Ressources humaines: Sécurité Polygon a outillé ses gestionnaires

La salle de simulation d'incendie de FireFlex, une... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

La salle de simulation d'incendie de FireFlex, une entreprise de Sécurité Polygon qui se spécialise dans le développement de produits de niche.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Employeurs de choix

Employeurs de choix

Le programme Employeurs de choix Aon au Canada retient cette année 79 organisations, soit 39 grandes entreprises et 40 PME qui se démarquent pour l'excellence de leur milieu de travail. Ces résultats sont fondés sur les réponses à un sondage auquel ont participé près de 680 000 employés d'environ 200 organisations canadiennes. »

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

L'entreprise spécialisée en protection d'incendie Sécurité Polygon, qui a notamment la marque Viking, atteint le niveau platine chez les grandes entreprises cette année dans le classement des Employeurs de choix Aon. Il y a quatre ans, lors d'une première participation, l'entreprise installée à Boisbriand s'était retrouvée dans la catégorie or. Tanya Moskovakis, directrice des ressources humaines chez Sécurité Polygon, explique ses stratégies gagnantes.

La salle de simulation d'incendie de FireFlex, une... (Photo Olivier Jean, La Presse) - image 1.0

Agrandir

La salle de simulation d'incendie de FireFlex, une entreprise de Sécurité Polygon qui se spécialise dans le développement de produits de niche.

Photo Olivier Jean, La Presse

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE - Montreal ---... - image 1.1

Agrandir

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE - Montreal --- l'atelier Fireflex, 1935 Boulevard Lionel Bertrand, Boisbriand --- -29 NOVEMBRE 2016 -AFF #852836

OUTILS

Formation des gestionnaires

Lors de sa participation au sondage Employeurs de choix Aon au Canada pour l'édition 2013, c'était la première fois que Sécurité Polygon vérifiait autant en profondeur la satisfaction et la mobilisation de ses employés. Les résultats du sondage avaient révélé un grand besoin de formation chez les gestionnaires. « Ce sont souvent des gens avec des profils techniques qui deviennent gestionnaires, alors ils n'ont pas nécessairement les bons outils en gestion de personnel, explique Tanya Moskovakis. Nous avons créé plusieurs formations en ligne vraiment adaptées à nos besoins et à nos processus. Elles sont facilement accessibles pour tous nos gestionnaires dans nos 15 bureaux au Canada. »

Partage d'expérience

Pour faire partager les meilleures stratégies de gestion de personnel, Sécurité Polygon a aussi commencé à organiser des tables d'échanges quelques fois par année entre gestionnaires. « Ils se retrouvent dans une salle de conférence avec certains présents par vidéoconférence pour parler d'un thème lié à un enjeu fréquemment rencontré, explique Tanya Moskovakis. Par exemple, ça peut être comment gérer un problème de performance, ou encore, la réalité multigénérationnelle. » Après ces tables d'échanges, des gestionnaires de différentes provinces peuvent aussi décider de s'appeler pour approfondir la discussion. L'entreprise fait également des efforts pour permettre aux gens des différents bureaux de se rencontrer, comme lors de la réunion annuelle de tous les gestionnaires.

Gazette du gestionnaire

Le département des ressources humaines, qui comprend six personnes, réalise également la Gazette du gestionnaire, un journal envoyé chaque mois par courriel aux différents bureaux. L'équipe rédige elle-même les articles, aidée également à l'occasion par des gestionnaires qui souhaitent aborder un thème. « Par exemple, le responsable santé et sécurité peut rédiger un article, explique Tanya Moskovakis. Faire un journal maison représente du travail, mais cela nous permet de présenter des textes qui abordent directement des enjeux que nous vivons dans l'entreprise. »

EFFETS

Des gestionnaires plus satisfaits

Avec ses 700 employés, Sécurité Polygon a décidé de se concentrer sur la satisfaction de ses gestionnaires ces dernières années en mettant en place différentes stratégies. L'entreprise se réjouit des résultats. « Par exemple, la formation en ligne a vraiment été un élément majeur à développer et c'est maintenant très apprécié de nos gestionnaires, affirme Tanya Moskovakis. Le sondage Aon de cette année nous a révélé qu'ils se sentent vraiment beaucoup mieux soutenus. C'est la même chose pour la perception d'efficacité des employés envers leurs gestionnaires. »

Meilleur esprit d'équipe

Sécurité Polygon souhaitait aussi améliorer l'esprit d'équipe entre le siège social au Québec et ses nombreux bureaux dans le reste du Canada. Par exemple, en plus de permettre le coaching entre pairs, les tables d'échanges avaient aussi cet objectif. « Ces contacts réguliers et cette entraide ont vraiment amélioré l'esprit d'équipe pancanadien, affirme Mme Moskovakis. Notre système de vidéoconférence aide aussi beaucoup parce que même si nous ne sommes pas présents en personne, le fait de se voir aide à créer de meilleurs contacts malgré la distance. Qu'on soit à Vancouver, à Boisbriand ou à Toronto, on fait tous partie de la même entreprise. »

Sécurité Polygon en bref

SIÈGE SOCIAL : Boisbriand

NOMBRE D'EMPLOYÉS : plus de 650

FILIALES : Protection Incendie Viking, Protection incendie Polygon, Systèmes FireFlex et SCS Canada

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer