Les lauréates: réussir en étant avant-gardiste

Harold Savard, PDG de Novatech... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Harold Savard, PDG de Novatech

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Les sociétés les mieux gérées

Les sociétés les mieux gérées

Investir dans les travailleurs, l'innovation et la productivité et être ambitieuse, voilà comment la plus récente cuvée des sociétés les mieux gérées s'est taillé une place au palmarès de Deloitte. »

Stéphane Champagne

Collaboration spéciale

La Presse

Améliorer son bilan énergétique, concevoir de nouveaux produits, se rapprocher des grands donneurs d'ordre et bien intégrer ses acquisitions. Quatre objectifs qui résument le parcours des entreprises C.A.T., Groupe Novatech, M.I. Intégration et Polycor.

Groupe Novatech: des embauches et une acquisition en vue

Une forte culture d'innovation et d'amélioration continue, couplée à une soif de croissance. C'est là le secret de Groupe Novatech pour faire partie des sociétés les mieux gérées au Canada. Les nouveautés représentent, bon an, mal an, 25 % des revenus de ce manufacturier de fenêtres, de portes-fenêtres et de verre scellé. La PME possède 12 usines, dont une en France et une en Alberta. Elle exporte quelque 120 conteneurs annuellement vers l'Europe. À la suite de l'acquisition en 2015 d'une entreprise québécoise en difficulté, Groupe Novatech s'attend à embaucher 150 personnes à court terme. La PME, qui fait un tabac dans le secteur des maisons contemporaines, lorgne les marchés du Mexique et des États-Unis où, dans ce dernier cas, une acquisition est dans sa ligne de mire.

Fondation : 1982

Siège social : Sainte-Julie

Employés : 500

Revenus en 2015 : ND

C.A.T.: convertir au gaz son parc de camion

L'innovation est l'élément clé ayant permis à C.A.T. de faire partie des recrues de cette année, croit Annie Goyette, vice-présidente exécutive de l'entreprise avec sa soeur Karine. PME spécialisée en transport routier et en logistique, C.A.T. a toujours été au-devant de la parade, dit-elle. Utilisation de jupes latérales, de pneus à bandes larges, de capteurs anticollision, mise en place d'un « log book » électronique : la PME de 400 chauffeurs s'améliore constamment pour mieux desservir le territoire de l'ALENA. Nouveauté : plus du tiers de ses 350 camions roule au gaz naturel compressé. L'objectif est maintenant de convertir le parc en entier. Aussi, la logistique est désormais dans la ligne de mire de la PME. À cet égard, elle vient d'ouvrir des bureaux au Texas et en Ohio.

Fondation : 1978

Siège social :  Coteau-du-Lac

Employés : 400

Revenus en 2015 : ND

M.I. Intégration: courtiser les grands de l'automobile

Fondée en 1989, M.I. Intégration est aujourd'hui un acteur mondial dans la fabrication de moules et l'injection de pièces destinées au secteur automobile. « On a survécu à la crise de l'automobile en 2008-2009, on se distingue par notre modèle d'affaires et on a connu une croissance globale de 25 % depuis deux ans. Je crois que ça nous a aidés à nous classer », explique Francine Guay, présidente et coactionnaire majoritaire. La PME compte quatre usines, dont une au Mexique depuis cinq ans. Objectif à court et moyen termes : travailler davantage en collaboration avec les grands constructeurs automobiles au moment de concevoir les pièces d'étanchéité, principal créneau de M.I. Intégration.

Fondation : 1989

Siège social : Sherbrooke

Employés : 260

Revenus en 2015 : 35 millions

Polycor: présence discrète partout en Amérique du Nord

Sans le savoir, un Nord-Américain sur deux est en contact avec un produit de Polycor. L'entreprise extrait et transforme de la pierre naturelle (quartz, granite, calcaire, etc.) pour le marché de la construction. Connue pour ses comptoirs de cuisine, elle doit sa notoriété à ses produits d'aménagements urbains, présents dans presque toutes les grandes villes nord-américaines. En plus d'une forte croissance de revenus (18 % depuis trois ans), la PME a mené à terme cinq acquisitions ici et chez l'Oncle Sam. « Ça nous a permis de nous distinguer. Faire partie des sociétés les mieux gérées est un très beau label à montrer à nos partenaires financiers », explique Patrick Perus, président. L'entreprise possède 25 carrières. Elle veut doubler ses revenus d'ici 2020.

Fondation : 1987

Siège social : Québec

Employés : 380

Revenus en 2015 : 61 millions

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer