La mobilisation a des effets concrets en entreprise

Francine Tremblay, vice-présidente et associée, Talent, rémunération et... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Francine Tremblay, vice-présidente et associée, Talent, rémunération et rendement pour Aon Hewitt, à Montréal

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Employeurs de choix

Employeurs de choix

Le programme Employeurs de choix Aon au Canada retient cette année 79 organisations, soit 39 grandes entreprises et 40 PME qui se démarquent pour l'excellence de leur milieu de travail. Ces résultats sont fondés sur les réponses à un sondage auquel ont participé près de 680 000 employés d'environ 200 organisations canadiennes. »

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Le programme Employeurs de choix Aon au Canada retient cette année 79 organisations, soit 39 grandes entreprises et 40 PME qui se démarquent pour l'excellence de leur milieu de travail. Ces résultats sont fondés sur les réponses à un sondage auquel ont participé près de 680 000 employés d'environ 200 organisations canadiennes.

Les employeurs de choix Aon se distinguent des autres entreprises par le degré de mobilisation de leurs employés, mais également par la mise en place d'un leadership efficace, la création d'une culture de performance et l'optimisation de leur marque employeur. Et, l'écart s'accroît entre eux et la moyenne des entreprises canadiennes.

« Chez nos employeurs de choix du niveau platine, 80 % des employés se disent mobilisés, alors que la moyenne dans l'ensemble des entreprises canadiennes est de 65 % cette année et elle était de 70 % l'an dernier », indique Francine Tremblay, vice-présidente et associée, Talent, rémunération et rendement pour Aon Hewitt, à Montréal.

Ces employés mobilisés sont déterminés à rester en poste et sont prêts à se dépasser pour contribuer au succès de l'organisation.

Seulement 7 % se disent démobilisés chez les employeurs de choix du niveau platine, contre 15 % dans la moyenne canadienne.

Des écarts sont observés également dans le leadership.

« Par exemple, nos employeurs de choix de la catégorie platine sont meilleurs pour motiver leurs troupes lorsque vient le temps de fournir un effort additionnel pour contribuer au succès de l'entreprise, explique Francine Tremblay. Les dirigeants de ces entreprises se distinguent également particulièrement pour leur capacité à faire entrevoir positivement l'avenir à leurs employés. »

Les employeurs de choix du niveau platine ont aussi plus de succès quand ils mettent en place une culture de performance, particulièrement en ce qui a trait à l'offre de perspectives de carrière intéressantes.

« Ils ont aussi une meilleure capacité à respecter leurs engagements, ce qui joue sur la notion de confiance, très importante lorsqu'il est question d'image de marque », indique Francine Tremblay.

DES RÉSULTATS TANGIBLES

En rayonnant en tête de liste de ce programme, les employeurs de choix peuvent bien sûr s'attendre à une augmentation de l'intérêt que leur portent certains candidats. Encore plus tangibles, les efforts réalisés pour offrir un milieu de travail de haute qualité se répercutent sur les résultats de l'entreprise.

Alors qu'on sait que le roulement élevé des employés est synonyme de coûts pour une organisation, les employeurs de choix Aon affichent un taux de 33 % inférieur à la moyenne des entreprises à l'échelle mondiale.

« C'est important, parce que cela signifie que les gens veulent rester dans l'entreprise », affirme Francine Tremblay.

Les profits des opérations sont aussi 4 % plus élevés chez les employeurs de choix par rapport à la moyenne.

« Nous croyons que plusieurs raisons peuvent expliquer cette réalité, comme le fait que les entreprises leaders prennent plus de temps généralement pour expliquer à leurs employés leur vision et leurs objectifs qui se cachent derrière la notion de profitabilité, explique Mme Tremblay. Les employés sont donc davantage responsabilisés et impliqués dans l'atteinte des objectifs. Cela a un effet direct sur leur volonté à s'investir davantage dans leur travail. »

Enfin, les employeurs de choix ont un taux d'absentéisme de 50 % moins élevé que la moyenne mondiale des employeurs.

« Ce n'est pas qu'une question d'offrir de bons programmes pour ses employés, mais vraiment d'avoir à coeur leur santé et leur bien-être et que ce soit imbriqué dans la culture d'entreprise », affirme Mme Tremblay.

Les employeurs de choix Aon au Canada ont mieux performé que la moyenne mondiale en matière de collaboration, de responsabilisation, de soutien des idées nouvelles, de formation continue et de développement de carrière.

Le programme Employeurs de choix Aon au Canada en est à sa 18e année d'existence et, parmi la liste de lauréats cette année, 44 organisations y sont depuis plus de cinq ans.

Consultez le tableau des grandes organisations au Canada en 2016

Consultez le tableau des PME au Canada en 2016

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer