Saguenay-Lac-St-Jean: urgence de diversifier

Un employé s'affaire à l'aluminerie de Rio Tinto Alcan à Alma.... (PHOTO FOURNIE PAR RIO TINTO ALCAN)

Agrandir

Un employé s'affaire à l'aluminerie de Rio Tinto Alcan à Alma.

PHOTO FOURNIE PAR RIO TINTO ALCAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Industrie forestière

Industrie forestière

L'industrie forestière québécoise a durement ressenti la décision du gouvernement américain d'imposer des droits de douane de 20% sur le bois d'oeuvre canadien. Devant cet obstacle, les acteurs d'ici se trouvent face à un obstacle supplémentaire pour demeurer compétitifs sur le sol américain. Et c'est probablement par leurs innovations que les firmes québécoises peuvent maintenir, voire améliorer, leur position. »

Stéphane Champagne

Collaboration spéciale

La Presse

Important carrefour québécois de l'aluminium et des produits forestiers, deux secteurs mis à mal ces derniers temps, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit diversifier son économie. Sans pour autant éliminer ces deux filières de son paysage économique, la région se transforme avec un certain sentiment d'urgence. Tour d'horizon.

Un drone du Centre d'excellence sur les drones... (Photo fournie par le Centre d’excellence sur les drones) - image 1.0

Agrandir

Un drone du Centre d'excellence sur les drones (CED) d'Alma

Photo fournie par le Centre d’excellence sur les drones

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte le plus gros parterre forestier commercial au Québec. Plus de 12 000 personnes travaillent dans ce secteur. Et c'est au royaume du bleuet qu'il se produit le tiers de tous les lingots d'aluminium au Canada. Encore là, des milliers de salariés dépendent de cette filière.

Or, le bois d'oeuvre et le papier surcalandré font actuellement l'objet d'une surtaxe américaine. Des quotas de vente sont même envisagés l'été prochain. Quant à l'aluminium, il se vend 1200 $ la tonne, alors qu'il y a cinq ans, il trônait à 3200 $. De plus, la Chine veut devenir numéro un mondial et souhaite produire 120 millions de tonnes de lingots annuellement. En 2016, le Canada en a produit... 3 millions de tonnes.

Bref, disons que la région a connu de meilleurs jours. C'est ainsi qu'un mouvement de diversification a été amorcé au cours des dernières années. Des initiatives connaissent du succès, d'autres moins. Certains projets pourraient à jamais changer le visage de la région.

UNE USINE DE LIQUÉFACTION DE GAZ NATUREL

La mise en service, en 2023, d'une usine de liquéfaction de gaz naturel à La Baie retient particulièrement l'attention. Ce projet de 7,5 milliards, baptisé Projet Énergie Saguenay, embauchera 4000 travailleurs durant les quatre ans de travaux d'aménagement d'une usine, de deux réservoirs et d'un terminal au port fédéral de Grand-Anse, à La Baie. À terme, 300 personnes y travailleront à plein temps.

Selon Marie-Claude Lavigne, porte-parole du promoteur GNL Québec, plusieurs étapes doivent encore être franchies d'ici 2019, date butoir du début des travaux. Parmi celles-ci : l'engagement de l'aménagement d'un nouveau gazoduc pouvant alimenter le complexe d'Énergie Saguenay. Le gazoduc actuel est utilisé au maximum de sa capacité.

« Notre modèle d'affaires reposera sur les exportations, explique Mme Lavigne. Nous visons à envoyer des ressources plus propres vers des pays où le charbon est encore fortement utilisé comme combustible. »

SAISIR AU VOL L'ENGOUEMENT POUR LES DRONES

Le Centre d'excellence sur les drones (CED) est une autre initiative visant à diversifier l'économie qui a le vent en poupe. Situé à l'aéroport d'Alma, le site comporte un incubateur d'environ dix entreprises, dont cinq dans le domaine des drones. Ce centre d'expertise se spécialise dans les applications civiles et commerciales.

Oubliez les jouets volants : certains drones utilisés ici font 12 m de long. « La plus grande utilité des drones sera le vol hors vue. On se positionne pour ça. [...] Le premier ministre Philippe Couillard est même venu nous voir pour la mise en place d'un créneau d'excellence », explique Marc Moffatt, directeur général du Centre d'excellence sur les drones.

DEUX PROJETS MINIERS

Le secteur minier et des ressources naturelles semble vouloir lui aussi connaître un nouvel envol au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Deux projets miniers pourraient ajouter du poids à la région : ceux d'Arianne Phosphate (à 200 km au nord de Chicoutimi) et de Métaux Black Rock, une mine de fer dans le secteur de Chibougamau. Les deux projets compteront chacun une usine de transformation.

Une usine d'extrusion a été mise en place en 2015 dans le nouveau parc technologique d'Alma. Financée notamment par l'Université du Québec à Chicoutimi, elle compte comme partenaire l'entreprise espagnole Tecalum. Or, la PME a interrompu ses activités l'automne dernier à la suite de difficultés financières en marge de son démarrage. Les activités viennent d'y reprendre. Et les carnets de commandes semblent vouloir se remplir, selon Marc Moffatt, également directeur général de la Corporation d'innovation et développement Alma-Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL).

La diversification de l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean est plus que jamais un enjeu crucial, surtout dans un contexte de protectionnisme, soutient Mario Vendittoli, directeur de l'analyse économique à Développement économique Canada (DEC).

« Si toutes les initiatives du président Trump vont de l'avant, dit-il, ça va affecter le Saguenay-Lac-Saint-Jean, où le secteur manufacturier en général n'est pas aussi innovant que dans certaines autres régions et où l'intensité technologique est faible. »

Trois autres projets dans la région

Arianne Phosphate

Un important gisement d'apatite au nord des monts Vallin est sur le point d'être exploité en marge du projet Arianne Phosphate. Cet investissement de 1,2 milliard prévoit faire travailler 500 personnes à plein temps sur 30 ans. « Il reste à conclure des ententes avec de futurs clients, mais aussi à aménager un terminal au port de Grand-Anse », explique Jean-Sébastien David, chef des opérations. Les travaux de construction d'une usine attenante à la mine devraient débuter au printemps de 2018 pour une mise en opération vers 2020.

Béton préfabriqué du lac

Béton préfabriqué du lac est occupée comme jamais. L'entreprise d'Alma, qui possède une dizaine d'usines, dont une au Brésil, est spécialisée dans les éléments structuraux et les panneaux architecturaux. L'entreprise de 600 personnes participe aux travaux du nouveau pont Champlain et de l'échangeur Turcot. Elle est également très active aux États-Unis, où elle possède une usine au Massachussetts. Elle bosse notamment sur le projet 70Vestry à New-York, dont les appartements en copropriété sont vendus entre trois et quinze millions.

Centre d'excellence sur les drônes

Le Centre d'excellence sur les drônes (CED) d'Alma travaille sur l'ouverture imminente d'un centre de préqualification, où sera notamment formée la main-d'oeuvre de demain. « On va également analyser les systèmes et les équipements », explique Marc Moffatt, directeur général. Pour l'heure, les partenaires financiers de ce projet de 2,5 millions sont la ville d'Alma et le gouvernement du Québec. Le CED se présente comme un « centre international d'expertises, de services et d'innovation en conception, applications et exploitations des drones. ».

Saguenay-Lac-St-Jean en chiffres

Population active

Saguenay-Lac-St-Jean : 134 700

Québec : 4,4 millions

Taux de chômage

Saguenay-Lac-St-Jean : 7,3 %

Québec : 6,4 %

Revenu disponible par habitant

Saguenay-Lac-St-Jean : 24 972 $

Québec : 26 857 $

Cinq grands employeurs du secteur privé

Rio-Tinto : 4263 employés

Produits forestiers Résolu : 1850 employés

Le Groupe CEGER : 710 employés

Les Bleuets sauvages du Québec : 670 employés

CGI : 540 employés

Les principaux secteurs d'activité

Services aux ménages : 32 %

Services publics : 27 %

Services moteurs : 17,1 %

Fabrication : 12,9 %

Construction : 6,3 %

Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec ; 2015, 2016 et 2017.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer