Liquor Lodge

Une salle de dégustation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017 : Québec

En 2016, pour la 25e année de suite, la ville de Québec a connu une... »

Portrait 2017: Mauricie

Des intervenants municipaux viennent de partout au Québec pour en... »

Gestion de patrimoine

Ce ne serait pas le premier secteur d'activité où cela se produirait.... »

Plan Nord

Le Plan Nord a connu plusieurs moutures depuis son lancement en... »

Portrait 2017: Laurentides

Terres de défricheurs, les Laurentides s'inquiètent du ton adopté par... »

Énergies renouvelables

Les surplus d'hydroélectricité ainsi que les bas prix des énergies... »

Drummondville

Des investissements records dans les secteurs industriel et... »

Industrie forestière

L'industrie forestière québécoise a durement ressenti la décision du... »

Dossiers  »

Jeunes entrepreneurs

Jeunes entrepreneurs

Tout entrepreneur sait que, pour assurer sa croissance, il doit prendre les moyens pour faire passer son entreprise à un niveau supérieur. Mais ces moyens coûtent souvent très cher. C'est pourquoi des jeunes dirigeants de 18 à 35 ans ont soumis un projet d'envergure qui leur tient à coeur dans le cadre du Concours Jeune Entrepreneur. »

Marc LeBlanc est propriétaire du Liquor Lodge de... (PHOTO FOURNIE PAR LIQUOR LODGE)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LIQUOR LODGE

Marc LeBlanc est propriétaire du Liquor Lodge de Jasper, en Alberta.

Martin Beauséjour
La Presse

La boutique de bières, de vins et de spiritueux veut proposer à ses clients des dégustations et une expérience plus personnalisées.

Pour Marc LeBlanc, propriétaire du Liquor Lodge, le temps est venu de se démarquer. La municipalité de Jasper, en Alberta, accueille 2 millions de visiteurs chaque année, mais compte moins de 5000 habitants durant les mois d'hiver. «De mai à septembre, tous les touristes sont en ville, explique l'entrepreneur de 33 ans. Mais d'octobre à avril, il faut penser à attirer la clientèle locale, si on veut survivre.»

Et malgré le faible taux de population, la petite ville compte cinq commerces qui offrent des produits alcooliques. «D'où l'importance de se démarquer, souligne Marc LeBlanc. La compétition est féroce en basse saison.»

Le jeune Albertain voudrait transformer un local inutilisé, situé au sous-sol, en salle de dégustation. «On y trouverait des tables, des verres et des distributrices spécialisées, de fabrication italienne. Ces dernières permettent de faire goûter aux clients jusqu'à huit produits différents, précise-t-il. Ces machines introduisent de l'azote alimentaire dans le vin et préservent ainsi ses arômes jusqu'à la fin de la bouteille.»

Selon le propriétaire, la région compte quelques groupes d'oenophiles qui n'ont pas d'endroit officiel où se réunir. «Notre nouvelle salle pourrait devenir leur lieu de rassemblement. On pourrait aussi y faire, du même coup, la promotion de nos nouveaux produits tout en fidélisant notre clientèle», ajoute-t-il.

De plus, la superficie additionnelle pourrait lui permettre de tenir quelques produits internationaux, plus prestigieux. «Nous pourrions ainsi attirer plus facilement les touristes étrangers, comme les Européens, affirme Marc LeBlanc. Pour l'instant, la majeure partie de nos vins provient de la Colombie-Britannique.»

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer