Les fons indiciels

Copiez les marchés... plutôt que les experts

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

Sur le même thème

Marc Tison
Marc Tison
La Presse

Les fonds indiciels, comment ça marche ?

Une indication: ils suivent un indice boursier.

Le principe est simple: si une grande proportion de gestionnaires chèrement payés ne réussissent pas à obtenir un meilleur rendement que les indices boursiers, pourquoi ne pas copier ces derniers?

Les gestionnaires des fonds indiciels achètent donc les titres constituant l'indice de référence, et ce, dans les mêmes proportions.

Ils peuvent également utiliser des produits dérivés, comme des options ou des contrats à terme liés à ces titres, pour accroître le rendement. Ou mêler des indices obligations et actions de divers types pour composer un fonds indiciel équilibré.

Avantages

Les fonds indiciels étant gérés de façon passive, leurs frais de gestion sont moins élevés que ceux des fonds communs de placement. Certains demandent 0,5%, alors que les frais de gestion des fonds communs peuvent excéder 2%.

Inconvénients

En raison des frais exigés pour chaque transaction, les fonds indiciels conviennent mal aux épargnants qui veulent investir directement un montant chaque semaine ou chaque mois. Mieux vaut déposer ces sommes dans un compte d'épargne à intérêts élevés et faire le transfert à plus long intervalle.

Risques

Rendement et risque sont liés; le risque augmente donc avec le rendement, tous deux étant fonction de l'indice du fonds. Ainsi, les fonds d'actions présenteront généralement plus de risques que les fonds d'obligations.

Dangers

Un des dangers des fonds indiciels réside dans la possibilité de suivre un seul indice lui-même mal diversifié. Sans gestion active pour amortir les mouvements à la baisse, le fonds suivra l'indice de référence dans sa chute.

La performance

La performance des fonds indiciels peut se mesurer à la façon dont ils dévient par rapport à l'indice de référence. C'est ce qu'on appelle la tracking error, ou erreur de réplication. Plus l'erreur de réplication est mince, plus le fonds suit l'indice comme son ombre.

Lorsque le fonds est calqué parfaitement sur l'indice, la différence entre leurs rendements correspond à peu près aux frais de gestion. On comprend donc l'intérêt de chercher les frais les plus bas.

Les fonds indiciels... intelligents

De nouveaux produits indiciels sont apparus sur le marché canadien depuis 2009. Alors que l'avantage des fonds indiciels est de simplifier la vie de l'investisseur, les fonds indiciels dits intelligents sont gérés de façon active. Ces fonds classent les titres de l'indice selon différents critères - revenus, dividendes, etc. - pour accroître le rendement par rapport à l'indice. Toutefois, l'intelligence se paie par des frais de gestion plus élevés.

On court la chance de faire mieux que l'indice... mais aussi le risque de faire moins bien.

Du calme...

Cela dit, une étude a démontré que plusieurs détenteurs de fonds indiciels réussissaient à perdre de l'argent même si les indices croissaient. Comment? En achetant et en vendant leurs parts de fonds au mauvais moment. Si le principe du fonds indiciel est d'accroître le rendement en réduisant les frais de gestion, on perd tout bénéfice en jouant soi-même au gestionnaire et en tentant de battre le marché. Bref, conservez vos fonds indiciels pour gagner à long terme.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer