Quand spécialisation rime avec croissance

Les activités d'Expert Bâtiment sont diversifiées, mais les... (Photo fournie par Expert Bâtiment)

Agrandir

Les activités d'Expert Bâtiment sont diversifiées, mais les analyses en laboratoire en sont une partie importante.

Photo fournie par Expert Bâtiment

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

PME croissance

PME croissance

Cuisinier, animateur, restaurateur, entrepreneur, Stefano Faita a fait de son quartier le coeur de ses activités. Il raconte. »

Julie Roy

Collaboration spéciale

La Presse

Spécialisée en efficacité énergétique, ingénierie et architecture, mais aussi en analyses environnementales, elle a déposé une demande de brevet pour son système qui permet de régler les problèmes d'ocre ferreuse qui touchent des milliers de maisons au Québec.

En 2011, Michel Champagne a décidé de démarrer... (Photo fournie par Expert Bâtiment) - image 1.0

Agrandir

En 2011, Michel Champagne a décidé de démarrer son propre laboratoire de microbiologie de l'air. Lab'eau-air-sol a été dans les premiers accrédités dans cette discipline par le gouvernement (CEAEQ).

Photo fournie par Expert Bâtiment

Les deux fondateurs d'Expert Bâtiment, Line Marchand et... (Photo fournie par Expert Bâtiment) - image 1.1

Agrandir

Les deux fondateurs d'Expert Bâtiment, Line Marchand et Michel Champagne, avec les directeurs de division, Michel-Ann Champagne, Gabriel Ouellette, Mélissa Desnoyers et Christian Lebeau Jacob.

Photo fournie par Expert Bâtiment

« Cela fait des années que nous avons constaté l'ampleur de ce problème. Nous avons investi en recherche et développement et avons finalement trouvé la manière de régler de façon permanente cette problématique. Dès le printemps prochain, nous allons commercialiser notre système », explique Michel Champagne, président exécutif d'Expert Bâtiment.

Avant d'arriver à cette étape, Expert Bâtiment a fait son bout de chemin. En 1993, l'entreprise offrait exclusivement des services d'inspection résidentielle. « J'étais seul avec ma conjointe, Line. C'était un domaine qui commençait à cette époque », se souvient le fondateur de l'entreprise.

Rapidement, l'inspecteur est appelé à faire des expertises de tout genre (structure, pathologie, infiltration, fondation, etc.). Les demandes affluent au point où il délaisse tranquillement l'inspection préachat pour se concentrer sur ce créneau.

« Quand vient le temps de trouver un problème à une maison, que ce soit au niveau environnemental ou pathologique, on ne dit non à rien. »

- Michel Champagne, président exécutif d'Expert Bâtiment

MOISISSURE, MAISONS ET CHAMPS AGRICOLES

Au fil des inspections, Michel Champagne s'est rendu compte que la moisissure était un enjeu majeur qui revenait constamment dans les bâtiments. Pour en apprendre davantage, il est retourné sur les bancs d'école. Fort de ses nouveaux savoirs, il a réalisé que les analyses dans les laboratoires n'étaient pas toujours fiables. « J'ai eu le déclic quand j'ai envoyé quatre échantillons dans autant de laboratoires. Les résultats étaient tous différents. »

En 2011, il a donc décidé de démarrer son propre laboratoire de microbiologie de l'air. Lab'eau-air-sol a été dans les premiers accrédités dans cette discipline par le gouvernement (CEAEQ). « Maintenant, nous faisons autant l'amiante, les bactéries, la Legionella, l'ocre que les études environnementales », énumère Michel-Ann Champagne, directrice générale d'Expert Bâtiment.

Avec le temps, Michel Champagne a songé à appliquer un système d'analyse des moisissures dans les champs des producteurs agricoles. Résultat, l'entreprise a créé un programme de détection des maladies fongiques et a breveté son système l'an dernier. Elle a implanté des laboratoires au Nouveau-Brunswick, à l'Île-du-Prince-Édouard et bientôt en Floride. « On va dans les champs, dans les entrepôts... On prend des échantillons et on analyse les particules microscopiques. Ainsi, on peut dire aux agriculteurs en collaboration avec un agronome quelles moisissures sont présentes et dans quelles conditions elles risquent de se développer », raconte Christian Lebeau Jacob, directeur du laboratoire.

DES EMPLOYÉS PROPRIÉTAIRES

Pour assurer la pérennité de l'entreprise, mais aussi parce que celle-ci grossit sans cesse, Michel Champagne a pensé à ses employés en premier lieu. « Ce sont eux qui ont permis la croissance. » Il leur a donc proposé de devenir actionnaires. Au total, Expert Bâtiment est aujourd'hui la propriété de 11 d'entre eux. « Chacune de nos branches a fait des petits et s'est étendue afin de couvrir des territoires de plus en plus vastes et ce n'est pas fini. Tout cela, c'est surtout grâce aux gens qui m'entourent. Des personnes dynamiques, allumées qui ont à coeur ce que nous faisons », souligne Michel Champagne.

Pour soutenir sa croissance et réaliser tous ses projets en cours dans ses 10 divisions, l'entreprise prévoit d'augmenter le nombre de ses employés de 45 à 70 d'ici Noël.

Expert bâtiment en bref

Propriétaires : 11 actionnaires

Nombre de divisions : 10

Croissance en chiffres : en cinq ans, le chiffre d'affaires a quintuplé

Des bureaux sont maintenant implantés à Joliette, Montréal et Saint-Jérôme. Un laboratoire est également implanté au Nouveau-Brunswick et prochainement en Floride.

Trois clés de la croissance selon Expert Bâtiment

1. Aller au bout de ses idées et avoir une vision à long terme.

2. Si on veut qu'une entreprise rapporte, il faut d'abord investir pour aller plus loin.

3. Il faut savoir s'entourer de gens compétents.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer