Québec : main-d'oeuvre recherchée

De l'avis du professeur Zins, plusieurs touristes ont... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

De l'avis du professeur Zins, plusieurs touristes ont devancé leur visite à Québec l'an dernier.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017 : Québec

En 2016, pour la 25e année de suite, la ville de Québec a connu une... »

Portrait 2017: Mauricie

Des intervenants municipaux viennent de partout au Québec pour en... »

Gestion de patrimoine

Ce ne serait pas le premier secteur d'activité où cela se produirait.... »

Plan Nord

Le Plan Nord a connu plusieurs moutures depuis son lancement en... »

Portrait 2017: Laurentides

Terres de défricheurs, les Laurentides s'inquiètent du ton adopté par... »

Énergies renouvelables

Les surplus d'hydroélectricité ainsi que les bas prix des énergies... »

Drummondville

Des investissements records dans les secteurs industriel et... »

Industrie forestière

L'industrie forestière québécoise a durement ressenti la décision du... »

Dossiers  »

Portrait 2017 : Québec

Portrait 2017 : Québec

En 2016, pour la 25e année de suite, la ville de Québec a connu une croissance. Le coeur de la Capitale-Nationale vient donc de connaître la plus longue période expansionniste observée parmi les régions métropolitaines en importance au Canada. »

Marie Lambert-Chan

Collaboration spéciale

La Presse

Dynamique, diversifiée, résiliente. Voilà comment on qualifie l'économie de la région de Québec qui, malgré son succès, connaît quelques signes d'essoufflement en raison d'un manque de main-d'oeuvre. Les gens d'affaires Carl-Frédéric De Celles et Johanne Devin nous parlent de cette région qui attire de plus en plus les entrepreneurs.

En chiffres :

Capitale-Nationale

Population active : 409 700

Taux de chômage : 5,9 %

Revenu disponible par habitant : 27 954 $

Québec

Population active : 4 379 700

Taux de chômage : 7,6 %

Revenu disponible par habitant : 26 774 $

Source : Institut de la statistique du Québec

Carl-Frédéric de Celles, président Ixmedia... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL) - image 2.0

Agrandir

Carl-Frédéric de Celles, président Ixmedia

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Carl-Frédéric De Celles

Dynamisme

Les festivités du 400e anniversaire de la ville de Québec sont du passé, mais leurs effets se font encore sentir. « Nous avons investi beaucoup d'énergie à cette occasion et depuis, nous sommes sur une lancée », observe Carl-Frédéric De Celles. Une nouvelle génération d'entrepreneurs a transformé le paysage de la région, attirée par le dynamisme ambiant, la qualité de vie et la diversification économique. Québec n'est plus la ville de fonctionnaires qu'elle a longtemps été. « Les entreprises en démarrage poussent de partout, et nous cumulons les histoires à succès comme celles des compagnies informatiques Copernic ou Taleo [achetée par Oracle] », s'exclame-t-il. Si les bonnes idées pleuvent, elles ne sont pas toutes financées convenablement, remarque-t-il toutefois. « À Québec, le défi demeure le capital de risque, dit-il. Avant nous, il y a Toronto et Montréal. On est au bout de la chaîne économique. Mais j'ai bon espoir que les choses changent cette année et que le capital privé s'intéresse à nos projets. »

Âge : 43 ans

Profession : président et conseiller stratégique d'IxMédia, entreprise de conception et de développement de sites web et d'applications interactives

Dans la région depuis 37 ans.

Johanne devin pdg NoAxis solutions... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL) - image 3.0

Agrandir

Johanne devin pdg NoAxis solutions

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Johanne Devin

Entrepreneuriat

La ville de Québec et sa région se démarquent par leur intérêt accru pour le monde entrepreneurial, remarque Johanne Devin. « On s'est donné le droit et le goût de partir en affaires, mais on n'en est qu'au tout début », résume-t-elle. Le virage n'est pas sans défi. Les différentes instances qui soutiennent le développement d'entreprises doivent se concerter davantage.

Les entreprises, de leur côté, doivent apprendre à ne pas compter sur le gouvernement comme seul client. « C'est un moteur économique important dans la région, convient-elle. Or, dès que les budgets gouvernementaux se resserrent, des entreprises en souffrent. Au contraire, il faut s'en servir comme levier pour viser plus loin. » Les entrepreneurs ont ainsi intérêt à agir sur la scène internationale, non seulement pour exporter, mais aussi pour s'inspirer et demeurer à l'avant-garde. « C'est une faiblesse pour la majorité des entreprises d'ici, observe-t-elle. Je sens toutefois que la prochaine génération, plus fonceuse, sait que le monde lui est ouvert. »

Âge : 59 ans

Profession : PDG de NovAxis, boîte spécialisée en développement d'applications web, et première vice-présidente de la chambre de commerce et d'industrie de Québec

Dans la région depuis une quarantaine d'années

Des employés de la compagnie Explora Technologies, une... - image 4.0

Agrandir

Des employés de la compagnie Explora Technologies, une boite de design et de développement de produits technologiques portables

Carl Viel

Forces :

Résilience et diversification économique. Voilà les principales qualités de la région, selon Carl Viel, PDG de Québec International. L'essor des secteurs des finances, des assurances, de l'agroalimentaire, de l'optique-photonique, des sciences de la vie et des technologies de l'information « a permis à l'économie de la région de bien passer au travers des dix dernières années », souligne-t-il. Pendant cette période, les entreprises ont investi dans leur équipement et leurs procédés pour se préparer à la reprise économique et faire croître leur performance. « Elles n'ont pas hésité à explorer de nouveaux marchés, comme ceux de l'Europe et de l'Asie », explique-t-il. Stimulées par le dollar canadien toujours sous la parité et le prix du baril de pétrole à la baisse, ces entreprises sont maintenant prêtes à renouer avec le marché américain qui reprend de la vigueur, ajoute-t-il.

Défis :

Pour Carl Viel, le principal talon d'Achille de la région reste le besoin criant de main-d'oeuvre. Dans un récent sondage réalisé par Québec International, 83 % des dirigeants d'entreprise de la grande région de Québec affirment éprouver des difficultés de recrutement. Près de un entrepreneur sur deux estime qu'il s'agit d'un frein à la croissance de ses activités. Le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) est particulièrement touché, lui qui a beaucoup d'emplois spécialisés à offrir. Près du tiers des dirigeants peinent à embaucher de la main-d'oeuvre non spécialisée, surtout du côté de la fabrication. « Nous sommes près du plein emploi, la croissance économique se poursuit, et les départs à la retraite se multiplient, explique M. Viel. Tout cela influe sur la capacité de nos entreprises à embaucher du personnel. »

Résultat : les compagnies sont plus ouvertes à recruter à l'extérieur du Québec.

En bref :

Grands employeurs

Centre hospitalier universitaire de Québec : 14 419 employés

Université Laval : 9000 employés

Base de soutien de la deuxième division du Canada, Valcartier : 7190 employés (militaires et civils)

Ville de Québec : 5015 employés

Commission scolaire des Premières-Seigneuries : 5000 employés

***

Parcs industriels : 31

***

Grands secteurs d'activité

Soins de santé et assistance sociale : 62 200 emplois

Commerce : 59 800 emplois

Administration publique : 49 800 emplois

***

Sièges sociaux

SSQ Groupe financier, Québec

Mouvement Desjardins, Lévis

Industrielle Alliance, Québec

***

Grandes villes

Québec : 516 620 habitants

Saint-Augustin-de-Desmaures : 18 141 habitants

L'Ancienne-Lorette : 16 745 habitants

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer