Portrait 2013: Longueuil

Sacs recyclables et tendance

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017 : Laval

La troisième ville en importance au Québec rêve depuis longtemps d'un... »

Portrait 2017: Bas-Saint-Laurent

La population vieillit rapidement dans le Bas-Saint-Laurent, mais les... »

Les sociétés les mieux gérées

Investir dans les travailleurs, l'innovation et la productivité et... »

Portrait 2017: Abitibi-Témiscamingue

Naguère région ressource axée uniquement sur le secteur primaire des... »

Industrie de la langue

Près de 80% des traducteurs québécois sont des travailleurs... »

Agroalimentaire

L'entrée en vigueur imminente de l'accord de libre-échange... »

Portfolio Montréal

Le marché de l'emploi qui se porte de mieux en mieux, les... »

Transport maritime

Cherchant à consolider ses acquis tout en développant ses marchés, le... »

Dossiers  »

Portrait 2013: Longueuil

Portrait 2013: Longueuil

Parmi tous les projets qu'elle pilote, la Ville de Longueuil aimerait reprendre le contrôle de l'aéroport de Saint-Hubert et a entrepris des démarches en ce sens. »

Dominic Demers, propriétaire de Tout un sac.... (Photo fournie par Tout un sac)

Agrandir

Photo fournie par Tout un sac

Dominic Demers, propriétaire de Tout un sac.

Julie Roy, collaboration spéciale
La Presse

Les sacs recyclables à la touche particulière de Dominic Demers ont remporté pas moins de six prix, le mois dernier, lors de la soirée des Prix Image organisée par le regroupement Professionnels en produits promotionnels du Canada (PPPC). Leur unicité et leur qualité ne sont pas passées inaperçues auprès de ses pairs. Dans le domaine, confie M. Demers, c'est l'équivalent d'un Oscar.

Que ce soit à l'épicerie ou dans les centres commerciaux, la popularité des sacs réutilisables ne fait maintenant plus aucun doute. Dominic Demers, 34 ans, s'est orienté vers ce créneau en 2010 en démarrant l'entreprise Tout un sac.

Fabriqués sur mesure pour différents clients tels Vidéotron, le Cirque du Soleil, Opération Enfant Soleil ou RDS, ses sacs sont, en plus d'être des outils promotionnels, de véritables articles de mode. «La compétition était forte, et nous sommes passés devant des entreprises de 250 employés, alors que nous ne sommes que trois chez nous», indique M. Demers.

Ce n'est pas la première fois que Tout un sac se démarque. Un mois plus tôt, c'est à Las Vegas qu'il a remporté les honneurs en allant rafler quatre prix lors de la plus grande exposition de produits promotionnels en Amérique du Nord (PPAI Supplier Achievement Award). Cette visibilité est bonne pour les affaires, si bien que M. Demers compte embaucher deux nouvelles personnes d'ici 2014. «Je suis toujours en croissance depuis la fondation. De 2011 à 2012, on a triplé le chiffre d'affaires et en 2013, on prévoit le doubler encore.»

D'emploi d'étudiant à entreprise

Pas si mal pour ce qui était à la base un emploi d'étudiant. «J'ai commencé à fabriquer des sacs à temps partiel chez un sous-traitant de Louis Garneau en même temps que j'étudiais en informatique de gestion. J'ai appris sur le tas et je me suis rendu compte que j'avais du talent pour le design de production. Aujourd'hui, après 12 années d'expérience, je connais les sacs sous toutes leurs coutures», dit M. Demers.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer