Filière des véhicules électriques

Des entreprises innovantes et performantes

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Femmes en finance

Les quotas sont l'une des mesures à envisager pour permettre la... »

Transport maritime

Même si plusieurs entreprises liées au transport maritime... »

Assurance automobile

Au cours de la dernière année, trois compagnies d'assurance... »

Les sociétés les mieux gérées

Nos entrepreneurs se distinguent pour la 21e année. La firme Deloitte... »

Immobilier commercial

Le marché de l'immobilier commercial est en pleine effervescence au... »

Formation des ingénieurs

En dépit des efforts déployés par l'Ordre des ingénieurs du Québec... »

Dossiers  »

Environnement: transport

Environnement: transport

En forte émergence, le transport vert ne forme cependant pas encore un secteur industriel distinct au Québec. Difficile, donc, d'en dresser un profil sectoriel. Toutefois, la Belle Province compte au moins une trentaine d'entreprises de toutes tailles qui oeuvrent dans les véhicules électriques ou hybrides. »

Le véhicule électrique Kargo, fabriqué à Sept-Îles, est... (Photo fournie par Précicad)

Agrandir

Photo fournie par Précicad

Le véhicule électrique Kargo, fabriqué à Sept-Îles, est exporté à Bahreïn.

Annie Bourque, collaboration spéciale
La Presse

«Il y a 10 ans, nous avons peut-être manqué le bateau concernant la construction d'une voiture électrique. Aujourd'hui, le Québec se rattrape grâce à des passionnés qui ont su créer une niche industrielle dans la filière des véhicules électriques», affirme François Adam, directeur des opérations de l'Institut du transport avancé du Québec (ITAQ).

M. Adam fait allusion à des entrepreneurs situés aux quatre coins du Québec qui ont conçu des produits uniques sur le marché. Dans une usine à Sept-Îles, l'entreprise Précicad a conçu en 2008, le Kargo, un camion écologique fabriqué en aluminium.

Fonctionnant avec des batteries électriques, ce véhicule possède un moteur de 48 volts et une autonomie de 32 kilomètres. Des clients comme Rio Tinto et l'aluminerie Alouette ont commandé ces appareils.

L'année dernière, l'aluminerie Alba à Bahreïn a commandé 22 Kargo suite à un colloque international tenu au Québec. Ce n'est pas fini. Précicad lorgne maintenant du côté de la Norvège.

Au Saguenay

L'an dernier, le dirigeant de l'ITAQ s'est rendu à la mine Niobec afin de tester le Minautor, un camion utilitaire entièrement électrique qui a été mis au point par la firme Pedno de Laterrière, au Saguenay.

«Nous avons testé sa vitesse dans les descentes et les montées. Je peux dire qu'il allait plus vite qu'un autre camion du même type fonctionnant au diesel. C'est la preuve que nos véhicules électriques peuvent leur damer le pion», estime M. Adam.

Motocyclette électrique

À Longueuil, Jean-Pierre Legris, ingénieur et fondateur de LITO Green Motion, a inventé une motocyclette, La Sora, qui fonctionne avec un moteur électrique. L'engin construit en aluminium peut rouler jusqu'à 175 km/h. Sa carrosserie est constituée de fibres de carbone. Sa batterie au lithium de haute densité a une capacité de 300 kilomètres dans un secteur urbain.

La moto a reçu son homologation en juin dernier de Transport Canada. D'ici la fin de 2012, l'entreprise commencera la production. «Notre objectif est de vendre jusqu'à 500 modèles par année dans le monde», dit Rodolphe Coiscaud, directeur au développement stratégique chez LITO Green Motion.

La filière des entrepreneurs québécois qui investissent dans les véhicules électriques est encore limitée. «Il n'y a pas beaucoup de joueurs, mais si nous fabriquons de bons produits, nous réussirons à prendre notre place et à conquérir d'autres marchés», conclut le directeur de l'ITAQ.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer