BBA : à bas les chasses gardées

BBA investit dans le développement des talents de... (Photo fournie par BBA)

Agrandir

BBA investit dans le développement des talents de ses employés en favorisant le transfert de connaissances entre employés.

Photo fournie par BBA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie Roy

Collaboration spéciale

La Presse

Firme de génie-conseil de niche, BBA se fait un devoir d'offrir à ses clients une expertise technique de haut niveau. Pour y arriver, elle compte sur sa matière première, ses employés, dont elle prend grand soin. Au menu : écoute, travail d'équipe et communication.

Outils

TRANSFERT DE CONNAISSANCES

Depuis sa fondation, il y a 35 ans, BBA a fait du travail d'équipe l'une de ses principales valeurs. Au sein de l'entreprise, la chasse gardée n'existe pas.

BBA investi dans le développement des talents de... - image 3.0

Agrandir

BBA investi dans le développement des talents de ses employés en favorisant le transfert de connaissances entre employés. Photo BBA

« Il y a des rencontres formelles où les ingénieurs vont revoir ensemble leur travail. Les gens échangent, émettent des idées sans restrictions », souligne Rose-Mélanie Simard, chef de service des ressources humaines chez BBA. Cette façon de faire, la firme l'applique aussi pour le développement des talents. Les plus jeunes sont encadrés par des seniors qui leur font partager leur savoir. 

« Nous sommes une firme spécialisée et les connaissances de nos gens vont bien au-delà de la base. Chez nous, il n'y a pas de culture du pouvoir du savoir. Au contraire, des sommités dans leur domaine transfèrent quotidiennement leur expertise. »

ÉCOUTE ET SOLUTIONS

BBA veut savoir ce qui plaît, mais surtout ce que ses employés aiment moins.

BBA mise sur la transparence et affirme ne... - image 4.0

Agrandir

BBA mise sur la transparence et affirme ne rien cacher à ses employés, que l'entreprise se porte comme un charme ou qu'elle connaisse des difficulté. Photo BBA

Tous les ans, le sondage de Aon questionne le personnel à ce sujet. À partir des résultats, des analyses sont faites et un plan d'action est mis en place pour apporter des changements au sein de l'organisation. Pour stimuler encore plus la mobilisation, l'entreprise met également à la disposition des employés un formulaire qui leur permet de souligner des points à améliorer et d'émettre des suggestions. « Il n'y a aucune limite quant aux idées qui touchent le travail. Cela peut aller des tasses à café à une amélioration technologique. Ce n'est pas un outil juste pour écouter les gens se plaindre, on fait un suivi avec eux. On les tient au courant de l'évolution de leur demande et de la possible mise en oeuvre de la solution proposée », explique Rose-Mélanie Simard.

TRANSPARENCE ET COMMUNICATION

BBA mise sur la transparence et affirme ne rien cacher à ses employés, que l'entreprise se porte comme un charme ou qu'elle connaisse des difficultés. Deux fois par an, le président, André Allaire, et le chef de l'exploitation, Martin Milot, rencontrent les 700 employés répartis dans huit bureaux au Canada. En début d'année, ils expliquent les objectifs et au début de l'automne, ils font un bilan de la situation. « MM. Allaire et Milot sont connus de tous les employés et ce sont des gens très accessibles qui disent les vraies choses », affirme Rose-Mélanie Simard. En dehors de ces périodes, la communication demeure essentielle et elle se poursuit grâce à un bulletin interne, aux courriels et à l'intranet de l'entreprise.

Effets sur le terrain

DES CLIENTS SATISFAITS

« Après 35 ans, et ce, malgré le nombre d'employés et les défis que représente l'expansion, la firme a gardé ses valeurs initiales de travail d'équipe et de proximité entre collègues. Notre culture d'entreprise se répercute aussi auprès de nos clients. Ils sont tout aussi perçus comme des membres de l'équipe et sont impliqués comme tels de la part de notre personnel », constate Rose-Mélanie Simard.

DES EMPLOYÉS HEUREUX

Le fait que les employés ont le loisir de s'exprimer permet une grande mobilisation, dit Mme Simard.

Pouvoir s'exprimer favorise la mobilisation. Photo BBA... - image 6.0

Agrandir

Pouvoir s'exprimer favorise la mobilisation. Photo BBA

« On remarque que de donner la parole à nos gens fait en sorte qu'ils veulent s'investir pour le succès de l'entreprise.

Ils ne se gênent pas pour nous soumettre des idées. Le personnel ne subit pas les décisions de l'exécutif, il participe et est consulté. L'expérience nous confirme qu'il l'apprécie. Être à l'écoute de nos employés est un gage de succès. Les gens sont heureux au travail, ils sont estimés de leurs collègues et l'ambiance est familiale », explique Rose-Mélanie Simard.

BBA en bref

Année de fondation : 1982

Nombre d'employés : 700

Nombre de bureaux au Canada : 8

Spécialisations : ingénierie dans les secteurs énergie, mines et métaux, pétrole, gaz, biocarburants et industriel.

Siège social : Mont-Saint-Hilaire




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer