Les hauts et les bas de l'exportation en Asie

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Gestion du patrimoine

Cet automne, Desjardins s'est lancé dans la gestion de patrimoine. La... »

Les pays du BRIC

Il y a émergents et émergents. Sur les quelque 25 pays dits... »

Pays émergents

Sixième d'une série de six. Les « onze prochains », appelés Next... »

Recherche universitaire

On ne fait pas qu'enseigner dans les universités, ce sont aussi des... »

Série Innovations

Les PME québécoises n'ont d'autre choix que de s'internationaliser si... »

Plan Nord

La chambre de commerce du Montréal métropolitain a récemment rendu... »

Dossiers  »

Pays émergents

Pays émergents

Sixième d'une série de six. Les « onze prochains », appelés Next Eleven ou N-11 en anglais, sont un ensemble de pays qui devraient compter parmi les plus importantes économies de la planète au cours du présent siècle. Cette semaine : l'Iran et la Turquie. »

Sur le même thème

David Gaucher et Pierre Lemieux, de la PME... (Photo Stéphane Champagne, collaboration spéciale)

Agrandir

Photo Stéphane Champagne, collaboration spéciale

David Gaucher et Pierre Lemieux, de la PME Bio Biscuit.

Stéphane Champagne
Stéphane Champagne, collaboration spéciale
La Presse

Pierre Lemieux et David Gaucher ont connu un départ canon lorsqu'ils ont introduit leurs nourritures pour chats et chiens en Corée du Sud, il y a quatre ans. Mais la crise canadienne de la vache folle est injustement venue rattraper les propriétaires de la PME Bio Biscuit de Saint-Hyacinthe. Résultat: ils ont perdu près de 25% de parts de marché au pays de Hyundai.

«Ça demeure quand même un marché intéressant où on connaît une croissance. Mais on a été très déçus. On s'alignait pour un coup de circuit; ça s'est avéré un but sur balle. Un vétérinaire très connu là-bas qui avait endossé notre produit a créé une bande dessinée où il vantait notre nourriture», explique Pierre Lemieux, président de Bio Biscuit.

Ironiquement, la PME de 70 employés n'a rien à se reprocher. Depuis la crise canadienne de la vache folle, la Corée du Sud interdit l'importation de produits contenant des traces de ruminants originaires du Canada. La nourriture Oven Baked Tradition fabriquée par Bio Biscuit contient effectivement de l'agneau. Mais de l'agneau provenant de Nouvelle-Zélande.

«Tout allait bien jusqu'au jour où les autorités coréennes ont décidé de bloquer nos conteneurs à la frontière. Nos produits avec de l'agneau, dont notre gamme pour les chiots, y sont maintenant interdits. Même si on leur dit que l'agneau ne vient pas du Canada, ils ne veulent rien savoir. Reconquérir les clients perdus va être très long», déplore Pierre Lemieux.

La Chine dans la ligne de mire

Pour pouvoir s'installer en sol coréen, Bio Biscuit a fait affaire avec un courtier qui couvre l'ensemble du continent asiatique. La PME y est présente dans près de 10 pays. Sa croissance annuelle en Asie a dépassé les 600% ces derniers temps.

Malgré ses déboires en Corée du Sud, Pierre Lemieux se console à l'idée de pouvoir pénétrer le marché chinois au cours des prochaines années. Il y a deux semaines, l'entreprise québécoise a reçu la visite d'une délégation du gouvernement chinois venue vérifier la qualité de ses installations.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Les «Onze prochains»

    Pays émergents

    Les «Onze prochains»

    Les «onze prochains», appelés Next Eleven ou N-11 en anglais, sont un ensemble de pays qui devraient figurer parmi les plus importantes économies de... »

  • Pays émergents

    Champions de la croissance

    Les « onze prochains », appelés Next Eleven ou N-11 en anglais, sont unensemble de pays qui devraient compter parmi les plus importantes économies de... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer