De l'intérêt en France aussi

Dossiers  »

Plan Nord

Plan Nord

La chambre de commerce du Montréal métropolitain a récemment rendu publics les résultats de son étude sur l'importance du secteur des ressources naturelles pour la région. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la chambre, reprendra les grandes lignes de cette étude au cours d'une présentation au Salon Plan Nord, pendant le Forum sur les ressources naturelles, vendredi. »

  •  

    Guy Paquin, collaboration spéciale

(Montréal) C'était le 5 octobre dernier. Il y avait là Éric Besson, ministre de l'Industrie de la France, François Fillon, premier ministre et son vis-à-vis Jean Charest. Si on était là, c'est, comme le dit Louise Morin, vice-présidente, affaires internationales, d'Investissement Québec, parce que «M. Charest est un excellent vendeur du Plan Nord.»

M. Charest avait précédemment fort bien chauffé les patrons de l'industrie française réunis au sein du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) et de la chambre de commerce et d'industrie de Paris.

«Ils étaient très enthousiastes», se souvient Mme Morin La France et le Québec ont signé une entente prévoyant la mise sur pied de trois groupes de travail destinés à préciser l'intervention de l'industrie et du gouvernement français dans le Plan Nord.

Les secteurs prioritaires visés sont les mines et les métaux stratégiques, l'énergie renouvelable et l'aménagement numérique des territoires nordiques.

Rappelons qu'en septembre, plusieurs entreprises françaises avaient accompagné M. Besson dans son voyage dans le nord du Québec.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer