettre des économies de 4 millions cette année et de 10 millions annuellement par la suite. Cette transition devrait se traduire par la perte de 220 emplois à temps plein et de 65 emplois à temps partiel.

L'entreprise a prévu 7,5 millions en provisions pour coûts de restructuration et en charges diverses au quatrième trimestre, comparativement à 10,9 millions pour la même période en 2014.

Torstar s'attend à 90 suppressions de postes et à des économies de 6,3 millions annuellement en raison des provisions pour coûts de restructuration au quatrième trimestre.

Au total, l'entreprise estime que ses mesures de restructuration prises l'an dernier permettront des économies de 22,5 millions en 2016.

Ses revenus au quatrième trimestre clos le 31 décembre ont glissé de 8,4 % ou 19,7 millions, à 213,7 millions.

Torstar est coactionnaire de La Presse Canadienne dans le cadre d'un accord avec une filiale du Globe and Mail et la société mère de La Presse.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer