Les surveillants

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Gestion privée

Gestion privée

Le monde change et l'univers de la gestion privée n'y échappe pas. Nouvelles technologies, clientèles plus diversifiées et besoins plus complexes changent la donne. Voici six tendances à avoir à l'oeil dans les prochaines années. »

Jean Gagnon
La Presse

(Montréal) D'autres intervenants, comme les grandes firmes de comptables, font l'inverse des indépendants.

Elles offrent les services de planification financière, fiscale et successorale, mais la gestion des portefeuilles est confiée à des gestionnaires spécialisés.

Après avoir établi les objectifs financiers en fonction de la situation particulière du client, les mandats de gestion sont confiés à des firmes de gestion de portefeuilles externes.

«Nous agissons en tant que surveillant de portefeuilles», dit Hélène Bronsard, vice-présidente de Raymond Chabot gestion privée. Cette façon de faire permet aux clients de bénéficier d'un style de gestion adapté à ses besoins, car le surveillant choisit les gestionnaires en fonction de leurs différents styles de gestion.

Elle assure une vérification de la conformité des investissements. Le surveillant veille à ce que toutes les transactions effectuées dans les portefeuilles soient conformes au mandat confié au gestionnaire, à sa politique et au style de gestion pour lequel ce gestionnaire a été sélectionné.

Chez Raymond Chabot, on croit que c'est la façon d'obtenir les meilleures performances. Un examen régulier de la performance du portefeuille, du niveau de risque de son origine permet de valider le choix des gestionnaires.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer