Metareal: le monde en 3D plus accessible

Alexandre Jean Claude (à droite) et Gareth Morgan,... (Photo René Marquis, La Tribune)

Agrandir

Alexandre Jean Claude (à droite) et Gareth Morgan, cofondateurs et codirigeants de Metareal

Photo René Marquis, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'INNOVATION: Le principal projet de Metareal, une PME de Magog, en Estrie, est la mise au point du logiciel de visualisation numérique en trois dimensions Stage.

Metareal a misé sur un logiciel de 3D accessible par infonuagique pour les photographes et les vidéastes qui produisent déjà des captations visuelles de type « panorama » ou « 360 degrés » de lieux physiques.

L'apport de la 3D à ces présentations rehausse beaucoup la capacité de « visites virtuelles » de ces lieux physiques pour leurs utilisateurs ou leurs clients potentiels.

QUI ?

Les deux cofondateurs, Alexandre Jean Claude et Gareth Morgan, cumulent chacun une vingtaine d'années d'expérience en développement et en gestion de systèmes de visualisation numérique pour des firmes comme Softimage, Microsoft, Avid et Autodesk.

À la veille de passer à la commercialisation, Metareal emploie quatre personnes à temps plein et quelques stagiaires. L'entreprise fait partie du contingent de PME technologiques associées à Magog Technopole, en Estrie.

Pour financer son développement, Metareal a bénéficié de programmes d'aide à l'innovation du Conseil national de recherche du Canada (CNRC). Elle a aussi vendu des services de captation visuelle de lieux physiques en 3D numérique à des studios de jeux vidéo établis à Montréal.

« Depuis un certain temps, nous avions l'idée de rendre la visualisation en 3D plus accessible pour des utilisateurs d'envergure moindre que les gros studios de jeux vidéo et d'effets spéciaux, par exemple. Et rendus à la quarantaine, c'était le temps ou jamais de tenter l'aventure entrepreneuriale ! »

- Alexandre Jean Claude

LE PRODUIT

Le développement de Stage vise à combler les besoins des petits producteurs en contenu visuel numérique avec un logiciel plus accessible et moins coûteux, en formation et en matériel, comparativement aux systèmes de production plus lourds dans les studios et les firmes d'envergure.

Stage permet de réaliser des visualisations numériques en 3D avec des appareils - caméras numériques et ordinateurs portables - qui sont d'usage courant chez les photographes et vidéastes indépendants.

• Le logiciel fonctionne par l'accès en ligne en mode infonuagique, au lieu d'être installé dans un ordinateur.

• Le produit est donc utilisable partout dans le monde grâce à un accès d'abonné au compte de Metareal sur le système « Amazon Web » en infonuagique, à partir d'une connexion internet de capacité suffisante.

DANS L'AVENIR

En misant sur une utilisation en infonuagique, Metareal s'ouvre aussi un potentiel « marché universel » pour son logiciel de visualisation 3D, estime Alexandre Jean-Claude.

D'ailleurs, la participation de Metareal à une récente conférence internationale de photographie et de réalité virtuelle à Vienne, en Autriche, lui a attiré des manifestations d'intérêt de dizaines de producteurs de contenu visuel numérique provenant d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie.

« Selon notre étude de marché, environ 10 % des quelque 350 millions de sites internet dans le monde font la promotion de lieux physiques, comme des immeubles et des espaces publics. Mais parmi ces 35 millions de sites, à peine 0,1 % ont les moyens d'utiliser des visualisations numériques de type " 360 degrés " ou en 3D. Ils se privent ainsi de visuels qui, lorsque bien produits, peuvent être très efficaces et attrayants à titre de "visites virtuelles" d'un lieu physique », dit Alexandre Jean-Claude.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer