Encana veut supprimer 20% de son effectif en plus

Les détails sur le nombre précis d'emplois qui... (Photo Archives AP)

Agrandir

Les détails sur le nombre précis d'emplois qui seront touchés et le moment où les mises à pied auront lieu n'ont pas été rendus immédiatement disponibles.

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Encana a indiqué mercredi qu'il réduirait de 20 % la taille de son effectif dans l'espoir de réaliser des économies additionnelles de 250 millions cette année, en plus de ce qui avait été annoncé précédemment.

Les détails sur le nombre précis d'emplois qui seront touchés et le moment où les mises à pied auront lieu n'ont pas été rendus immédiatement disponibles.

Le producteur de pétrole et de gaz naturel de Calgary a annoncé les nouvelles coupes dans son rapport sur ses résultats financiers pour le quatrième trimestre, qui comprennent une perte nette de 612 millions, ou 72 cents par action - essentiellement en raison de la dépréciation d'actifs et d'autres éléments non récurrents.

Ceux-ci ont été partiellement contrebalancés par une augmentation de 36 % de la production de liquides du gaz naturel d'Encana par rapport au quatrième trimestre de l'exercice précédent, ainsi que par des mesures de réduction de coûts qui ont permis à Encana d'augmenter ses flux de trésorerie malgré la baisse des prix des matières premières.

En excluant les dépréciations d'actifs de 514 millions $ et d'autres éléments comme le taux de change, le bénéfice d'exploitation d'Encana s'est établi à 111 millions $, ou 13 cents par action, pour le quatrième trimestre, en hausse par rapport à celui de 35 millions $, ou 5 cents par action, de la même période un an plus tôt.

Selon le chef de la direction d'Encana, Doug Suttles, la société entame 2016 avec un solide bilan, un portefeuille d'actifs de grande qualité et de meilleures efficiences qui contrebalancent l'impact d'une réduction des dépenses en immobilisations et la faiblesse des prix du pétrole et du gaz naturel.

«En vertu de notre nouveau plan, nous allons investir pratiquement tout notre capital dans nos quatre actifs de base et notre structure de coûts sera inférieure d'environ 550 millions $ à celle de 2015», a indiqué M. Suttles dans un communiqué.

Cette cible de 550 millions $ comprend entre 200 millions $ et 250 millions $ d'économies additionnelles dans la structure de coûts d'Encana par rapport à ses prévisions précédentes.

Ces nouvelles économies comptent 50 millions $ en coûts indirects, principalement par l'entremise de la réduction de l'effectif. Encana s'attend aussi à réduire ses coûts de transport et de traitement d'entre 75 millions $ et 125 millions $, et à réduire les autres coûts de 75 millions $.

Encana a en outre révisé son plan de dépenses en immobilisations pour 2016, lequel devrait se situer entre 900 millions $ et 1 milliard $, en baisse de 55 % par rapport à son niveau de 2015. La société s'attend à ce que ce plus petit budget ait un impact minimal sur les niveaux de production cette année.

Les dépréciations d'actifs du quatrième trimestre ont porté leur total pour 2015 à 4,1 milliards $. La perte nette pour l'ensemble de l'exercice s'est chiffrée près de 5,2 milliards $, soit 6,28 $ par action.

En 2014, Encana avait engrangé un profit de 198 millions $, ou 27 cents par action, pour le quatrième trimestre, lorsque le plongeon des prix du pétrole commençait à accélérer. Son bénéfice net pour l'ensemble de l'exercice 2014 avait été de près de 3,4 milliards $, soit 4,58 $ par action.

Selon Encana, les coupes d'emplois de 2016 feront en sorte que son effectif a diminué de moitié depuis 2013.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer