Portrait 2013: Longueuil

ADETEL: 100 nouveaux emplois à Longueuil

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Immobilier commercial

Après des années moroses, les propriétaires de tours de bureaux du... »

Aérospatiale

Les grands donneurs d'ouvrage, comme Bombardier, Boeing ou Airbus, ne... »

Portrait 2017: Centre-du-Québec

En matière d'emplois, de croissance et d'entrepreneuriat, le... »

Gestion du patrimoine

La gestion de patrimoine est parfois perçue comme un service destiné... »

CELI

La valeur du compte d'épargne libre d'impôt (CELI) du Québécois moyen... »

Portrait 2017: Côte-Nord

Il y a encore quelques années, la Côte-Nord connaissait un important... »

Universités et entreprises

Chercheur et entrepreneur sont deux métiers bien différents. C'est... »

REER

Trois athlètes, trois étapes de la vie. Cette semaine : le cycliste... »

Dossiers  »

Portrait 2013: Longueuil

Portrait 2013: Longueuil

Parmi tous les projets qu'elle pilote, la Ville de Longueuil aimerait reprendre le contrôle de l'aéroport de Saint-Hubert et a entrepris des démarches en ce sens. »

Varitron a doublé la superficie de son siège... (Photo fournie par Varitron.)

Agrandir

Photo fournie par Varitron.

Varitron a doublé la superficie de son siège social situé dans l'arrondissement Saint-Hubert, à Longueuil.

Nathalie Côté, collaboration spéciale
La Presse

ADETEL a récemment emménagé au siège social de Varitron Technologies, une firme d'assemblage de produits électroniques de Longueuil. Le spécialiste français d'équipements électroniques critiques souhaite y avoir une centaine d'employés d'ici trois ans.

Près d'une cinquantaine de travailleurs seront des employés français d'ADETEL qui s'établiront dans la région. Les autres seront engagés au Québec.

Pour les deux entreprises, la relation va au-delà du simple partage de locaux. Leurs missions sont complémentaires: les ingénieurs d'ADETEL conçoivent des plans de produits électroniques tandis que Varitron Technologies en assemble. Elles oeuvreront donc main dans la main dans plusieurs projets. «C'est un mariage naturel, note Benoît Morin, vice-président d'ADETEL Canada. Pour les clients, il est aussi rassurant d'avoir les ingénieurs et les assembleurs près les uns des autres. Cela leur permet de s'adresser à un seul interlocuteur.»

Un nouveau marché

Les difficultés de l'économie européenne ont notamment poussé ADETEL à s'installer à Longueuil. «ADETEL a un long passé dans des secteurs très porteurs au Québec, soit les domaines militaire, ferroviaire, aéronautique et médical», note Benoît Morin. La proximité du C2MI, un centre de Bromont ayant pour mission d'aider les entreprises dans le développement et la commercialisation de produits électroniques de prochaine génération, a aussi pesé dans la balance. Ce centre met à leur disposition des moyens de validation et de tests.

Il s'agit d'un second bureau en sol nord-américain pour ADETEL. Le groupe est déjà installé à Seattle. Au total, l'entreprise emploie 600 ingénieurs et compte 5 filiales à l'étranger.

Varitron Technologies double sa superficie

De son côté, Varitron Technologies a récemment investi 3 millions afin d'optimiser son espace de production et de doubler la superficie de son siège social. «Avant, nous ne faisions que la plaquette électronique dans l'ordinateur, explique Martial Vincent, directeur général de Varitron Technologies. De plus en plus, les clients veulent l'ordinateur complet. Nous avions donc besoin d'espace additionnel. Nous en avons profité pour faire des bureaux que nous louons à ADETEL.»

L'expansion de Varitron Technologies a également entraîné l'embauche d'une trentaine de personnes au cours des derniers mois. L'entreprise compte aujourd'hui 250 employés, soit environ 140 au siège social et le reste à son usine de Granby.

Par ailleurs, elle a décroché en novembre dernier un contrat important avec DRS Technologies Canada pour la fabrication de composantes électroniques destinées à 13 000 radios des Forces canadiennes. «Ce contrat-là va nous alimenter pour les trois prochaines années», explique Martial Vincent.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer