Industrie aéronautique

NTS Consulting lorgne la France et le Brésil

Dossiers  »

Portrait 2012: Laval

Portrait 2012: Laval

Le credo de Laval, tous les avantages de la grande ville sans les inconvénients, se prête aussi au monde des affaires. Pour attirer des entrepreneurs, la ville de la Couronne nord vend bien plus que des terrains ou des bâtiments. Elle vend un milieu de vie. Et ça marche. »

Martine Letarte, collaboration spéciale
La Presse

Après le grand Montréal, la firme d'ingénierie NTS Consulting lorgne les grands centres névralgiques du monde de l'industrie aéronautique.

Après s'être bien implanté dans l'industrie aéronautique du grand Montréal, NTS Consulting fait du démarchage depuis l'an dernier en France et au Brésil.

«La France est un centre névralgique dans le domaine de l'aéronautique grâce à Airbus, à Toulouse. Le Brésil est aussi un centre d'activités important avec Embraer. Nous avons maintenant un représentant dans chaque pays», indique Maxime Hince, directeur du développement des affaires chez NTS Consulting.

Cette année, la firme d'ingénierie misera sur les États-Unis avec Boeing, à Seattle, ainsi que sur le Mexique, maintenant un important joueur manufacturier dans l'industrie aéronautique.

NTS a clairement orienté sa stratégie de commercialisation vers les marchés d'exportation depuis un peu plus d'un an.

«Nous souhaitons consolider notre position sur le marché du grand Montréal, mais à long terme, nous souhaitons continuer à nous diversifier pour contrer les cycles économiques qui frappent les territoires et les industries», affirme M. Hince.

Concrètement, NTS offre des services d'ingénierie dans le domaine de l'optimisation de la conception électromécanique de nouveaux produits. Elle fait également de l'automatisation des processus d'affaires; du design jusqu'à la fabrication des produits.

«Nous faisons par exemple beaucoup de conception, donc des dessins 3D, pour des grands constructeurs de l'industrie aéronautique. Nous faisons surtout du design intérieur, mais aussi, de la structure et différents systèmes», précise M. Hince.

Depuis 2007, le fondateur de NTS Consulting, Mohamed Serraji, a pris le virage de l'aéronautique, mais l'entreprise est toujours active dans d'autres secteurs tels le transport et l'énergie.

Partenariat au Maroc

NTS Consulting a également fait un pas important à la fin de l'année dernière vers le Maroc. L'entreprise a signé un partenariat avec l'Université Hassan 1er pour mettre sur pied un laboratoire en recherche appliquée et pour créer des programmes dans le domaine de l'ingénierie aéronautique.

«Des employés de NTS Consulting agiront comme formateurs. Il y aura un important transfert d'expertise qui se réalisera», précise M. Hince.

Le contrat de partenariat entre NTS et l'université précise que le gouvernement marocain a l'ambition de devenir le quatrième pôle de sous-traitance aéronautique au monde après le Mexique.

Bombardier Aéronautique a d'ailleurs annoncé en novembre qu'il investirait 200 millions au Maroc au cours des huit prochaines années. L'entreprise québécoise y construira d'importantes installations de fabrication. Bombardier prévoit embaucher 850 travailleurs qualifiés pour ses installations marocaines d'ici la fin de 2020.

«Notre partenariat a justement été fait en vue de ces besoins. Il y a Bombardier, mais il y aura aussi tous ses fournisseurs locaux qui auront besoin d'employés qualifiés. Nous souhaitons devenir le premier fournisseur de services en ingénierie au Maroc dans le domaine de l'aéronautique», précise M. Hince.

Il est convaincu que le rayonnement international de NTS aura des impacts sur l'économie du Québec et, en particulier, de Laval.

«Nous évaluons que tout bien ou service que nous vendons à l'étranger engendre des retombées directes au Canada équivalant à environ 70% de sa valeur, affirme M. Hince. De plus, notre croissance nous permettra d'agrandir continuellement notre équipe et nos installations à Laval où nous souhaitons maintenir toutes nos opérations de recherche et de développement.»

L'entreprise a été fondée en 2002 et compte une vingtaine d'employés et est en processus d'embauche.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer