Contrôlez et acquittez vos dettes

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

Quelle est la différence entre un emprunt et une dette?

Simplifions: l'un est utile, l'autre est nuisible.

Un emprunt sera utile s'il permet d'acquérir un actif qu'il serait impossible ou trop long d'obtenir avec ses propres fonds. L'immobilier est évidemment le meilleur exemple d'une dette positive.

Les dettes de consommation courante sont les plus néfastes, surtout si elles sont grevées d'un taux d'intérêt élevé.

À proscrire: les dettes qui s'étalent après que le bien ou le service a été consommé voyagez maintenant, payez plus tard, par exemple. Dur pour le moral, au retour...

Êtes-vous trop endetté?

La méthode qualitative: quelques signes

Vos comptes de services sont systématiquement payés en retard.

Vos cartes de crédit accumulent des soldes importants.

Vous utilisez une carte de crédit pour en payer une autre.

Vous n'arrivez pas à payer entièrement vos factures.

Vous devez recourir au crédit pour payer vos dépenses courantes.

Vous vous réveillez la nuit pour maudire votre créancier.

La méthode quantitative: le taux d'endettement

Si vous demandez un prêt important, les institutions financières établiront votre ratio de l'amortissement total de la dette (ATD). Il s'agit de comparer vos obligations mensuelles et vos revenus mensuels bruts. Ces obligations incluent les frais de logement ainsi que les paiements mensuels affectés aux prêts (auto, par exemple) et aux diverses dettes, cartes de crédit comprises.

Selon les institutions financières, ces obligations ne doivent pas excéder 40% des revenus mensuels bruts du ménage. Mais si elles oscillent entre 35 et 40%, le feu rouge clignote déjà avec insistance.

Faites vous-mêmes le calcul.

Méfiez-vous des normes bancaires de prêts hypothécaires

L'amortissement brut de la dette (ABD) est l'autre outil de filtrage des institutions financières pour l'octroi d'un prêt hypothécaire. Les frais de logement ne devraient pas excéder 32% des revenus mensuels bruts.

Ces frais incluent la mensualité hypothécaire, le paiement mensuel dévolu aux impôts fonciers, les coûts de chauffage et, le cas échéant, 50% des charges de copropriété.

Toutefois, gardez en tête que les ratios ABD et ATD permettent aux institutions financières de limiter le risque que VOUS représentez pour eux. Rien (ou peu) à voir avec ce que vos moyens vous permettent réellement. C'est pourquoi les prêts préautorisés proposent souvent des montants démesurés par rapport au budget de l'acheteur.

La meilleure façon de connaître le montant d'emprunt que vous pouvez vous permettre consiste encore à faire un budget incluant tous les frais de logement afin d'établir une mensualité raisonnable.

Utile et coûteuse carte de crédit

La carte de crédit est un outil de paiement devenu indispensable. Mais c'est le pire instrument de crédit qui soit si le solde n'est pas acquitté chaque mois.

Pour une dette de 10000$ sur laquelle on n'effectuerait que le paiement minimal, avec un taux d'intérêt de 19,4%, le remboursement se ferait en 24 ans et 5 mois. Total des intérêts payés: 11446$.

Attention aux hausses de taux

Les marges de crédit, les hypothèques à taux variable et les marges hypothécaires sont sensibles aux variations de taux d'intérêt. Une mensualité qui vous semble tout à fait supportable lorsque les taux sont bas pourrait fort bien se transformer en fardeau écrasant. Prévoyez cet effet dans votre budget, en révisant votre emprunt à la baisse si nécessaire.

Autre solution, notamment dans le cas des hypothèques: établissez la mensualité en fonction de l'hypothèse de taux élevé. Entre-temps, vous bénéficiez d'un taux plus avantageux, vous remboursez votre prêt plus rapidement et vous dormez tranquille.

Votre dossier de crédit

Demandez une copie de votre dossier de crédit chez les deux agences d'évaluation de crédit, Equifax et TransUnion (aucuns frais par la poste). Vous connaîtrez ainsi votre cote de crédit, et vous pourrez demander des correctifs si vous repérez une erreur.

Devez-vous constituer un historique de crédit?

Un jeune consommateur peut trouver avantage à se créer des antécédents en matière de crédit antécédents positifs, évidemment. La façon la plus courante consiste à demander une première carte de crédit... dans la mesure où son usage est modéré et le solde est acquitté. Mais il y a d'autres manières de se bâtir une réputation financière flatteuse: accumuler de l'épargne et payer ses factures rubis sur l'ongle celui de son cellulaire, par exemple.

Urgence: quand les dettes vous contrôlent! Ce que vous devez faire:

1- Dressez une liste de vos dettes. Pour chacune, inscrivez l'objet, le créancier, le montant, le taux d'intérêt, le paiement périodique et l'échéance du prêt.

2 - Attaquez-vous en priorité à la dette grevée du plus haut taux d'intérêt.

3 - Quand cette dette est acquittée, ajoutez la mensualité libérée aux paiements de la deuxième en terme de coût. Et ainsi de suite jusqu'à la libération de toutes les dettes.

4 - Un réaménagement du budget vous permettra peut-être de faire face plus facilement à vos obligations. Demandez une consultation budgétaire chez un organisme spécialisé (voir www.consommateur.qc.ca).

5 - Rencontrez un conseiller de votre institution financière et vos créanciers pour tenter d'obtenir un répit.

6 - Agissez tôt. Une consolidation de dettes ne s'obtient que si votre dossier de crédit ne s'est pas encore trop dégradé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer