Sixième texte d'une série de 13

Des produits gérés et structurés aux billets à capital protégé

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

Les fonds de communs de placement ont été, et demeurent, les produits  gérés... (Illustration Daniel Riopel, La Presse)

Agrandir

Illustration Daniel Riopel, La Presse

Jean Gagnon., collaboration spéciale
La Presse

Les fonds de communs de placement ont été, et demeurent, les produits gérés les plus répandus auprès des investisseurs. Ils leur permettent de diversifier leurs placements et de faire appel à des gestionnaires professionnels.

Mais une population vieillissante, avec de plus en plus d'épargne à investir, a incité une industrie des services financiers concentrée entre les mains des grandes institutions à développer une panoplie de solutions et d'instruments afin de répondre à tous les besoins de cette clientèle.

Certaines innovations sont maintenant bien ancrées et répondent à un besoin des particuliers. Ce sont les solutions gérées.

D'autres ont parfois été moins heureuses, tels certains produits structurés et de nombreux billets à capital garanti. Plusieurs de ces produits synthétiques n'ont pas tenu la route lors des tempêtes boursières.

Les solutions gérées

Ce sont les solutions clé en main. Toutes les grandes institutions financières en offrent.

Ces produits se présentent sous différentes formes, mais dans chaque cas, on vous offre un portefeuille spécifique pour répondre à vos besoins et à votre tolérance au risque.

L'émergence de ces produits a modifié sensiblement les services-conseils en placement. Les courtiers et les conseillers se concentrent maintenant sur la planification financière et le service à la clientèle.  

Les avantages de ces solutions gérées sont nombreux pour les investisseurs qui ont peu de temps et de ressources pour gérer eux-mêmes leurs portefeuilles.

D'abord, ils profitent d'une gestion effectuée par des experts. Ensuite, ils peuvent suivre facilement l'évolution de leurs portefeuilles. Enfin, tous les frais sont connus.  

Toutefois, certains produits gérés comportent des restrictions quant au retrait d'une partie ou de la totalité des fonds investis. L'investisseur doit donc être bien au fait de toutes les caractéristiques de la solution à laquelle il adhère.

Les produits structurés

Le terme « produit structuré » désigne habituellement des produits offerts sous forme de fonds d'investissement à capital fixe vendus lors d'un PAPE (premier appel public à l'épargne).

Les produits structurés sont des véhicules de placement passif. Ils sont conçus pour présenter les caractéristiques de risque et de rendement d'un titre de référence, surnommé le sous-jacent.  

Les sous-jacents peuvent être des prêts hypothécaires, des créances sur cartes de crédit, des prêts automobiles, de même que tout titre (action, obligation) ou paniers de titres.

L'objectif est généralement de réaliser un rendement supérieur aux titres à revenu fixe classiques.

Les plus et les moins

Parmi les avantages des produits structurés, notons qu'ils profitent de l'expérience de gestionnaires professionnels, et qu'ils offrent une bonne diversification.

Mais ils ont souvent le défaut d'être très complexes étant donné qu'ils utilisent souvent des produits dérivés.

Les produits structurés sont nombreux et souvent très différents l'un de l'autre. L'important pour l'investisseur est d'être capable de comprendre le placement qui lui est offert.

Les billets à capital protégé

Les billets à capital protégé (BCP) sont des instruments financiers émis par une institution financière. Ces billets comportent une échéance. C'est à ce moment que l'investisseur retrouvera son capital et le rendement qu'il aura gagné.

Le capital investi est garanti, c'est-à-dire que dans le pire cas l'investisseur recevra à l'échéance le capital qu'il a investi.

Le rendement est lié, au moyen de formules de calcul, à celui de produits de placement sous-jacents, souvent des paniers d'actions, mais parfois des investissements beaucoup plus complexes, tels que des fonds de couverture.  

Les BCP ont été très populaires parce qu'ils créaient l'illusion qu'il était possible d'investir à la bourse sans prendre de risque.

Avantages et désavantages

Mais les investisseurs ont été très déçus lorsque les bourses s'écroulèrent en 2008. Le rendement de la plupart des billets à capital protégé allait être zéro, et les investisseurs n'avaient d'autres choix que d'attendre l'échéance, parfois 4 ou 5 ans, avant de récupérer leur capital.

Cela dit, la formule peut convenir à certains investisseurs. Ceux-ci doivent toutefois savoir que ces instruments comportent des coûts généralement élevés et une liquidité très réduite.  

La prochaine chronique : Analyse de la performance des sociétés, des secteurs d'activités et des marchés

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer