Transport maritime

Les entreprises d'ici investissent

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017 : Québec

En 2016, pour la 25e année de suite, la ville de Québec a connu une... »

Portrait 2017: Mauricie

Des intervenants municipaux viennent de partout au Québec pour en... »

Gestion de patrimoine

Ce ne serait pas le premier secteur d'activité où cela se produirait.... »

Plan Nord

Le Plan Nord a connu plusieurs moutures depuis son lancement en... »

Portrait 2017: Laurentides

Terres de défricheurs, les Laurentides s'inquiètent du ton adopté par... »

Énergies renouvelables

Les surplus d'hydroélectricité ainsi que les bas prix des énergies... »

Drummondville

Des investissements records dans les secteurs industriel et... »

Industrie forestière

L'industrie forestière québécoise a durement ressenti la décision du... »

Dossiers  »

Transport maritime

Transport maritime

Des vents favorables soufflent sur le transport maritime au Québec, mais cette industrie, qui génère 27 000 emplois en mer et à terre, doit toutefois s'emparer du gouvernail - et faire intervenir les gouvernements - pour être plus efficace et élargir ses horizons économiques. »

Deux remorqueurs de 25 mètres de l'entreprise québécoise... (PHOTO STÉPHANE CHAMPAGNE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

PHOTO STÉPHANE CHAMPAGNE, COLLABORATION SPÉCIALE

Deux remorqueurs de 25 mètres de l'entreprise québécoise Groupe Océan.

Stéphane Champagne, collaboration spéciale
La Presse

Le fleuve Saint-Laurent et les Grands Lacs ne sont pas uniquement le terrain de jeu des multinationales de propriétés étrangères. Plusieurs entreprises appartenant à des intérêts québécois jouent un rôle important, voire essentiel, dans le transport maritime canadien. Malgré un ralentissement de l'économie mondiale, ces mêmes joueurs locaux investissent actuellement des sommes importantes dans l'achat de nouveaux navires ou de nouveaux équipements.

En étant le moindrement attentif, vous remarquerez que les noms qui reviennent le plus souvent sur les bateaux sillonnant le fleuve sont Hapag Lloyd (entreprise allemande), CMA CGM (France), MSC (Suisse), Maersk (Danemark) et OOCL (Hong Kong). Ces cinq multinationales se spécialisent dans le transport de conteneurs aux quatre coins du globe. Les conteneurs représentent environ 42% des activités du port de Montréal, soit près de 1,4 million de grosses boîtes métalliques qui arrivent ou qui repartent de Montréal.

La bonne nouvelle pour l'économie québécoise est que trois de ces cinq géants (Hapag Lloyd, CMA CGM et MSC) ont leur siège social canadien à Montréal.

Investissements

Mais la vraie bonne nouvelle pour la Belle Province, c'est que des entreprises d'ici comme Fednav, Groupe Océan, CSL et Groupe Desgagnés, sont période d'investissement. Elles s'offrent de nouveaux navires, maintiennent des emplois de qualité et rayonnent ailleurs dans le monde.

Propriété de la famille Pathy depuis trois générations, Fednav prévoit investir d'ici 2016 pas moins de 500 millions dans l'achat d'environ 25 navires, dont un brise-glace qui desservira la mine de nickel Raglan à Baie-Déception.

Une dizaine de navires fabriqués en Chine et au Japon (des vraquiers longs de 200 mètres) ont déjà été acquis en 2012 par l'entreprise québécoise. «À cause du ralentissement économique mondial, la demande n'est pas forte; les navires coûtent donc moins cher. Nous en profitons», explique Marc Gagnon, de chez Fednav dont la spécialité est le transport en vrac.

La PME compte 250 employés dans ses bureaux partout dans le monde, dont 150 à Montréal. Elle fait également travailler quelque 1700 personnes sur ses navires et ses terminaux au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

Groupe Océan investit lui aussi dans ses équipements. Cette entreprise de 750 employés est le grand spécialiste du remorquage. Elle compte 25 remorqueurs entre Sept-Îles et Oshawa. La PME s'apprête à mettre en service un nouveau remorqueur de 25 mètres dans le port de Montréal. Un investissement de 10 millions.

Dragage

Fait intéressant, ce remorqueur est l'oeuvre d'Industrie Océan, la division de Groupe Océan qui opère un chantier maritime de L'Isle-aux-Coudres. Un super remorqueur de 36 mètres y est actuellement en préparation. L'entreprise a également construit ces dernières années une drague de 25 millions dont le travail est d'aspirer les sédiments dans le fond du fleuve à la hauteur de l'ile d'Orléans afin de faciliter le passage des navires.

Fort de son succès et de son expertise en dragage, Groupe Océan cherche maintenant à faire fonctionner sa drague 365 jours par année. Durant les mois d'hiver, l'entreprise aimerait trouver des contrats plus au Sud. Fondée il y a 41 ans par le plongeur Gordon Bain, la PME est également l'un des plus importants propriétaires de barges au Canada.

Groupe Desgagnés, entreprise spécialisée notamment dans le transport maritime en vrac, est sur le point d'accueillir un nouveau navire en provenance d'Europe. La direction de la PME québécoise n'a pas voulu commenter la nouvelle.

CSL (Canada Steamship Lines), l'entreprise dirigée par les fils de l'ancien premier ministre Paul Martin, a elle aussi fait l'acquisition d'un laquier ces dernières semaines. CSL se spécialise dans le vrac solide entre le fleuve et les Grands Lacs.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Des ports en plein boom

    Transport maritime

    Des ports en plein boom

    Dans les ports québécois, le mot «agrandissement» est décidément à la mode. De Montréal à Sept-Îles, en passant par Québec, les activités portuaires... »

  • Croissance pour Logistec

    Transport maritime

    Croissance pour Logistec

    Logistec vient de dévoiler ses résultats pour le dernier trimestre de 2012. Le secteur des services maritimes a affiché des produits de 143,2... »

  • De nouveaux contrats en génie maritime

    Transport maritime

    De nouveaux contrats en génie maritime

    Le Québec trouve sa place sur les mers. Des Québécois, spécialisés en architecture navale et en génie maritime, un secteur mal connu de l'ingénierie,... »

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer