Créer une entreprise à l'université

Chez BioIntelligence Technologies, Joël Sirois a recruté quatre... (Photo fournie BioIntelligence Technologies)

Agrandir

Chez BioIntelligence Technologies, Joël Sirois a recruté quatre diplômés de l'Université de Sherbrooke, où il enseigne lui-même. La firme a remporté le premier prix de la catégorie Innovations technologique et technique lors du dernier Concours québécois en entrepreneuriat.

Photo fournie BioIntelligence Technologies

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Universités et entreprises

Universités et entreprises

Les universités et les entreprises développent de plus en plus de projets communs. Parfois, l'aventure va plus loin lorsqu'une entreprise s'investit dans une chaire de recherche. Incursion dans un monde collaboratif qui donne naissance à des idées novatrices et même à de nouvelles entreprises. »

De plus en plus d'universités mettent sur pied des projets pour se rapprocher des entreprises et stimuler l'innovation. Ce soutien permet à des étudiants et chercheurs de créer des entreprises à partir de résultats de recherche et à la communauté d'affaires d'avoir accès au savoir et aux équipements de l'université. Voici trois exemples.

ODS Medical a créé une sonde permettant aux... (Photo fournie par ODS Medical) - image 1.0

Agrandir

ODS Medical a créé une sonde permettant aux neurochirurgiens de détecter plus précisément les cellules cancéreuses dans le cerveau en temps réel, pendant l'opération.

Photo fournie par ODS Medical

Les équipements de haute technologie de l'Université Laval... (Photo fournie par Robotiq) - image 1.1

Agrandir

Les équipements de haute technologie de l'Université Laval ne sont pas constamment utilisés par les étudiants et, pendant ces moments de disponibilité, ils peuvent maintenant faire le bonheur d'entrepreneurs grâce à l'initiative Eggenius et son LAB en ligne.

Photo fournie par Robotiq

Un Pôle d'entrepreneuriat à Sherbrooke

Le Pôle d'entrepreneuriat de Sherbrooke a été lancé en novembre avec un investissement de 60 millions sur 10 ans. Plusieurs acteurs sont impliqués dans le projet, comme l'Université de Sherbrooke avec son Accélérateur de création d'entreprises technologiques (ACET), Sherbrooke Innopole, notamment, avec son incubateur Espace-INC lancé l'an dernier, et la Ville, qui doit s'assurer d'offrir une bonne capacité d'accueil aux entreprises.

« À l'université, la stratégie met tous les domaines à profit, de la faculté de génie, par exemple, à celle d'administration en passant par la faculté de droit », explique Jacques Beauvais, vice-recteur à la recherche, à l'innovation et à l'entrepreneuriat à l'Université de Sherbrooke.

L'ACET, créé en 2011, a accompagné déjà plus de 50 entreprises d'une valeur estimée d'environ 62 millions de dollars. Elles ont généré près de 170 emplois.

Plusieurs de ces projets entrepreneuriaux sont des collaborations entre étudiants et chercheurs. L'objectif est de doubler le nombre d'entreprises en essaimage dans l'ACET.

ACET

http://www.accelerateur.ca/

La collaboration CEIM-McGill

L'arrivée de quatre projets d'entreprise créés par des chercheurs et d'un conçu par des étudiants : voilà des résultats concrets de l'entente de collaboration annoncée entre le Centre d'entreprises et d'innovation de Montréal (CEIM) et l'Université McGill il y a 18 mois dans le cadre du projet de Quartier de l'innovation.

« Le CEIM offre des services de coaching plus abordables à ces aspirants-entrepreneurs », explique Serge Bourassa, président et chef des opérations, CEIM.

Un exemple : ODS Medical, une société d'instrumentation médicale lancée par Kevin Petrecca, chef du service de neurochirurgie de l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal de l'Université McGill, et Frédéric Leblond, professeur en génie physique à Polytechnique Montréal.

« McGill est reconnue mondialement pour sa recherche et notre rôle est d'aider les chercheurs à démarrer des entreprises à partir de leurs innovations pour les commercialiser », indique M. Bourassa.

Des efforts sont aussi faits pour mieux faire connaître aux entrepreneurs du CEIM l'expertise des chercheurs de McGill.

CEIM

http://www.ceim.org/

L'Université Laval encourage l'entrepreneuriat en sciences et génie

Donner une bourse à des étudiants de la faculté des sciences et de génie afin qu'ils travaillent sur leur projet d'affaires encadré par des professeurs plutôt que d'aller en stage pendant l'été. Permettre à des entrepreneurs de découvrir, par le truchement du LAB en ligne, les différents équipements de haute technologie de la faculté avec les modalités d'utilisation. Offrir à des étudiants de la faculté des sciences de l'administration de travailler sur des projets développés par des chercheurs en sciences et génie afin de les amener à un niveau plus près de la commercialisation. Voilà les trois grands champs d'action d'Eggenius, lancé à l'Université Laval l'an dernier.

Pour un premier essai l'été dernier, deux bourses de 5000 $ ont été attribuées à des étudiants à la fibre entrepreneuriale.

« Notre objectif est d'aller chercher des donateurs afin d'augmenter le nombre de bourses et leur montant », affirme André Darveau, doyen de la faculté des sciences et de génie de l'Université Laval.

LAB en ligne

http://www.fsg.ulaval.ca/recherche-et-innovation/le-lab-en-ligne/

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer