L'investissement dans les PME en chiffres

Comment les entreprises québécoises se financent-elles et d'où vient l'argent ?... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Financement d'entreprise

Financement d'entreprise

Vous cherchez du financement, car vous avez un projet d'expansion ou vous songez à miser sur l'innovation pour assurer la croissance de votre entreprise. Sachez qu'il y a beaucoup d'argent disponible au Québec. Mais pour avoir droit à une part du gâteau, vous devrez investir temps et argent. Surtout si vous êtes une très petite entreprise. »

Stéphane Champagne

Collaboration spéciale

La Presse

Comment les entreprises québécoises se financent-elles et d'où vient l'argent ? Qui prête de l'argent aux chefs d'entreprise en recherche de financement ? Qu'arrive-t-il quand les prêteurs vous disent non ? Voici cinq indicateurs sur le financement des PME au Québec.

Un sur cinq

Au Québec, un propriétaire de PME sur cinq utilise les options de financement personnel offertes par les banques (prêts personnels, lignes de crédit, etc.). La plupart de leurs pairs se tournent vers le crédit-bail (14 %), l'emprunt de fonds auprès d'amis ou de membres de la famille (13 %), l'hypothèque commerciale (7 %), la Banque de développement du Canada (6 %) ou le capital-risque (3 %).

2,01 %

Les PME qui obtiennent du financement auprès de leur banque paient en moyenne 2,01 points de pourcentage de plus que le taux préférentiel. Plus l'entreprise est petite, plus le coût de son financement par la banque est élevé. En moyenne, les entreprises de moins de cinq employés paient 2,28 points de pourcentage de plus. Pour les entreprises de 5 à 49 employés, c'est 1,96 %, et 1,47 % pour celles de 50 à 499 employés.

10 milliards

Bon an, mal an, environ 10 milliards sont investis en équité et quasi-équité dans les entreprises du Québec. Le secteur technologique (technologies de l'information, sciences de la vie et technologies vertes) accapare 39 % de ces investissements et 52 % des rondes de financement. Environ 1 milliard est investi en capital de risque, soit l'amorçage, le démarrage et le post-démarrage. Les 9 autres milliards sont investis dans le développement, le rachat et le redressement d'entreprises. 

30 %

C'est le pourcentage de propriétaires de PME qui ont recours à des cartes de crédit pour financer leurs activités. Cela pourrait s'expliquer par le paiement des achats courants de l'entreprise par carte de crédit, mais cela pourrait également trahir une incapacité des sources de financement traditionnelles à répondre aux besoins de financement des entreprises, surtout celles de très petite taille. Certains propriétaires de PME n'ont d'autre choix que de se rabattre sur des options d'emprunt à coûts élevés pour maintenir leur flux de trésorerie.

50 %

La moitié des PME au Québec ont fait une demande de financement auprès de leur principal établissement bancaire au cours des trois dernières années. La propension à demander du financement augmente avec la taille de l'entreprise. Seulement 41 % des microentreprises ont fait une demande de financement, par rapport à 53 % des petites entreprises et 69 % des moyennes. Les demandes varient significativement selon les institutions financières : six PME sur dix ont fait une demande de financement auprès de Desjardins ou d'ATB Financial, tandis qu'elles ne sont que quatre sur dix à avoir fait une demande auprès de TD Canada Trust et de CIBC.

Sources : Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), PricewaterhouseCoopers et Réseau Capital

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer