Ogarden: un jardin annulaire dans la maison

Le potager intérieur Ogarden est constitué d'une armoire...

Agrandir

Le potager intérieur Ogarden est constitué d'une armoire en bois, sur laquelle est déposé le tambour rotatif.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Tison
La Presse

L'INNOVATION: C'est comme si un petit jardin de 2,8 m de longueur sur 40 cm de largeur avait été enroulé sur lui-même pour former un anneau. Avec le potager de maison Ogarden, un tambour de 90 cm de diamètre, sur le pourtour duquel poussent 80 plants de légumes, tourne lentement pour procurer une récolte par mois. Et un décor étonnant.

Mû par un petit moteur électrique, le tambour... (Photo fournie par Ogarden) - image 1.0

Agrandir

Mû par un petit moteur électrique, le tambour tourne à la vitesse d'un tour en 24 minutes.

Photo fournie par Ogarden

L'appareil comporte deux systèmes lumineux, un néon de... (Photo fournie par Ogarden) - image 1.1

Agrandir

L'appareil comporte deux systèmes lumineux, un néon de culture à l'intérieur du meuble et un fluo compact au centre du tambour (notre photo).

Photo fournie par Ogarden

QUI ?

Ogarden a été fondée en 2016 par deux partenaires, Pierre Nibart et Pierre-Étienne Bourget, qui voulaient « trouver des solutions alternatives à la culture de masse ». Leur réponse fut un système qui permettrait aux consommateurs de produire leurs légumes à la maison. DANS la maison, plus exactement.

Le projet a été financé par une campagne de financement participatif, en novembre 2016. « Ç'a été un très gros succès, on a accumulé 110 000 $ en 30 jours », confie Pierre Nibart.

Avec cet apport, l'entreprise de Lévis, qui emploie sept personnes, a pu lancer sa production en mai dernier.

---

« Il est conçu de manière durable, c'est-à-dire pour durer des années, et pour que toutes les parties puissent être facilement changées par un individu. Ce n'est pas du tout une dynamique comme un téléphone cellulaire, qu'on jette quand il ne fonctionne plus. »  - Pierre Nibart, président d'Ogarden

L'APPAREIL

Roulement de tambour

Le potager intérieur Ogarden est constitué d'une armoire en bois, sur laquelle est déposé le tambour rotatif.

Le tambour est fabriqué en HDPE (polyéthylène haute densité) de qualité alimentaire, traité pour les UV.

Il est formé de deux rondelles de 90 cm de diamètre, entre lesquelles sont accrochés 20 cylindres, chacun percé de quatre trous de culture.

Mû par un petit moteur électrique, le tambour tourne à la vitesse d'un tour en 24 minutes.

L'appareil comporte deux systèmes lumineux, un néon de culture à l'intérieur du meuble et un fluo compact au centre du tambour

Semis (complets)

Les semis - pour l'instant légumes à feuilles et fines herbes - sont effectués dans des bacs de germination déposés dans l'armoire. Une fois les pousses apparues, elles sont transférées dans des petites capsules de mousse de tourbe, où elles croîtront jusqu'à une hauteur de 7 à 10 cm.

Ces capsules seront alors installées dans les cylindres du tambour, où les plantes compléteront leur croissance jusqu'à maturité.

Les cylindres sont amovibles pour l'installation des plants ou la récolte. Le terreau des cylindres peut être humidifié en retirant un bouchon et en arrosant avec la poire incluse avec le matériel.

AVANTAGE : SUPERFICIE

Le système permet de maintenir dans la maison un jardin durant toute l'année, sur une surface de plancher de moins d'un demi-mètre carré, fait valoir l'entreprise.

Il peut produire environ 80 légumes par mois, pour approximativement 0,30 $ par plante, électricité comprise. Il faut y consacrer environ cinq minutes d'attention par jour. Il pourrait atteindre un rendement de deux à quatre légumes par jour.

L'AVENIR

Pour l'instant, l'appareil est en majeure partie fabriqué en sous-traitance et assemblé chez Ogarden. Son prix est fixé à 1499 $, incluant l'équipement complet, le transport, ainsi que la terre, l'engrais et semences nécessaires à une première production de 100 légumes.

De nouveaux accessoires seront bientôt mis sur le marché, pour la culture de petits légumes-fruits, tels haricots verts nains, poivrons miniatures ou tomates cerises.

Le jardin Ogarden suscite déjà un grand intérêt en Europe, où son format compact répond au manque d'espace, affirme Pierre Nibart.

Au cours de la prochaine année, il espère récolter 1500 ventes sur les marchés québécois et européen.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer