Municipaliser l'aéroport de Saint-Hubert

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Portrait 2017: Bas-Saint-Laurent

La population vieillit rapidement dans le Bas-Saint-Laurent, mais les... »

Les sociétés les mieux gérées

Investir dans les travailleurs, l'innovation et la productivité et... »

Portrait 2017: Abitibi-Témiscamingue

Naguère région ressource axée uniquement sur le secteur primaire des... »

Industrie de la langue

Près de 80% des traducteurs québécois sont des travailleurs... »

Agroalimentaire

L'entrée en vigueur imminente de l'accord de libre-échange... »

Portfolio Montréal

Le marché de l'emploi qui se porte de mieux en mieux, les... »

Transport maritime

Cherchant à consolider ses acquis tout en développant ses marchés, le... »

Portfolio Montérégie

Avec sa grande diversité économique et son emplacement géographique... »

Dossiers  »

Portrait 2013: Longueuil

Portrait 2013: Longueuil

Parmi tous les projets qu'elle pilote, la Ville de Longueuil aimerait reprendre le contrôle de l'aéroport de Saint-Hubert et a entrepris des démarches en ce sens. »

Parmi tous les projets qu'elle pilote, la Ville de Longueuil aimerait reprendre... (Illustration La Presse)

Agrandir

Illustration La Presse

Mélissa Proulx, collaboration spéciale
La Presse

Parmi tous les projets qu'elle pilote, la Ville de Longueuil aimerait reprendre le contrôle de l'aéroport de Saint-Hubert et a entrepris des démarches en ce sens.

Le projet de municipalisation a été lancé en 2012 par la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, qui y voit un important levier de développement économique. «Un laisser-aller a permis aux écoles de pilotage de s'y installer. Il faut maintenant reprendre le contrôle pour desservir la Montérégie et offrir des vols complémentaires à l'offre actuelle dans le Grand Montréal», explique la mairesse, qui cite en exemple l'aéroport de Bagotville, au Saguenay, qui offre notamment des vols vers Cuba.

Un plan d'affaires, qui sera rendu public au cours des prochaines semaines, déterminera si la Ville ou l'agglomération de Longueuil pilotera le dossier. L'étude sera ensuite présentée au gouvernement du Québec pour un amendement législatif permettant de dissoudre l'organisme Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) et de municipaliser l'aéroport.

Avec la présence de Pratt&Whitney, du Centre de technologie en aérospatiale et de l'Agence spatiale canadienne notamment, la zone aéroportuaire de Saint-Hubert constitue un pôle de développement majeur de l'agglomération de Longueuil qui réunit les municipalités de Boucherville, Saint-Bruno-de-Montarville, Brossard, Longueuil et Saint-Lambert. L'agglomération représente un tiers de l'activité économique de la Montérégie.

L'aluminium et l'énergie propre

Les secteurs du transport et de l'agroalimentaire de deuxième transformation forment ses deux autres pôles économiques principaux. Les zones et parcs industriels réunissent à eux seuls plus de 2000 entreprises qui génèrent 65 000 emplois, dont 30 000 dans le secteur manufacturier. «Dans notre nouvelle approche sectorielle, on mise sur l'accroissement de nouveaux secteurs potentiels, signale Gilles Côté, président-directeur de Développement économique Longueuil (DEL). Il cite en exemple le secteur de l'aluminium, qui compte 81 entreprises sur le territoire, et le secteur de l'énergie propre lié aux transports, qui compte 21 entreprises. M. Côté mise également sur l'expansion du pôle santé gravitant autour des hôpitaux Charles-LeMoyne et Pierre-Boucher qui font l'objet d'investissements en 2013.

«Les enjeux territoriaux deviennent de plus en plus importants pour Longueuil, assure M. Côté. La mise en valeur de la Place Charles-Le Moyne, la réfection des ponts, le prolongement de l'autoroute 30 sont tous très positifs pour Longueuil. On devient un corridor d'accès important vers les États-Unis. Il y a plusieurs demandes d'entreprises qui souhaitent déménager dans l'écoparc de Saint-Bruno ou le secteur de l'aéroport de Saint-Hubert.»

Un nouveau complexe culturel

Près de 3,6 milliards ont été investis dans l'économie de l'agglomération de Longueuil en 2012, soit environ 32,7% de tous les investissements dans la Montérégie. Parmi les nombreux projets à surveiller en 2013, les travaux de réfection de la prochaine phase de Place Charles-Le Moyne, qui totalisent 750 millions, se poursuivent jusqu'en 2017. Cet été, l'esplanade de la rue Saint-Charles sera inaugurée. Le nouveau complexe culturel, où déménagera le Théâtre de la Ville, devrait aussi voir le jour d'ici 2015. «Nous voulons en faire un pôle culturel, et non pas juste une salle de spectacle», précise Caroline St-Hilaire, qui annonçait récemment que la Ville engageait 10 millions dans le projet totalisant 40 millions. De nombreux projets d'investissements privés ont aussi été annoncés dans ce secteur névralgique. Le Groupe Trigone injectera notamment 20 millions dans une tour résidentielle et commerciale de 11 étages.

Ailleurs dans l'agglomération, la société de développement Devimco évalue à 200 millions les phases additionnelles du Quartier DIX30 à Brossard.

L'économie sociale

Peu connu, le secteur de l'économie sociale est particulièrement dynamique dans l'agglomération de Longueuil avec un chiffre d'affaires annuel de 160,8 millions pour 178 entreprises. «C'est une avenue intéressante de création d'emplois non spécialisés. Certaines entreprises ont une portée locale, alors que d'autres exportent. Des entreprises comme Affi ou Certex profitent d'un rayonnement important et contribuent à la qualité de vie de la communauté», précise Yves Maurais, président du CLD de l'agglomération de Longueuil. Le pôle se divise en 15 domaines d'activité, dont les principaux sont les arts et la culture, le commerce de détail, l'industrie et les services aux entreprises, les services aux personnes et l'habitation.

Longueuil en chiffres

410 314 population (2012)

282 KM2 : superficie (2011)

52 727$ : revenu d'emploi moyen (de 25 à 64 ans)

38 497$ : revenu personnel par habitant (2010)

27 649$ : revenu personnel disponible par habitant (2011)

5,3% : taux de chômage (pour la Montérégie)

75,4% : taux de travailleurs de 25 à 64 ans

14,8 MILLIARDS : PIB (2009)

Sources : Institut de la statistique du Québec et CRE Montérégie Est

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer