mnubo: l'agriculture dans les nuages

La plateforme infonuagique de mnubo est un outil... (Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale)

Agrandir

La plateforme infonuagique de mnubo est un outil précieux évident pour les fabricants de produits domotiques, thermostats, caméras, contrôleurs d'éclairage ou de climatisation comme Stelpro et BlueStar.

Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'INNOVATION: Appliquer l'intelligence artificielle et l'analyse des données à des activités traditionnelles, notamment l'agriculture, afin de mieux contrôler les coûts, gérer de façon automatisée et améliorer les rendements.

En 2012, devant la popularité grandissante des objets... (Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

En 2012, devant la popularité grandissante des objets connectés, Jean-Christophe Cimino, Jean-Charles Beaudin et Frédéric Bastien ont lancé mnubo, une plateforme basée sur l'intelligence artificielle pour analyser les données.

Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

QUI ?

En 2012, quatre Montréalais spécialisés dans les télécommunications et l'internet fondent mnubo. Frédéric Bastien, Jean-Christophe Cimino, Jean-Charles Beaudin et Aditya Pendyala voient les possibilités énormes de l'internet des objets, ces milliards d'appareils connectés qui génèrent des masses astronomiques de données. L'entreprise mnubo - « m » pour « machine » et « nubo » qui signifie « nuage » en espéranto - offre aux fabricants de ces appareils une plateforme permettant d'analyser ces données. Cinq ans plus tard, l'entreprise compte 45 employés dans ses bureaux de Montréal et deux au Japon.

LE PRODUIT

• La plateforme infonuagique de mnubo est un outil précieux évident pour les fabricants de produits domotiques, thermostats, caméras, contrôleurs d'éclairage ou de climatisation comme Stelpro et BlueStar. Les données envoyées par ces appareils sont analysées par l'intelligence artificielle et peuvent recommander une utilisation optimale. 

• L'entreprise s'est cependant lancée à la conquête d'industries plus traditionnelles - agriculture, machinerie lourde - qui représentent aujourd'hui les deux tiers de ses clients. En octobre dernier, on a annoncé une association avec un géant japonais de l'agriculture, Yanmar, pour mettre au point des serres intelligentes. « C'est un domaine qui connaît une croissance phénoménale, surtout pour l'agriculture fine comme les fraises, les amandes et le raisin », indique Frédéric Bastien, PDG. 

• En Californie, mnubo a ainsi réussi à diminuer de 25 % la consommation d'eau pour certaines cultures, essentiellement grâce à des capteurs qui permettent d'optimiser l'irrigation.

L'AVENIR

D'ici une dizaine d'années, estime Frédéric Bastien, les machines industrielles généreront plus de données que les activités sur l'internet. Actuellement, à peine 1 % des données sont analysées et utilisées. « Imaginez tout le potentiel si on utilisait ce 99 % restant : on pourrait prédire adéquatement la demande, les risques de panne, optimiser la production », dit le PDG.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer