Gestion PME : être bien en vue sur le web

Pour que le nom de son entreprise soit... (PHOTO PHILIPPE HUGUEN, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Pour que le nom de son entreprise soit affiché parmi les premiers résultats obtenus dans les moteurs de recherche comme Google, nul besoin de dépenser une fortune.

PHOTO PHILIPPE HUGUEN, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Transfert d'entreprise

Le repreneuriat au Québec est-il aussi mal en point qu'on le dit ?... »

Portrait 2016: Outaouais

La région de l'Outaouais vit au rythme des disparités. Il y a bien... »

Énergies renouvelables

Le Québec a besoin d'un cadre réglementaire et de financement adapté... »

Agroalimentaire

En dépit de la « levée de boucliers » qu'a suscitée sa prise de... »

Portrait 2016: Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine

Habituée à naviguer contre vents et marées, la région de la Gaspésie... »

Gestion du patrimoine

Aisés mais débordés par leur horaire chargé, de nombreux... »

Comptables

Nouvelle présidente à l'Ordre des comptables professionnels agréés,... »

Dossiers  »

Gestion PME

Gestion PME

Mathieu Boisvert est directeur général de Pyxis, une boîte spécialisée dans l'approche agile, et coauteur du livre Choisir l'agilité: du développement logiciel à la gouvernance. »

Martin Primeau

Collaboration spéciale

La Presse

Une fois par semaine, nous présentons trois conseils pour aider les entrepreneurs et les dirigeants à bien gérer leurs entreprises.

Technologie

Comment améliorer son référencement sur l'internet à partir de son propre site web?

Être bien en vue de ses clients, c'est plus qu'important pour une PME. Et ce qui est vrai physiquement l'est aussi virtuellement.

Pour que le nom de son entreprise soit affiché parmi les premiers résultats obtenus dans les moteurs de recherche comme Google ou Bing, nul besoin de dépenser une fortune, explique Alain Bouthillier, formateur agréé en développement des affaires.

«Ça ne se fait pas automatiquement, mais il y a deux stratégies qui peuvent être déployées: l'une à l'intérieur du site web, et l'autre à l'extérieur.»

Comment configurer le site web pour qu'il améliore de lui-même son référencement? Voici quelques astuces.

1 «Il faut identifier quels sont les mots clés qui nous définissent», dit-il. Un vendeur de souffleuses, par exemple, devra afficher plus d'une fois le mot «souffleuse» sur son site. «L'important, c'est de saupoudrer le mot, mais pas trop, parce que les moteurs de recherche pénalisent les abus, ajoute-t-il. On insère le mot dans les titres, puis à tous les 100 mots dans les textes.»

2 «Le site web doit aussi présenter beaucoup de contenus, de façon à retenir le visiteur le plus longtemps possible. Google pénalise les sites sur lesquels les visites ne durent que quelques secondes.»

3 Ajouter fréquemment du nouveau contenu au site, en alimentant un blogue, par exemple, aide à montrer son dynamisme, souligne aussi l'expert.

4 «Il faut aussi s'assurer d'avoir un site web de type "réactif", qui s'adaptera à toutes les plateformes, dit-il. Les moteurs de recherche favorisent ce genre de site.»

Info: http://bit.ly/1ywuKuj

Ressources humaines

Comment gérer des employés appartenant à différentes générations?

Gérer des employés appartenant à la génération des boomers, des X ou des Y demande de l'écoute et de la flexibilité.

La raison est bien simple: chaque groupe se distingue par les valeurs et traits de personnalité des individus qui le composent.

Le gestionnaire doit donc adapter sa façon de faire. Mais attention, souligne Lucie Houde, consultante en gestion de la diversité et présidente d'Archétypes-Inter: il faut tout de même y aller au cas par cas.

«L'important, c'est d'identifier ce qui motive chaque individu et d'adapter son style de gestion en fonction de ses intérêts», indique-t-elle.

Par exemple, les Y vont souvent demander plus de flexibilité que les autres et apprivoiseront facilement le télétravail. Mais si on offre cette possibilité au jeune employé, il faudra aussi la proposer aux autres, avertit la spécialiste.

«Il faut démontrer une apparence d'équité et permettre à tous les employés de profiter des options offertes aux autres», dit-elle.

Les particularités de chaque génération:

Les Y (1981-2000): ce sont des personnes qui vivent souvent dans l'immédiat, qui sont moins attachées à l'entreprise et qui cherchent un équilibre entre vie privée et travail. Les X (1965-1980): ce sont des travailleurs souvent plus individualistes, qui valorisent plus les compétences que les diplômes et qui aiment les défis. Les boomers (1946-1964): la réussite sociale et le succès matériel sont importants pour eux, ils respectent l'autorité et sont loyaux.

Info: http://bit.ly/1jXrmE1

Productivité

Comment rendre sa chaîne d'approvisionnement efficace?

Une chaîne d'approvisionnement bien rodée permet de gagner du temps et d'épargner de l'argent. Comment y parvenir?

Sébastien Doyon, associé, services-conseils en gestion et technologies chez PwC, propose une série de conseils sur le sujet.

1 «Il faut développer une proximité tant physique que virtuelle avec ses partenaires d'affaires, dit-il. On veut intégrer les processus des entreprises, comme la prise de commandes, par exemple.»

2 Pour cette raison, l'entreprise doit tôt ou tard penser à investir dans des systèmes de planification, selon lui. «Ces systèmes permettent de limiter les inventaires en adaptant la production selon les projections de demandes à venir des clients», dit-il.

3 Y aller par étape: selon le spécialiste, on ne peut bâtir une chaîne d'approvisionnement efficace d'un seul coup. «Il faut y aller un changement à la fois, puis l'évaluer avec ses partenaires d'affaires avant d'effectuer un autre ajout.»

4 «On doit aussi mesurer la performance de ses fournisseurs avec un tableau de bord qui permettra d'évaluer au quotidien chaque fournisseur», ajoute-t-il. Selon lui, on évaluera entre autres les délais de livraison, la qualité du service, la capacité d'acheminer des livraisons complètes et la qualité des produits.

5 Miser sur plus d'un fournisseur: «C'est ce qu'on recommande fortement même si c'est difficile, dit-il. Ça permet de sécuriser l'approvisionnement, mais aussi de créer une saine compétition.»

Info : http://bit.ly/1ymFI1A

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer