Cinquième texte d'une série de 13

Les options: Pour spéculer, gérer le risque ou bonifier le rendement

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

Sur le même thème

Les options confèrent au détenteur le droit d'acheter (call) ou  vendre  (put)... (Illustration Daniel Riopel, La Presse)

Agrandir

Illustration Daniel Riopel, La Presse

Jean Gagnon., collaboration spéciale
La Presse

Les options confèrent au détenteur le droit d'acheter (call) ou vendre (put) un titre à un prix établi durant une certaine période de temps. Il s'agit bien d'un droit, si bien que le détenteur n'est pas forcé d'exercer l'option.

Il existe des options sur les actions, les indices boursiers, les fonds négociés en bourse et les contrats à terme de toutes sortes. Elles se négocient sur les différentes bourses de la même façon que les actions.

Pour s'y retrouver

Compte tenu du grand nombre d'options existantes, on utilise une nomenclature uniforme. Par exemple, pour désigner une option permettant d'acheter des actions de la compagnie ABC venant à échéance en avril et ayant un prix de levée de 40 $, on dira : Call ABC Avril 40.

De même pour l'option de vente à la même date et au même prix, on dira : Put ABC Avril 40. Un contrat d'option porte généralement sur 100 actions. Le plus souvent, les options vont expirer le 3è vendredi du mois.

Deux types

Il existe deux types d'options, le type américain qui permet d'exercer l'option en tout temps jusqu'à la date d'échéance, et le type européen pour lequel on ne peut exercer l'option qu'à la date d'échéance.

Les options sur actions sont généralement de type américain, alors que celles sur indices boursiers sont de type européen.

Hors jeu ou en jeu

Une option d'achat (call) est dite « hors jeu » lorsque le cours de l'action est inférieur au prix de levée.

Inversement, le put sera hors jeu lorsque le cours de l'action sera supérieure au prix de levée.

Dans les cas contraires, l'option est dite en jeu.

Le détenteur de l'option n'exercera pas son droit lorsque celle-ci sera hors jeu. L'acheteur, aussi bien que le vendeur, d'une option n'est pas tenu de conserver la position jusqu'à la date d'échéance. Il peut en tout temps liquider sa position en effectuant l'opération inverse.

La valeur d'une option

L'option peut avoir ou non une valeur intrinsèque à laquelle s'ajoutera dans presque tous les cas une valeur-temps.

L'option a une valeur intrinsèque lorsqu'elle est en jeu. Cette valeur sera la différence entre le cours du titre sous-jacent et son prix de levée.

Par exemple, si l'action de la compagnie ABC se négocie à 45 $, le Call Avril 40 a une valeur intrinsèque de 5 $.

La valeur-temps compense pour l'incertitude quant à l'évolution du prix du sous-jacent jusqu'à l'échéance. Et plus cette incertitude est grande, plus la valeur-temps sera élevée.

Pour spéculer...

Le marché des options permet à l'investisseur d'utiliser un grand nombre de stratégies.

D'abord, il peut spéculer afin de profiter d'une hausse du cours d'une action. En achetant les options d'achat plutôt que les actions, il n'aura qu'à utiliser une fraction de la somme qui aurait été nécessaire pour acheter les actions. De même, il peut spéculer sur une baisse en achetant les options de vente sans avoir à effectuer une vente à découvert.

... gérer le risque...

L'investisseur utilise les options également pour gérer le risque de son portefeuille.

Par exemple, s'il détient 100 actions de la compagnie ABC, il pourra parer à une baisse du prix de l'action, en achetant 1 contrat (équivalent de 100 actions) d'options de vente (put) de la compagnie ABC.

Si le prix de l'action baisse, le prix de l'option montera, ce qui compensera l'investisseur pour la perte sur les actions. C'est l'équivalent de contracter une assurance.

... bonifier le rendement

Enfin, l'investisseur peut générer des revenus en vendant des options hors jeu sur les actions qu'il détient.

On les appelle les options d'achat couvertes. Il reçoit la prime, soit le montant de la transaction.

Si à la date d'échéance le cours de l'action n'a pas atteint le prix de levée, l'investisseur conserve ses actions et pourra recommencer à nouveau le stratagème en vendant de nouvelles options.

Prochaine chronique : Les produits structurés, produits gérés et billets à capital protégé

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer