Série-PME

Les conseils de Louis Vachon: préoccupez-vous de l'humain!

Louis Vachon, président de la Banque Nationale... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Louis Vachon, président de la Banque Nationale

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017 : Québec

En 2016, pour la 25e année de suite, la ville de Québec a connu une... »

Portrait 2017: Mauricie

Des intervenants municipaux viennent de partout au Québec pour en... »

Gestion de patrimoine

Ce ne serait pas le premier secteur d'activité où cela se produirait.... »

Plan Nord

Le Plan Nord a connu plusieurs moutures depuis son lancement en... »

Portrait 2017: Laurentides

Terres de défricheurs, les Laurentides s'inquiètent du ton adopté par... »

Énergies renouvelables

Les surplus d'hydroélectricité ainsi que les bas prix des énergies... »

Drummondville

Des investissements records dans les secteurs industriel et... »

Industrie forestière

L'industrie forestière québécoise a durement ressenti la décision du... »

Dossiers  »

PME en démarrage

PME en démarrage

Par définition, une startup est une jeune entreprise innovante qui a un fort potentiel de croissance. Mais comment faire pour atteindre cette étape de développement? De l'idée originale, aux portes de la croissance, La Presse présente une série de quatre semaines sur les PME en démarrage. »

Sur le même thème

Marc Tison
La Presse

Louis Vachon est président et chef de la direction de la Banque Nationale depuis juin 2007.

«Je vais vous surprendre, je vais vous parler de facteurs humains de croissance, lance le banquier. Dans la croissance, il est aussi important de comprendre les obstacles et les défis humains que les autres aspects.»

Il soulève quatre points.

Le mentorat

«Premièrement: pour passer d'un niveau à un autre, un mentor peut jouer un rôle très important, expose Louis Vachon. Et dans ma carrière de banquier, ça m'a beaucoup aidé aussi.» Des associations et des organismes se spécialisent dans le mentorat pour entrepreneurs. «Ce peut être un investisseur qui n'investit pas que du capital, mais aussi du temps et un peu de coeur.»

L'équilibre

«Deuxième chose: à chaque étape de votre croissance, il faut bien comprendre ce que j'appelle l'équilibre des parties prenantes. C'est-à-dire: qu'est-ce que vous voulez faire pour vos actionnaires, pour vos clients, pour vos employés, pour votre communauté? Il faut que vous répondiez à ces quatre questions et il faut qu'il y ait un équilibre entre ces quatre éléments.»

Un déséquilibre mettra en péril la pérennité de l'entreprise.

L'authenticité

«Troisièmement, ce qui a toujours été important et qui l'est encore plus, c'est l'authenticité. Que tu sois minuscule, petit, moyen, ou gros, il faut que tu sois authentique. C'est de plus en plus vrai.» Il ne faut pas prétendre être autre chose que ce qu'on est, sans égard à la taille de son entreprise. Aussi petit soit-on, même le plan d'affaires doit afficher cette franchise et cette fierté. «Si vous commencez, dites-le et soyez fier de commencer.»

La gestion des talents

«Quatrièmement, c'est la gestion des talents. Le plus grand obstacle à la croissance est la capacité de s'entourer et de continuer de construire son équipe. Et quand il s'agit de monter une équipe, le respect et l'appréciation pèsent autant sinon plus que la rémunération.»

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer