Les sociétés les mieux gérées: comprendre le palmarès

La sélection des sociétés les mieux gérées au Canada est le fruit d'un... (ILLUSTRATION JEAN-MARC CHARRON-AUBIN, LA PRESSE)

Agrandir

ILLUSTRATION JEAN-MARC CHARRON-AUBIN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017: Montérégie-Ouest

Géographiquement bien positionnée entre Montréal, l'Ontario et les... »

PME à l'international

Les produits laitiers, le bois d'oeuvre et l'énergie : Donald Trump... »

Portrait 2017: Longueuil

L'agglomération de Longueuil sera le théâtre d'investissements se... »

Développement durable

Signe des temps, les entreprises mettent en place de plus en plus... »

Planification de la retraite

Plusieurs moyens existent pour préparer financièrement une retraite.... »

Saint-Laurent

La concurrence mondiale est vive sur la planète « innovation », et... »

Femmes en finance

Présence des femmes aux conseils d'administration, promotion des... »

Portrait 2017 : Estrie

Construction d'un quartier des entrepreneurs, incubateurs pour... »

Dossiers  »

Les sociétés les mieux gérées

Les sociétés les mieux gérées

Investir dans les travailleurs, l'innovation et la productivité et être ambitieuse, voilà comment la plus récente cuvée des sociétés les mieux gérées s'est taillé une place au palmarès de Deloitte. »

Sur le même thème

Nathalie Côté

Collaboration spéciale

La Presse

La sélection des sociétés les mieux gérées au Canada est le fruit d'un processus sérieux, tant de la part des participantes que du jury. Voici cinq mots pour comprendre le fonctionnement du concours.

Participation

Le concours est ouvert à toutes les sociétés détenues et gérées par des Canadiens dont le chiffre d'affaires dépasse 10 millions. Cette année, 130 entreprises ont posé leur candidature, mais seulement 50 peuvent se hisser parmi les meilleures! La première étape consiste simplement à remplir un formulaire pour présenter l'entreprise. Le véritable travail commence ensuite. Dans la seconde phase, les entreprises sélectionnées doivent démontrer qu'elles méritent une place parmi les mieux gérées en se basant sur les différents critères de sélection. Des conseillers de Deloitte et de la CIBC offrent des conseils et des suggestions aux candidates pour les aider à bien préparer cet exposé.

Sélection

Quatre grands critères de sélection guident le choix des entreprises: la stratégie, la capacité (exécution du plan et techniques de vente et de marketing), l'engagement et le rendement financier. Les candidatures sont analysées par un jury impartial. Il est composé de deux représentants de Deloitte ainsi que d'une personne de la CIBC, du National Post, de la Queen's School of Business et de MacKay CEO Forums, des commanditaires du programme. Tous ont une expérience importante sur le marché canadien. «Il n'y a pas de secret pour être lauréate, il faut vraiment exceller dans les quatre critères de sélection, note Brigitte Vachon, associée et leader chez Deloitte Société privée. Elles doivent montrer qu'elles ont les meilleures pratiques de gestion.» Si plusieurs cas sont très clairs, le jury a parfois des choix difficiles à faire, admet-elle.

Efforts

Le premier formulaire à remplir nécessite à peine une vingtaine de minutes. Par contre, la préparation de l'exposé requiert en moyenne une vingtaine d'heures! «Certaines entreprises ont déjà leur plan stratégique, elles n'ont qu'à le réimprimer, mais d'autres ne l'ont pas totalement terminé, explique Mme Vachon. Elles peuvent toutefois expliquer leur vision et leur culture. Pour elles, la participation demande plus de temps.» D'ailleurs, certaines se désistent parfois en cours de route parce qu'elles réalisent qu'elles ne sont pas rendues au stade de figurer parmi les mieux gérées. «Généralement, elles vont retravailler certains aspects, puis poser à nouveau leur candidature l'année suivante», note Mme Vachon. À cela s'ajoutent, bien évidemment, les efforts déployés par les entreprises au fil des ans afin d'améliorer leurs pratiques.

Catégories

Chaque année, une cinquantaine de nouvelles sociétés accèdent au groupe des mieux gérées. L'aventure se poursuit toutefois par la suite. Il existe quatre autres catégories de prix. Tout d'abord, il y a les entreprises requalifiées, soit celles qui conservent leur titre deux ans après leur nomination, sous réserve d'une évaluation opérationnelle et financière annuelle. Ensuite, la catégorie «reconnaissance or» est composée des entreprises parmi les mieux gérées pour la quatrième année. Elles peuvent ensuite devenir requalifiées dans cette catégorie pendant deux ans avant d'accéder au Club platine, réservé aux entreprises au palmarès depuis sept années consécutives. Plusieurs lauréates se requalifient les années suivantes. Décrocher le titre est plus difficile que le maintenir, car le processus est moins lourd ensuite.

Avantages

Que les entreprises soient choisies ou non, le concours leur donne l'occasion de réexaminer ce qui les distingue des autres et de redynamiser leur organisation. «Elles obtiennent une perspective indépendante et impartiale sur le stade où elles sont rendues, note Mme Vachon. Elles reçoivent aussi des conseils d'affaires, et le concours leur donne un cadre de référence pour se surpasser.» Évidemment, se hisser parmi les meilleures est aussi bénéfique pour l'image des organisations. Elles peuvent d'ailleurs utiliser le logo du concours dans leurs communications internes et externes. «C'est un atout de montrer qu'elles font partie des sociétés les mieux gérées au pays lorsqu'elles veulent faire affaire avec d'autres entreprises à l'étranger, souligne Mme Vachon. D'autres l'utilisent également pour attirer les meilleurs talents.»

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer