Portrait 2013: Abitibi-Témiscamingue

Les bières Mons de Belgh Brasse maintenant offertes au Québec

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Femmes en finance

Les quotas sont l'une des mesures à envisager pour permettre la... »

Transport maritime

Même si plusieurs entreprises liées au transport maritime... »

Assurance automobile

Au cours de la dernière année, trois compagnies d'assurance... »

Les sociétés les mieux gérées

Nos entrepreneurs se distinguent pour la 21e année. La firme Deloitte... »

Immobilier commercial

Contrastant avec l'inquiétude qui règne actuellement dans... »

Formation des ingénieurs

En dépit des efforts déployés par l'Ordre des ingénieurs du Québec... »

Dossiers  »

Portrait 2013: Abitibi-Témiscamingue

Portrait 2013: Abitibi-Témiscamingue

Boom économique, départs à la retraite, taux de chômage historiquement bas. Propulsée par l'industrie minière, l'Abitibi-Témiscamingue manque de main-d'oeuvre... et tend la main aux immigrants pour satisfaire ses besoins. »

Sur le même thème

Les bières de spécialité créées par Jean-Louis Marcoux,... (Photo fournie par Belgh Brasse)

Agrandir

Photo fournie par Belgh Brasse

Les bières de spécialité créées par Jean-Louis Marcoux, directeur des opérations et maître brasseur chez Belgh Brasse, portent le nom de Mons, sa ville d'origine de Belgique.

Mae Drolet-Giroux, collaboration spéciale
La Presse

Suivant la blanche et la blonde, la bière brune de la gamme des bières de spécialité Mons fera son entrée sur le marché québécois d'ici quelques semaines. Belgh Brasse a d'abord lancé ses bières Mons aux États-Unis en début d'année 2012, profitant du réseau de distribution du Groupe Geloso auquel elle appartient. La microbrasserie estimait qu'il y avait là un marché pour les bières de dégustation.

«Il y avait une demande pour ce type de produit, affirme Jean-Louis Marcoux, directeur des opérations et maître brasseur chez Belgh Brasse. La réponse a été très positive», assure-t-il.

Belgh Brasse a par la suite lancé ses produits au Québec en novembre 2012. Elle a distribué progressivement ses bières dans les dépanneurs spécialisés pour franchir enfin les portes des supermarchés tout récemment. Les chaînes Provigo, Loblaws et IGA peuvent désormais offrir les bières d'inspiration belge d'abbaye blanche et blonde à leurs consommateurs. La bière brune devrait être offerte au Québec sous peu.

Fierté régionale

Située à Amos, Belgh Brasse s'approvisionne en eau d'esker, considérée comme étant une des meilleures au monde sinon la meilleure. Le processus naturel de filtration de l'eau de l'esker Saint-Mathieu-Berry, crête sinueuse issue de l'ère glaciaire, en assure sa pureté.

«Il s'agit d'une particularité de la ville d'Amos. Toute la ville est desservie par l'eau d'esker. Comme elle est faiblement minéralisée, on en tire un avantage indéniable. On ne traite pas l'eau, on ne la filtre pas, on l'utilise telle quelle», explique Jean-Louis Marcoux.

Faisant la fierté des Abitibiens amateurs de bières de spécialité, la blanche Mons a d'ailleurs valu à la microbrasserie, en juin 2012, la médaille de bronze des Canadian Brewing Awards dans la catégorie des bières blanches de style belge.

«Les ventes ont été excellentes en région, assure Jean-Louis Marcoux. Au moins 20% des ventes régionales au lancement, alors que nos produits n'étaient pas encore offerts dans l'ensemble des principales épiceries, ont été réalisées en Abitibi seulement», dit-il.

Relance d'entreprise

La petite entreprise, qui compte aujourd'hui huit employés, a toutefois connu des moments difficiles. Elle a lancé la bière de dégustation 8 en 1999 et a fermé ses portes en 2001. Elle a plus tard tenté la mise en marché d'une bière commerciale, la Taïga. Le Groupe Geloso s'est porté acquéreur de la microbrasserie en 2007. Jean-Louis Marcoux a quitté l'entreprise, mais s'est de nouveau joint à elle trois ans plus tard.

L'année 2011 aura été charnière pour Belgh Brasse. L'entreprise a temporairement cessé ses activités pour entreprendre un virage qui lui aura été certes salutaire les années suivantes.

«On a décidé de revenir à des produits de spécialité de type belge fermentés en bouteille comme on a le faisait à l'époque. La clientèle, et plus particulièrement les jeunes, est plus ouverte aujourd'hui aux bières de dégustation. En 2011, on a apporté des changements en usine et on a travaillé au développement de nouveaux produits», dit Jean-Louis Marcoux.

Belgh Brasse a investi plus de 1 million au cours des années 2011 et 2012. Elle planche aujourd'hui sur un projet d'agrandissement tout en travaillant à l'amélioration de ses procédés de production pour répondre à la demande grandissante. Elle compte devoir embaucher des employés supplémentaires au cours des semaines ou mois à venir. La microbrasserie prévoit doubler sa production de bières d'ici la fin de l'année 2013.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer