Obligations

Échelonnez les échéances

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

Sur le même thème

Marc Tison
Marc Tison
La Presse

Les obligations sont des titres de créances émis par les divers ordres de gouvernement et les entreprises. En d'autres termes, vous prêtez de l'argent à l'organisme émetteur, en échange de quoi il vous verse un intérêt. Cet intérêt, déterminé au départ, est habituellement versé à intervalle régulier. Le capital est remboursé à l'échéance.

Rendement lié au risque, comme toujours

Les obligations gouvernementales regroupent les obligations fédérales, provinciales, municipales et des sociétés d'État. Elles sont aussi sûres que la solvabilité des gouvernements qui les émettent.

Les obligations d'entreprises promettent un meilleur rendement que celles émises par les gouvernements, pour la bonne raison qu'elles présentent un risque plus élevé. Plus la société est fragile, plus l'intérêt grimpe.

Les obligations d'épargne

Émises par les gouvernements fédéral et provinciaux, elles portent le nom d'obligations, mais sont davantage assimilables à des dépôts à terme. Elles sont garanties, comportent un intérêt modeste et peuvent être encaissées en tout temps.

Obligations négociables

Les obligations négociables, comme leur nom l'indique, peuvent être achetées et vendues sur le marché avant leur terme. La promesse d'intérêt se compare donc au taux du jour, suscitant une demande ou une offre, selon les conditions.

Leur valeur marchande a tendance à grimper lorsque les taux baissent, et à fondre lorsque les taux remontent.

Cela n'empêche pas qu'on puisse trouver sur le marché des obligations sûres, dès lors qu'on les conserve jusqu'à l'échéance.

Avantages

Les obligations offrent une protection contre les chocs financiers. La recherche de la sécurité entraîne alors une demande accrue, ce qui se traduit par une hausse de leur valeur. Elles permettent aussi une plus grande diversification du portefeuille.

Désavantages

À certains moments, le taux d'intérêt réel de l'obligation peut être faible, voire négatif si on tient compte de l'inflation.

Les coupons détachés

Les obligations négociables incluent des coupons d'intérêts, qui sont encaissables à intervalle régulier, généralement de six mois. Les maisons de courtage peuvent "démonter" l'obligation, pour en séparer les versements d'intérêts, qui deviennent des coupons détachés.

La partie relative au remboursement du capital s'appelle une obligation démunie.

Les coupons détachés et les obligations démunies sont vendus indépendamment sur le marché obligataire.

Les coupons détachés sont vendus à escompte: on les achète à prix réduit et ils sont remboursés à l'échéance à leur valeur nominale. La différence constitue l'intérêt versé.

Pour compenser le fait que ces coupons détachés n'apportent aucun revenu intermédiaire - l'intérêt est versé à l'échéance - le rendement est légèrement bonifié.

Encaissés à l'échéance, les coupons détachés sont très sécuritaires: l'intérêt promis est versé.

On les recommande fréquemment pour les REER autogérés.

Échelonnez

Échelonnez l'échéance des obligations pour ne pas risquer de devoir remplacer l'ensemble du portefeuille d'obligations dans une période où les taux d'intérêt sont bas.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer