Technoparc : objectif de 10 000 employés d'ici 2021

Vue à vol d'oiseau du campus Saint-Laurent du... (PHOTO FOURNIE PAR TECHNOPARC MONTRÉAL)

Agrandir

Vue à vol d'oiseau du campus Saint-Laurent du Technoparc

PHOTO FOURNIE PAR TECHNOPARC MONTRÉAL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Saint-Laurent

Saint-Laurent

La concurrence mondiale est vive sur la planète « innovation », et les décideurs économiques de Saint-Laurent veulent amener les entreprises manufacturières de cet arrondissement montréalais à prendre le virage technologique pour rendre leurs usines plus « intelligentes ». »

Martin Primeau

Collaboration spéciale

La Presse

Malgré ses 30 ans bien sonnés, une nouvelle poussée de croissance attend Technoparc Montréal. Le plus grand parc d'entreprises technologiques du pays prévoit atteindre les 10 000 employés d'ici 2021. Une augmentation de plus de 40 % pour laquelle elle se prépare dès maintenant.

L'intérieur du nouveau siège social d'ABB dans le... (Photo François Roy, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

L'intérieur du nouveau siège social d'ABB dans le Technoparc.

Photo François Roy, Archives La Presse

ABB et NovaBus collaborent pour la fabrication d'autobus... (Photo fournie par ABB Canada) - image 1.1

Agrandir

ABB et NovaBus collaborent pour la fabrication d'autobus électriques.

Photo fournie par ABB Canada

Trente ans de R & D

Voilà 30 ans cette année que naissait le projet de réunir sur un seul site, à Saint-Laurent, un ensemble d'entreprises de haute technologie. Connu d'abord sous le nom de Centre d'innovation technologique (CITec), puis Technoparc Montréal, le secteur est rapidement devenu un pôle de recherche en génie et en sciences de la vie, accueillant des entreprises comme Bombardier, 3M et Astra Zeneca, notamment. L'OSBL qui chapeaute le site a dernièrement fait une place aux petites entreprises avec l'ouverture de deux centres d'affaires. Elle cherchera maintenant à accueillir des entreprises offrant des services d'appoint aux plus grandes. L'objectif : atteindre les 10 000 employés d'ici 2021. Le site en comptera bientôt 7000 avec l'inauguration prochaine du nouveau siège social canadien d'ABB.

ABB s'encre dans le Technoparc

ABB ouvrira officiellement le mois prochain son nouveau siège social canadien dans le Technoparc Saint-Laurent. Une partie de ses 700 employés a d'ailleurs déjà investi les lieux. L'entreprise helvète, spécialisée à la fois dans les secteurs de l'énergie et de l'automatisation, souhaite que ses expertises en production, distribution et consommation d'électricité convergent toutes à l'intérieur de ses nouvelles installations. Elles étaient jusqu'ici éparpillées entre six établissements dans la région. « On a aménagé des espaces afin que les gens de différents milieux travaillent hors silo, explique Mme Carolina Gallo, vice-présidente aux affaires publiques chez ABB. Pour des ingénieurs, c'est très excitant. »

Un pôle en mobilité électrique

Avant même d'inaugurer son nouveau siège social, ABB a annoncé en janvier dernier qu'elle créerait un centre d'excellence nord-américain en mobilité électrique dans ses nouvelles installations. L'entreprise dédiera le tiers de son plancher d'usine à ses activités de R et D centrées sur la conception et la commercialisation de technologies en électrification des transports, notamment pour des navires, des trains ainsi que des autobus. Le projet est garanti par un fonds de roulement de 20 millions sur 10 ans. « En étant à côté de l'aéroport, le Technoparc est vraiment propice pour devenir une vitrine en matière d'électrification des transports », explique Carolina Gallo. Son entreprise est d'ailleurs en discussion avec le Technoparc pour y développer un circuit de navettes électriques.

Une station très attendue

Technoparc Montréal ignore encore exactement à quel endroit une station sera érigée, mais chose certaine, le réseau électrique métropolitain (REM) s'arrêtera sur son site. « L'accès à des transports publics a toujours été un de nos points faibles, explique Carl Baillargeon, directeur des communications du Technoparc. Avec le REM, tout va changer. » Selon les estimations que le Technoparc a présentées aux audiences du BAPE en septembre dernier, l'arrivée du REM devrait faire passer de 6,8 à 15 % le taux d'utilisateurs des transports en commun dans ce secteur une fois entré en service.

De nouveaux labos chez Néomed

L'institut Néomed est victime de son succès. Les locaux de ce « facilitateur » d'entreprises spécialisées en sciences de la vie rassemblent présentement sous leur toit une vingtaine de PME et 200 travailleurs. Et ils ne peuvent prendre d'autres pensionnaires. Pour pallier le problème, Néomed a annoncé la construction de nouveaux espaces de laboratoires. Les travaux devaient initialement débuter à l'automne, mais seront sans doute retardés au printemps 2018 en raison du temps que mettra l'Institut à obtenir ses permis. « On dépose nos demandes d'ici quelques semaines », a confirmé à cet effet Pierre-Yves Desbiens, vice-président finances et opérations de l'organisme sans but lucratif. À terme, Néomed prévoit agrandir ses installations de 60 000 pi2.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer