Épargne-retraite: dresser le bilan à mi-carrière

Nathalie Bachand voit de plus en plus de... (photo olivier jean, la presse)

Agrandir

Nathalie Bachand voit de plus en plus de quadragénaires consulter les planificateurs financiers.

photo olivier jean, la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

REER

REER

Trois athlètes, trois étapes de la vie. Cette semaine : le cycliste et fondeur Pierre Harvey, bientôt 60 ans. »

Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

À 40 ans, la retraite est encore loin, mais le moment est opportun pour faire un bilan de son épargne. Il est encore temps de modifier ses habitudes pour préparer sereinement ses futurs projets et sa retraite. À condition de savoir par quel bout s'y prendre...

Hélène Carrier suggère de réduire les dettes onéreuses... (Photo Olivier PontBriand, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Hélène Carrier suggère de réduire les dettes onéreuses afin de se dégager une marge pour épargner.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

LE BON MOMENT

« C'est dans la quarantaine que les gens commencent à penser un peu plus à la retraite », constate Nathalie Bachand, planificatrice financière chez Bachand Lafleur, Groupe conseil. La situation professionnelle s'est stabilisée, les enfants sont à l'école, le budget familial est sur son rythme de croisière... Et il n'est pas encore trop tard pour faire évoluer ses réflexes financiers. Tout est réuni pour faire un bilan à mi-carrière. « De plus en plus de quadragénaires nous consultent pour savoir s'ils maximisent bien leur épargne dans leurs différents véhicules de placement », observe Mme Bachand.

ÉTABLIR SES OBJECTIFS

Mais la première chose à faire n'est pas de se précipiter sur sa calculatrice. « On doit établir ses propres objectifs, recommande Nathalie Bachand, car il n'y a pas de stratégie d'épargne universelle. Tout dépend de vos buts. » Souhaitez-vous prendre votre retraite à 55 ans ? Ou à 70 ans ? Vos besoins d'épargne différeront forcément selon votre réponse. Et une fois retraité, resterez-vous chez vous ou voyagerez-vous aux quatre coins du monde ? Souhaitez-vous continuer à travailler à temps partiel durant les premières années de retraite ? Vos réponses à de telles questions vous indiqueront quel sera votre budget de retraité, ainsi que les revenus potentiels.

VÉRIFIER SON BUDGET

Une fois ces besoins financiers déterminés, savez-vous si vos habitudes financières présentes vous permettront d'arriver à destination avec les sommes d'argent requises ? Probablement pas... « La plupart des gens ne font pas de budget, regrette Nathalie Bachand. Ils ne savent pas ce qu'ils dépensent, et encore moins s'ils ont une capacité à épargner. » Il faut donc trouver le courage de mettre les chiffres sur la table, sans fermer les yeux sur la moindre dépense. Ramassez tous vos reçus de dépenses de la semaine... Souvent, le simple fait de réaliser cet exercice conduira à réduire certains achats.

CHANGER L'ORDRE DES CHOSES

Si votre train de vie actuel ne vous met pas sur la trajectoire nécessaire pour combler vos besoins financiers de futur retraité, vous pourriez devoir commencer par alléger vos dettes, afin de laisser davantage de place à l'épargne. « Payez d'abord les dettes les plus onéreuses comme les soldes de cartes de crédit », suggère Hélène Carrier, planificatrice financière indépendante.

Pour cela, vous pourriez solliciter une marge de crédit hypothécaire, ajoute-t-elle. C'est aussi le moment de vérifier que vous profitez à plein des possibilités de cotisations à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) et à un régime enregistré d'épargne-études (REEE), si vous avez un enfant.

AUTOMATISER SON ÉPARGNE

Une fois votre dette réduite, votre budget équilibré et vos cotisations maximisées, vous devez faire en sorte que ce réajustement s'ancre comme une habitude. Pour cela, l'idéal est d'épargner de manière systématique dès l'arrivée de votre chèque de paie. « N'attendez pas de voir ce qu'il vous restera en fin de mois, prévient Nathalie Bachand. Intégrez l'épargne dans votre vie... C'est un apprentissage que vous acquerrez en vieillissant. Cela deviendra plus facile. » Cette épargne automatique peut être en partie effectuée grâce à un régime d'employeur. Encore faut-il vérifier si vous avez fait en sorte de profiter à fond de ce régime, souligne Hélène Carrier.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer