La reprise collective en quatre points

Au Québec, les propriétaires de PME désirant céder... (Photo Matt Rourke, Archives Associated Press)

Agrandir

Au Québec, les propriétaires de PME désirant céder leur entreprise sont encore beaucoup plus nombreux que les repreneurs.

Photo Matt Rourke, Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Transfert d'entreprise

Transfert d'entreprise

Lors du dernier budget provincial, 50 millions de dollars ont été annoncés pour financer des projets de reprise collective d'entreprises. Une avenue encore méconnue de plusieurs et souvent vue comme impossible autant par les travailleurs que par les dirigeants d'entreprises. Survol de cette stratégie appuyée par le Centre de transfert d'entreprise du Québec (CTEQ). »

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Le soutien à la reprise collective de PME par ses employés est en essor au Québec. Le Centre de transfert d'entreprise du Québec (CTEQ) et Investissement Québec offrent d'ailleurs du soutien financier à ceux qui voudraient tenter l'aventure. Survol.

5000 $ pour aider le propriétaire-dirigeant

Un propriétaire-dirigeant qui souhaite céder son entreprise peut profiter du programme de soutien à la reprise collective du CTEQ. Il peut obtenir 2500 $ pour évaluer le potentiel d'investissement d'un groupe de travailleurs et 2500 $ supplémentaires pour analyser la culture organisationnelle. Le cédant doit écrire dans sa demande le nom du professionnel retenu pour réaliser chacun des volets.

10 500 $ pour soutenir le regroupement de travailleurs

La coopérative qui souhaite réaliser une reprise d'entreprise peut aussi obtenir des sommes par le programme de soutien du CTEQ. Une somme de 3500 $ est prévue pour réaliser l'évaluation de la valeur de l'entreprise et du prix d'achat, la même somme est offerte pour la vérification diligente et 3500 $ supplémentaires sont prévus pour réaliser la convention d'actionnaires et le contrat d'achat. Pour chaque volet, le professionnel doit être choisi par la coopérative.

50 millions pour financer les rachats

Le programme d'appui à la reprise collective d'entreprises annoncé au dernier budget provincial permettra aux travailleurs regroupés en coopérative de financer le rachat d'une entreprise. Administré par Investissement Québec, l'enveloppe de 50 millions offre notamment une prise en charge dégressive d'intérêts sur cinq ans et un congé de remboursement de capital de trois ans. D'ici à 2022, on prévoit soutenir 100 projets. Tous les secteurs sont admissibles, mais une priorité est accordée au manufacturier et au tertiaire moteur.

Plus de 30 000 entreprises à reprendre

On estime qu'au moins 30 000 entreprises qui devraient changer de main dans les cinq prochaines années n'ont pas de repreneur désigné. C'est environ 150 000 emplois qui sont en jeu et 10 milliards du produit intérieur brut (PIB). Or, le répertoire confidentiel L'INDEX du CTEQ créé pour aider la réalisation de projets de transferts compte encore seulement 300 cédants, comparativement à 3000 repreneurs.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer