Femmes en finance: sans complexe de genre

Lise Estelle Brault est directrice principale de l'encadrement... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Lise Estelle Brault est directrice principale de l'encadrement des dérivés à l'Autorité des marchés financiers.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Femmes en finance

Femmes en finance

Présence des femmes aux conseils d'administration, promotion des femmes à des postes de direction, relève et mentorat: l'Association des femmes en finance du Québec (AFFQ) s'attaquera à plusieurs enjeux de front cette année. Entretien avec sa présidente, Dana Ades-Landy. »

Samuel Larochelle

Collaboration spéciale

La Presse

Très lucides sur les obstacles qu'elles ont surmontés pour faire leur place dans un univers traditionnellement masculin, ces trois femmes ont gravi les échelons un à un. Fortes d'au moins 10 ou 15 ans de carrière en finances, elles transmettent une leçon tirée de leur parcours et réfléchissent sur leur avenir.

Ingénieure de formation, Anne No Delaide oeuvre comme vice-présidente... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Ingénieure de formation, Anne No Delaide oeuvre comme vice-présidente des services financiers commerciaux pour les industries  des TI, des médias et des sciences de la vie chez RBC.

Photo Robert Skinner, La Presse

Anick Lanthier, première vice-présidente, Marchés publics et stratégie... (Photo Simon Giroux, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Anick Lanthier, première vice-présidente, Marchés publics et stratégie de rendement absolu, PSP Investissements.

Photo Simon Giroux, La Presse

LISE ESTELLE BRAULT

Directrice principale de l'encadrement des dérivés

Autorité des marchés financiers

Lors d'une formation, alors qu'elle participait à un jeu de rôles avec un collègue qui jouait son patron, Mme Brault a fait un étonnant constat. « Après lui avoir annoncé le départ d'un employé clé, j'ai précisé que j'aimerais mettre en oeuvre un plan de relève que j'avais déjà préparé, s'il était d'accord. Il m'avait alors demandé pourquoi je lui demandais la permission. Ça m'avait frappée ! »

À ses yeux, seuls quelques mots peuvent tout changer. « On devrait simplement partager notre intention de faire quelque chose. Au début, ça demande un effort : on écrit un courriel et on doit le réécrire au complet à l'affirmative. Mais ça finit par changer quelque chose dans notre perception, notre dynamique avec les autres. »

Quant à l'avenir, Mme Brault espère contrecarrer l'épuisement professionnel dont elle est trop souvent témoin. « J'ai vu des expertes dans leur domaine qui pensent devoir performer sans cesse au travail et à la maison avec de jeunes enfants. Moi aussi je le fais. On est toujours à 100 % partout. Alors, je nous souhaite d'arriver à mieux gérer l'importance des choses pour nous ménager. On ne peut pas toujours être en sprint. »

ANNE NO DELAIDE

Vice-présidente industries des TI, des médias et des sciences de la vie, Services financiers commerciaux

RBC

Ingénieure de formation recyclée en finances, Anne No prône la curiosité pour tous. « N'ayons pas peur de développer d'autres compétences et d'aller chercher des idées différentes qui vont faire avancer nos unités d'affaires. Dans toutes les équipes où j'ai évolué, la diversité d'opinions m'a toujours enrichie. » Elle croit d'ailleurs que sa soif d'entendre différents points de vue l'a démarquée de ses confrères masculins. « Ma capacité à poser des questions et à vouloir comprendre m'a souvent distinguée autour d'une table de travail. »

Cette volonté de ne pas se contenter de ce qu'elle connaît teinte inévitablement sa vision de l'avenir. « J'ai une grande soif d'innovation. J'aime challenger la pensée. Et je veux exploiter ces forces davantage pour en faire bénéficier mon organisation. » Elle cite en exemple une expérience positive à ce sujet. « Je travaille dans une corporation qui compte plus de 80 000 personnes, alors on ne peut pas changer les choses du jour au lendemain. Récemment, le volet national travaillait sur un projet, mais j'ai décidé de tester des choses au niveau du Québec. Finalement, j'ai lancé l'initiative et elle a été citée en exemple au national. »

ANICK LANTHIER

Première vice-présidente, marchés publics et stratégie de rendement absolu

PSP Investissements

Avoir le courage de ses opinions doit devenir un modus operandi, croit Mme Lanthier. Même si les idées défendues ne font pas l'unanimité. « Il ne faut pas avoir peur de communiquer nos opinions et d'être transparentes, tant sur le plan du contenu de notre travail que de nos attentes et de nos limites. Plus on est claires avec nos collègues et nos supérieurs, plus nous sommes en contrôle de la situation et plus la conciliation travail-famille devient possible. »

Lorsqu'elle tourne ses yeux vers l'avenir, la gestionnaire voit une série de mesures à court et moyen terme pour consolider les stratégies d'investissement de son entreprise et pour aider son équipe à dépasser ses objectifs de rendement. « Je désire augmenter la proportion d'actifs gérés à l'interne et continuer à développer de nouvelles stratégies d'investissement novatrices, afin de créer une plateforme d'investissement de très haut niveau qui nous permettra de continuer à développer nos employés et attirer des gens de talent. »




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer