Troisièmre texte d'une série de 13

Des actions, pour le rendement

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

 La Bourse est au coeur de l'univers des investisseurs. Voici ce que vous devez... (Illustration Daniel Riopel, La Presse)

Agrandir

Illustration Daniel Riopel, La Presse

Jean Gagnon., collaboration spéciale
La Presse

 

 

 

La Bourse est au coeur de l'univers des investisseurs. Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans le monde des actions.

Les avantages d'être propriétaire

En achetant des actions, vous devenez un des propriétaires de la compagnie.Vous pourrez réaliser une plus-value, c'est-à-dire que la valeur des actions augmentera, si vous avez choisi les bonnes compagnies.

De plus, vous recevrez possiblement des paiements de dividendes. Mais rappelez-vous que ceux-ci sont versés au gré des administrateurs de la société, ce qui signifie qu'ils ne sont pas garantis.

Les actions forment la classe d'actifs qui, historiquement, réalisent les meilleurs rendements. Bien que ce ne fut pas le cas, chaque année, durant la dernière décennie.Il est normal que le rendement des actions soit supérieur à celui des obligations, car le risque est également plus élevé. Sauf pour les investisseurs qui ont atteint l'âge de la retraite, les actions sont généralement la classe d'actifs la plus importante des portefeuilles.

Pourquoi détenir des actions ?

Pour la plus-value du capital et les dividendes, bien sûr, mais aussi, parce qu'elles sont faciles à négocier, ce qui permet à l'investisseur de modifier rapidement cette partie du portefeuille.

De plus, les actions jouissent au Canada d'un traitement fiscal favorable.

En effet, les investisseurs profitent d'une exonération de 50 % des gains en capital. C'est-à-dire qu'ils payeront de l'impôt uniquement sur la moitié de leurs gains à leur taux marginal d'imposition.

Notez que les pertes en capital sont déductibles des gains. L'investisseur est donc imposé sur le résultat net de ses opérations boursières.

Quant aux dividendes, ils profitent d'un crédit d'impôt, ce qui fait que les impôts à payer sur les revenus de dividendes sont moins élevés que ceux sur les revenus d'intérêt.

Les indices boursiers

Si vous ne détenez des actions que d'une ou deux compagnies, il vous est facile de suivre comment elles se comportent et ce qu'elles vous rapportent.

Mais si vous détenez un portefeuille diversifié et que vous désirez suivre l'évolution de l'ensemble du marché et des différents secteurs, vous devez vous tourner vers les indices boursiers.

Un indice boursier est un regroupement d'actions. Il en existe un grand nombre. Le plus célèbre est l'indice Dow Jones qui comprend 30 des plus grandes compagnies américaines.

Les plus grands indices bousiers sont le S&P 500 à New York, le FTSE 100 à Londres, le DAX en Allemagne, le CAC 40 à Paris et le Hang Seng à Hong Kong.

Au Canada, le plus important est l'indice composé S&P/TSX qui comprend plus de 250 des plus grandes sociétés qui se négocient sur le parquet de la Bourse de  Toronto.

Les sous-indices

L'indice S&P/TSX se décompose ensuite en 13 sous-indices sectoriels qui regroupent les compagnies qui ont des activités semblables. Par exemple, l'indice de la finance, des matériaux, des télécommunications, etc.

Pour sa part l'indice S&P 500 se fragmente en 10 principaux secteurs.

En plus de permettre aux investisseurs de savoir comment se comporte l'ensemble du marché, les indices boursiers et leurs sous-indices leur permettent de mesurer leur rendement comparativement à l'ensemble du marché ou à chaque secteur.

Les bons gestionnaires, individuels ou institutionnels, sont ceux qui réalisent un rendement supérieur à leur indice de référence.

Comment se négocient les actions

Les actions se négocient en plaçant des ordres d'achat ou de vente sur une bourse.

Vous pouvez le faire par l'intermédiaire d'un conseiller d'une firme de courtage.

Le conseiller vous fournira toute l'aide nécessaire à la sélection de vos investissements et assurera un suivi systématique de votre portefeuille.

Mais vous pouvez également le faire par vous-même en plaçant vos ordres par téléphone ou par l'internet chez un courtier à escompte. Personne ne vous conseillera, mais vous aurez accès à une large gamme d'outils sur la plateforme électronique du courtier à escompte.

Mais assurez-vous d'avoir les connaissances nécessaires pour prendre les bonnes décisions ...

La semaine prochaine : Les fonds négociés en Bourse

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer