PORTFOLIO MINES

Des technologies spatiales au coeur des mines

  • La technologie utilisée dans ce rover lunaire fabriqué au Canada est maintenant utilisée dans des robots sur roues allant au fond des mines faire des tâches trop risquées pour des humains. (Photo: Agence spatiale canadienne)

    Plein écran

    La technologie utilisée dans ce rover lunaire fabriqué au Canada est maintenant utilisée dans des robots sur roues allant au fond des mines faire des tâches trop risquées pour des humains.

    Photo: Agence spatiale canadienne

  • 1 / 5
  • Le robot ARGO J5 de l’entreprise ODG scrute l’intérieur de mines trop dangereuses pour les humains. (ODG)

    Plein écran

    Le robot ARGO J5 de l’entreprise ODG scrute l’intérieur de mines trop dangereuses pour les humains.

    ODG

  • 2 / 5
  • La superposition des images captées par une caméra stéréoscopique MDA permet de reconstituer les détails de l’intérieur d’une mine. (MDA)

    Plein écran

    La superposition des images captées par une caméra stéréoscopique MDA permet de reconstituer les détails de l’intérieur d’une mine.

    MDA

  • 3 / 5
  • On commercialise aujourd'hui des appareils portatifs de spectroscopie sur plasma induit par laser (LIBS), qui aident les entreprises minières dans leur travail d'exploration ou d'exploitation. Le robot spatial en <em>Curiosity </em>utilisait la technologie LIBS sur Mars. ()

    Plein écran

    On commercialise aujourd'hui des appareils portatifs de spectroscopie sur plasma induit par laser (LIBS), qui aident les entreprises minières dans leur travail d'exploration ou d'exploitation. Le robot spatial en Curiosity utilisait la technologie LIBS sur Mars.

  • 4 / 5
  • Les données captées par Radarsat-2 permettent de détecter les mouvements de sol potentiellement dangereux dans un site minier. (Agence spatiale canadienne)

    Plein écran

    Les données captées par Radarsat-2 permettent de détecter les mouvements de sol potentiellement dangereux dans un site minier.

    Agence spatiale canadienne

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Primeau

Collaboration spéciale

La Presse

Elles ont autant servi à découvrir le sol d'autres planètes qu'à scruter le sous-sol de la Terre. Coup d'oeil sur quatre technologies issues de l'exploration spatiale qui trouvent aujourd'hui leur place dans le secteur minier.

ÉLIMINER LES RISQUES GRÂCE AUX « ROVERS »

L'entreprise ontarienne ODG a reçu une mission bien spéciale de l'Agence spatiale canadienne en 2008 : construire pour elle une sonde-robot lunaire.

Photo: ODG... - image 3.0

Agrandir

Photo: ODG

Si les modèles conçus jusqu'ici n'ont pas encore déposé la roue sur la Lune, ils ont tout de même permis à ODG de commercialiser un robot amphibie, l'ARGO J5, qui trouve son utilité dans une série d'industries.

Dans le monde minier, par exemple, on l'équipe d'une caméra afin de cartographier l'intérieur des mines sans risquer la vie d'humains. Une opération particulièrement risquée à la suite d'un dynamitage ou lorsque la zone minière est instable ou dangereuse.

NUMÉRISER L'INTÉRIEUR DES MINES

À l'origine, elle devait permettre de reconstituer en trois dimensions le paysage martien. Aujourd'hui, la technologie « Instant Mine Modeller » de MDA cartographie l'intérieur des mines terrestres.

Photo: MDA... - image 5.0

Agrandir

Photo: MDA

Grâce aux images captées par sa caméra stéréoscopique, MDA propose aux entreprises minières de numériser l'intérieur de leurs exploitations.

Cette approche permet d'une part de mieux gérer les risques qui viennent avec l'agrandissement d'une mine. Elle permet aussi aux géologues d'utiliser ces modèles pour comprendre la topologie et la géologie d'une mine, le tout, sans avoir à s'y engouffrer.

ANALYSER SUR PLACE DES ÉCHANTILLONS DE SOL

La technologie LIBS sert depuis des années à identifier et quantifier les éléments contenus dans un échantillon qu'on présente à son laser.

Photo: NASA... - image 7.0

Agrandir

Photo: NASA

Ce dernier émet une série de pulsations qui pulvérisent la matière et la transforme en plasma. C'est ce plasma qu'une caméra et un spectromètre vont ensuite analyser pour identifier les éléments chimiques qu'on y trouve.

Pour être intégrée au robot martien, cette technologie a dû être miniaturisée, si bien qu'on commercialise aujourd'hui des LIBS portatifs, capables d'assister les entreprises minières dans leur travail sur le site d'exploration ou d'exploitation.

CARTOGRAPHIER LES SITES DEPUIS LE CIEL

Les satellites qui scrutent en continu la planète profitent de plusieurs façons à l'industrie minière.

Photo: Agence spatiale canadienne.... - image 9.0

Agrandir

Photo: Agence spatiale canadienne.

C'est notamment grâce à leurs images que les explorateurs préparent le plan d'aménagement d'un site. Ces images leur donnent aussi des informations sur la géologie d'une région. Et il y a plus. MDA offre, par exemple, un service de surveillance des sites miniers capable de détecter les mouvements de sol d'une exploitation grâce à son satellite RADARSAT-2.

Advenant que le logiciel d'analyse d'images détecte une anomalie, une alerte est acheminée dans les 24 heures au propriétaire de l'exploitation.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer