Sept conseils pour favoriser l'innovation

Dossiers  »

Innover pour croître

Innover pour croître

Pour croître et tirer son épingle du jeu face aux concurrents, les PME doivent innover. Cela peut prendre différents visages, à condition d'être prêt à aller jusqu'au bout. »

L'innovation ne naît pas par hasard. Il lui faut un environnement propice à son... (Illustration: Philippe Tardif, La Presse)

Agrandir

Illustration: Philippe Tardif, La Presse

L'innovation ne naît pas par hasard. Il lui faut un environnement propice à son développement, et on doit la gérer avec rigueur. Voici sept conseils d'experts pour favoriser l'innovation au sein d'une entreprise.

1- Intégrer l'innovation au plan d'affaires

«Tout comme le financement, les ressources humaines ou la production, l'innovation devrait faire partie du plan d'affaires d'une entreprise, dit Jean-Louis Legault, président de l'Association de la recherche industrielle du Québec. C'est une habitude qui n'est pas acquise pour toutes nos entreprises. L'entrepreneur doit choisir le niveau d'innovation qu'il croit nécessaire pour la croissance de l'entreprise, évaluer l'impact de l'innovation, la planifier et l'analyser d'avance, étape par étape. Il faut considérer le processus dans son ensemble, à partir de l'idée jusqu'à la commercialisation.»

2- Affecter des ressources humaines à l'innovation

« Il faut affecter des gens à l'innovation, par exemple des gestionnaires de projets pour mettre en oeuvre les idées, ou faire appel à des ressources

externes, dit Dave Caissy, associé responsable du service de gestion de l'innovation, Zins Beauchesne et associés. Si l'on n'attribue pas ces tâches à quelqu'un en particulier, c'est la gestion des opérations courantes qui prendra le dessus.»

3- Faire de la place aux jeunes employés

«Les jeunes, ou encore ceux qui sont depuis peu de temps dans l'entreprise, sont plus naïfs dans le sens positif de la chose, dit Dave Caissy. Ils remettent en question les façons de faire actuelles, ce qui est à la base de la créativité, et posent des questions. De plus, les jeunes arrivent avec une acuité des applications de l'internet, des réseaux et des outils qui sont souvent gratuits, comme les blogues. Ils sont habiles à les utiliser et apportent des façons intéressantes d'innover dans la façon de faire des affaires et d'aller chercher de la clientèle.»

4- Encourager les comportements créatifs et les idées

« Il faut éviter, quand les employés ont des idées, de prononcer des phrases qui les tuent dans l'oeuf, comme « ce n'est pas possible «. L'entreprise innovatrice, au lieu de tuer l'idée, va essayer de comprendre pourquoi les gens ont eu cette idée et leur expliquer pourquoi, sous sa forme actuelle, on ne peut pas la mettre en place, pour que l'employé qui repart avec son idée non retenue continue d'être créatif et revienne avec des solutions de rechange encore meilleures. Il faut sensibiliser le personnel à l'importance d'innover et éviter de le décourager. On peut encourager les comportements innovateurs par de la reconnaissance ou des bonifications afin que ceux qui ont des idées soient valorisés «, dit Dave Caissy.

5- Analyser les risques et trouver un équilibre entre les valeurs sûres et l'innovation

«L'un des facteurs qui nuisent à l'innovation dans les PME, ce sont les échecs cuisants qui coûtent cher, dit Jean-Louis Legault. Dans le domaine des finances, on diversifie ses placements au sein d'un portefeuille équilibré qui contient des titres sécuritaires et des titres plus risqués. Il faut faire la même chose avec nos produits ou services. Pour se permettre d'innover, il faut avoir des éléments très sécuritaires assurant des ventes qui roulent et une base d'affaires solide à l'entreprise. Autrement, on se rend trop vulnérable au risque. En ramenant le risque général de l'entreprise à un niveau raisonnable grâce à cette base, on peut ensuite prendre des risques calculés avec nos projets d'innovation. En faisant cela, on garde la confiance des employés et celle de nos partenaires financiers.»

6- Mieux s'informer

«C'est très important quand on veut innover d'aller chercher de l'information à l'extérieur de l'entreprise pour voir ce qui se fait dans notre industrie et chez les concurrents, dit Sylvain Langlais, PDG de Recyclage Granutech, qui a remporté le prix de la PME innovante de l'Association de la recherche industrielle du Québec l'an dernier. Il faut collecter des données, mais aussi les vulgariser et informer notre personnel de ce qu'on apprend. Cela évite de travailler inutilement pour essayer de refaire des choses qui existent déjà. Il faut visiter des foires commerciales, voir ce que font les autres, et aussi travailler en collaboration avec des centres de recherche et de transfert technologique.»

7- Choisir des innovations rentables

«Il y a tellement de gens qui ont de très bonnes idées et qui travaillent fort, mais qui choisissent un produit ou une technologie nécessitant tellement

d'efforts qu'ils risquent d'être dépassés avant qu'ils aient eu le temps de le mettre au point, dit Sylvain Langlais. On ne peut pas innover sur tout et n'importe quoi. Il y a des produits intéressants, mais qui ont peu de potentiel et qui coûtent trop cher à développer. On peut se tromper. Il faut être capable de bien cerner ce qui a le plus de chances d'apporter un retour sur l'investissement à court terme.»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer