Artopex et le bureau technologique

Cela fait maintenant 10 ans qu'Artopex figure dans... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Cela fait maintenant 10 ans qu'Artopex figure dans le palmarès des entreprises les mieux gérées au Canada. « Ce n'est jamais redondant et les retombées extérieures sont toujours aussi importantes », affirme Daniel Pelletier, président d'Artopex.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Les sociétés les mieux gérées

Les sociétés les mieux gérées

Investir dans les travailleurs, l'innovation et la productivité et être ambitieuse, voilà comment la plus récente cuvée des sociétés les mieux gérées s'est taillé une place au palmarès de Deloitte. »

Julie Roy
La Presse

Des classeurs sans clé avec des serrures électroniques, des tables ajustables électriques, des cloisons de verre amovibles avec pellicule autogivrante contrôlable par téléphone intelligent ne sont que quelques-uns des produits technologiques que propose l'entreprise Artopex, et la révolution ne fait que commencer.

Artopex fabrique dans ses cinq usines au Québec... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Artopex fabrique dans ses cinq usines au Québec et distribue partout en Amérique du Nord toute la gamme possible des meubles de bureau.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

« Les entreprises ne gardent plus les mêmes mobiliers... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse) - image 1.1

Agrandir

« Les entreprises ne gardent plus les mêmes mobiliers pendant 20 ans, elles suivent les tendances de la mode. D'ailleurs, ces changements aident à développer une ambiance agréable et les meubles que nous fabriquons contribuent à rendre tout cela possible », estime Daniel Pelletier, président d'Artopex.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Située à Granby, Artopex est une rareté dans le monde du meuble. D'abord, l'entreprise québécoise fait tout. Elle conçoit, fabrique dans ses cinq usines au Québec et distribue partout en Amérique du Nord toute la gamme possible des meubles de bureau. Ce qui la rend encore plus unique, c'est l'innovation dont elle fait preuve.

« Le monde du travail change et les meubles évoluent dans la même direction », raconte Daniel Pelletier, président d'Artopex

Parmi les changements observés au cours des dernières années, les bureaux sans papier ou encore les employés nomades. « Dans certaines entreprises, les employés changent de bureau chaque jour. Il n'y a plus de classeur à proprement parler, mais la nécessité d'avoir des rangements individuels pour les effets des employés et pour les appareils électroniques, comme les tablettes, est bien présente. Nous répondons à ces nouveaux besoins », constate M. Pelletier.

Pour satisfaire ses clients, l'entreprise fait plusieurs lancements de produits par année. Elle dispose aussi de quatre salles d'exposition, dont deux (Québec et Montréal) ont reçu un prix international de design. Une équipe est spécialement consacrée à la recherche et l'innovation. « Nous améliorons sans cesse nos produits. On s'inspire aussi de ce qui se fait ailleurs, on visite des expositions à travers le monde », souligne M. Pelletier.

Selon l'entrepreneur, les meubles ne sont plus perçus comme un accessoire, mais comme un élément qui peut même favoriser l'embauche de personnel.

« Les entreprises ne gardent plus les mêmes mobiliers pendant 20 ans, elles suivent les tendances de la mode. D'ailleurs, ces changements aident à développer une ambiance agréable et les meubles que nous fabriquons contribuent à rendre tout cela possible. »

La stratégie pour se démarquer

Chez Artopex, les employés n'ont pas peur du changement. L'arrivée de nouvelles technologies est saluée et on y adhère sans aucun problème. « Toutes les fois qu'on implante une technologie, on embauche du personnel. Cela rassure les employés qui y voient aussi une façon d'améliorer leurs méthodes de travail. » À ce titre, l'entreprise a introduit dernièrement un programme sur des tablettes qui rappellent tout le processus de fabrication. « Si la personne se demande de quel côté elle doit visser la vis, la tablette le lui indique. C'est un transfert de connaissances, mais de manière informatique. »

La présence de la technologie n'a toutefois pas remplacé la communication entre les employés. Pour un suivi optimal de la production, deux réunions par quart de travail ont lieu. « Ces rencontres permettent de savoir s'il y a eu des problèmes et de mettre en place les priorités du prochain quart de travail », mentionne l'homme d'affaires. Grâce à ses méthodes de travail, le fabricant de mobilier de bureau peut se targuer d'avoir un taux de fiabilité de 99 %.

Un vent de changement soufflera encore cette année. Sans pouvoir dévoiler les détails, Daniel Pelletier signale que ce printemps, une annonce importante viendra conforter Artopex comme leader dans la fabrication de meubles de bureau. « Nous allons encore devenir plus uniques, devançant une fois de plus nos autres concurrents. »

ARTOPEX EN BREF

Année de fondation : 1980

Nombre d'employés : 650

Nombre d'usines : 5

Siège social : Granby

Chiffre d'affaires : 100 millions




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer