Investissements: pas seulement pour les jeunes

la liste:2390:liste;la boite:98873:box

Dossiers en vedette

Femmes en finance

Les quotas sont l'une des mesures à envisager pour permettre la... »

Transport maritime

Même si plusieurs entreprises liées au transport maritime... »

Assurance automobile

Au cours de la dernière année, trois compagnies d'assurance... »

Les sociétés les mieux gérées

Nos entrepreneurs se distinguent pour la 21e année. La firme Deloitte... »

Immobilier commercial

Contrastant avec l'inquiétude qui règne actuellement dans... »

Formation des ingénieurs

En dépit des efforts déployés par l'Ordre des ingénieurs du Québec... »

Dossiers  »

Courtage à escompte

Courtage à escompte

L'industrie du courtage à escompte est en plein essor. Les investissements technologiques se poursuivent et , pour répondre à la demande grandissante des investisseurs, les firmes misent sur des formations de plus en plus spécialisées. »

Jean Gagnon
La Presse

On pourrait croire que l'investissement en ligne intéresse surtout les jeunes adultes. Détrompez-vous. «Les têtes grises sont de plus en plus nombreuses dans nos nombreux séminaires», remarque Nancy Paquet, présidente de Banque Nationale Courtage direct.

De plus en plus de gens à la retraite veulent prendre le contrôle de leurs placements. Ils ont le temps, ils ont l'intérêt et l'équipement nécessaire.

Albert Gadbois, 62 ans, de Candiac, est un de ceux-là. Responsable d'une fiducie familiale, il en a d'abord confié les services de gestion à un courtier, puis à un gestionnaire. Il a été insatisfait des résultats, ce qui l'a incité à tenter l'expérience par lui-même.

S'il est heureux de le faire aujourd'hui, c'est que l'internet facilite grandement la chose. «Nous avons une accessibilité directe aux comptes, ce qui était souvent pénible lorsqu'on devait passer par l'intermédiaire d'un courtier», dit-il.

De plus, il est facile d'accéder aux sources d'information, tellement essentielles à la gestion. «Il faut toutefois être capable de les utiliser», précise celui qui est comptable de formation.

Mais «c'est du travail», admet-il.

Pour lui, la sélection des titres est primordiale. «Les investisseurs ont intérêt à se familiariser avec la recherche et avec les outils de filtre qu'offrent les courtiers à escompte sur leur plateforme électronique, dit M. Gadbois. L'investissement autonome convient aux gens qui sont proactifs.»

La recette du succès

Quel est son secret?

D'abord, ne pas s'attendre à des retours faramineux, explique M. Gadbois. «Il faut être réaliste, bien mesurer le risque, et ne pas croire qu'on va doubler son argent simplement par quelques clics», dit-il.

Ensuite, il importe de bien se connaître. «Assurez-vous d'avoir de l'intérêt pour cette activité et que cela vous amuse», ajoute-t-il.

Enfin, il rappelle que la gestion de portefeuille exige beaucoup de travail. «Il faut que ce soit pour nous un passe-temps», dit le retraité.

Comme stratégie, il dit surpondérer actuellement les métaux précieux, car il croit que les problèmes d'endettement des gouvernements vont tôt ou tard favoriser le prix de l'or.

Par ailleurs, les femmes aussi n'échappent pas à cet engouement à devenir investisseur autonome. Depuis cinq ans, le taux de croissance de la clientèle féminine est de 10% par année, indique Nancy Paquet.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer