Planifiez votre budget c'est rentable

Dossiers  »

Éducation des investisseurs

Éducation des investisseurs

Si la gestion de votre portefeuille de placements vous intéresse, vous devez d'abord vous demander quel type d'investisseur vous êtes et, surtout, quelle approche de gestion vous devriez utiliser. Le débat n'est pas nouveau. Est-il préférable d'acheter des titres dans le but de les conserver longtemps, comme le font les investisseurs qualifiés de passifs ? Ou faut-il plutôt être pro-actif et modifier régulièrement la composition du portefeuille en fonction de l'évolution des conditions économiques? »

Démodé, le budget? Au contraire, il demeure le fondement de la gestion des finances personnelles. Des arguments? En voici quelques-uns.

La connaissance. Vous savez combien et pour quoi vous dépensez.

Ce qui procure le luxe du choix. Vous pouvez alors choisir de réduire certaines dépenses ou d'en augmenter d'autres.

Vous ouvrez ainsi la porte à des projets réalisables. La nature humaine étant ce qu'elle est, les projets importants sont toujours planifiés aux limites de notre budget, et même légèrement au-delà, quelle que soit l'ampleur du projet. Avec un état de vos revenus et de vos dépenses, vous savez précisément combien vous pouvez y consacrer.

Une première maison? Un voyage en famille à l'étranger? Avec un poste d'épargne budgétaire précis, vous pouvez mettre chaque mois de côté l'argent nécessaire à la réalisation de votre rêve.

Vous pouvez ainsi vous projeter dans le temps grâce à une planification à long terme. La meilleure façon d'accumuler des épargnes de retraite consiste à faire des versements automatiques préautorisés. Combien? Un budget vous permettra de planifier cette épargne sur une base hebdomadaire ou mensuelle.

Ce qui vous apporte la quiétude. Savoir que les dépenses ne dépassent pas les revenus, qu'une épargne s'accumule, que les projets s'organisent, voilà qui permet de dormir sur ses deux oreilles.

La démarche budgétaire

1- Compiler les revenus et estimer les dépenses, selon qu'elles sont fixes ou variables.

2 - Établir le budget pour les 12 prochains mois, les revenus équilibrant les dépenses.

3 - Contrôler les dépenses, sur une base hebdomadaire ou mensuelle.

4 - Ajuster le mode de vie en fonction des objectifs.

Quelques trucs

Les spécialistes du budget recommandent de noter les dépenses quotidiennes et de les inscrire au budget à une fréquence hebdomadaire, à un moment paisible et opportun, toujours le même le dimanche matin, par exemple.

Si vous payez l'essentiel de vos dépenses par carte de crédit ou de débit, vous pouvez faire ce relevé une fois par mois, à l'aide de vos états de compte. Pour les petites dépenses payées comptant, retirez une somme fixe chaque semaine, prévue et inscrite au budget. À la fin du mois, vérifiez ce qui vous reste en poche... ou ce que vous avez dû retirer en surplus.

Un effort temporaire

Un budget n'est pas une condamnation à vie. Après quelques mois, vous avez déjà une bonne idée du rythme des dépenses et de leur objet. Vous pouvez dès lors adapter vos habitudes en fonction de vos objectifs. Une fois le nouveau rythme bien installé, le budget peut être suivi avec un peu plus de distance.

La boîte à outils

Les outils budgétaires se sont adaptés à l'ère électronique. Trois exemples:

La Presse Affaires: lapresseaffaires.cyberpresse.ca, où vous trouverez une grille budgétaire sur chiffrier téléchargeable.

Agence de la consommation en matière financière du Canada: www.fcac-acfc.gc.ca

ACEF ou Association coopérative d'économie familiale: www.consommateur.qc.ca

Bachelier en design industriel à l'Université de Montréal, Marc Tison a pratiqué ce métier pendant 10 ans avant de faire un certificat en journalisme. Depuis 2004, il aborde les questions de finances personnelles à La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer